Podcasts sur l'histoire

Hubert Llewellyn Smith

Hubert Llewellyn Smith



We are searching data for your request:

Forums and discussions:
Manuals and reference books:
Data from registers:
Wait the end of the search in all databases.
Upon completion, a link will appear to access the found materials.

Hubert Llewellyn Smith, le plus jeune fils de Samuel Wyatt Smith, associé dans une entreprise de vente en gros de thé, et de sa femme, Louisa Scholefield, est né à Bristol le . Il a fait ses études à la Bristol Grammar School et au Corpus Christi College. Pendant ses études universitaires, il s'est impliqué dans le mouvement de réforme sociale et est devenu un disciple de John Ruskin.

En 1884, un article de Samuel Augustus Barnett dans le Revue du XIXe siècle suggéré l'idée d'établissements universitaires. L'idée était de créer un lieu où les étudiants de l'Université d'Oxford et de l'Université de Cambridge pourraient travailler et améliorer la vie des pauvres pendant leurs vacances. Selon Barnett, le rôle des étudiants était « d'apprendre autant qu'enseigner ; recevoir autant pour donner ». Cet article a abouti à la formation de l'University Settlements Association.

Plus tard cette année-là, Barnett et sa femme Henrietta Barnett fondèrent Toynbee Hall, le premier établissement universitaire de Grande-Bretagne. La plupart des résidents occupaient un emploi dans la ville ou suivaient une formation professionnelle, et ont donc abandonné leurs week-ends et leurs soirées pour faire du travail de secours. Ce travail allait de la visite aux pauvres et de la fourniture d'une aide juridique gratuite à la gestion de clubs pour les garçons et à l'organisation de conférences et de débats sur l'extension universitaire ; le travail ne consistait pas seulement à aider les gens dans la pratique, il s'agissait aussi de leur donner le genre de choses que les gens des régions plus riches tenaient pour acquises, comme la possibilité de poursuivre leurs études au-delà de l'âge de fin de scolarité.

Toynbee Hall a servi de base à Charles Booth et son groupe de chercheurs travaillant sur le Vie et travail du peuple à Londres. Parmi les autres personnes qui ont travaillé à Toynbee Hall figurent Llewellyn-Smith, Richard Tawney, Clement Attlee, Alfred Milner, William Beveridge et Robert Morant. Parmi les autres visiteurs figuraient Guglielmo Marconi qui y a mené l'une de ses premières expériences en radio, et Pierre de Coubertin, fondateur des Jeux Olympiques modernes, a été tellement impressionné par le mélange et le travail ensemble de tant de personnes de différentes nations qu'il l'a inspiré à établir les jeux. Georges Clemenceau a visité Toynbee Hall en 1884 et a affirmé que Samuel Augustus Barnett était l'un des « trois vraiment grands hommes » qu'il avait rencontrés en Angleterre.

En 1884 et 1886, Llewellyn Smith obtient une double première en mathématiques. Son intérêt croissant pour la politique s'est manifesté lorsqu'il a remporté le prix Cobden pour un essai sur Les aspects économiques du socialisme d'État. Selon son biographe, R. Norman Davidson : « Cela reflétait un radicalisme social qui rejetait à la fois le dogme du marché libre et le dogme socialiste. Au lieu de cela, il a préconisé un mélange d'impératifs éthiques et de marché dans l'élaboration de la politique économique et sociale. Il était clair qu'il se considérait désormais comme un socialiste. Dans un discours à Bradford en 1887, il déclara qu'il « préférerait avoir tort avec Karl Marx que raison avec David Ricardo ».

En 1885, Charles Booth s'est mis en colère contre l'affirmation de H. H. Hyndman, le chef de la Fédération sociale-démocrate, selon laquelle 25 % de la population de Londres vivait dans une pauvreté abjecte. Lassé de gérer son entreprise avec succès, Booth a décidé d'enquêter sur l'incidence du paupérisme dans l'East End de la ville. Il a recruté une équipe de chercheurs qui comprenait Llewellyn-Smith. Sa principale contribution à l'enquête concernait la relation entre la migration, le marché du travail et les privations sociales.

Le résultat des enquêtes de Booth, Vie et travail du peuple à Londres, a été publié en 1889. Le livre de Booth a révélé que la situation était encore pire que celle suggérée par Hyndman. La recherche de Booth a suggéré que 35% plutôt que 25% vivaient dans une pauvreté abjecte. Booth a maintenant décidé d'étendre ses recherches pour couvrir le reste de Londres. Il a continué à gérer son entreprise pendant la journée et a limité son écriture aux soirées et aux week-ends. Dans un effort pour obtenir une enquête complète et fiable, Booth et sa petite équipe de chercheurs ont effectué au moins deux visites dans chaque rue de la ville. Sur une période de douze ans (1891 à 1903) Booth a publié 17 volumes du livre. Booth a soutenu que le regard devrait assumer la responsabilité de ceux qui vivent dans la pauvreté. L'une des propositions qu'il a faites concernait l'introduction de pensions de vieillesse. Une mesure qu'il a qualifiée de "socialisme limité". Booth croyait que si le gouvernement n'agissait pas, la Grande-Bretagne risquait de connaître une révolution socialiste.

Samuel Augustus Barnett et Henrietta Barnett ont mené leur propre enquête et ont exposé leurs idées dans le livre, Socialisme praticable : Essais sur la réforme sociale (1888). Le couple a décrit en détail la pauvreté dont ils avaient été témoins à Whitechapel. Ils ont conclu que le problème était causé par les bas salaires : « Les besoins du corps sont les plus exigeants ; ils se font sentir avec une persistance quotidienne récurrente, et, alors qu'ils restent insatisfaits, il est difficile de consacrer du temps ou de réfléchir aux besoins mentaux ou aux exigences spirituelles ; mais si notre nation doit être sage et juste, ainsi que saine et forte, elles doivent être prises en considération. Un salaire juste doit permettre à un homme, non seulement de se nourrir adéquatement et sa famille, mais aussi de fournir les moyens de la culture mentale et du développement spirituel."

Les Barnett ont soutenu que la classe ouvrière devrait former des syndicats. Llewellyn Smith était d'accord avec cette approche et il s'est de plus en plus impliqué dans l'agitation syndicale. En 1888, Clementina Black prononça un discours sur le « travail féminin » lors d'une réunion de la Fabian Society à Londres. Annie Besant, membre du public, a été horrifiée lorsqu'elle a entendu parler du salaire et des conditions de travail des femmes travaillant à l'usine d'allumettes Bryant & May. Le lendemain, Besant est allé interviewer certaines des personnes employées par l'entreprise. Elle a découvert que les femmes travaillaient quatorze heures par jour pour un salaire de moins de cinq shillings par semaine. Cependant, ils ne percevaient pas toujours l'intégralité de leur salaire en raison d'un système d'amendes, allant de trois pence à un shilling, imposé par la direction de Bryant & May. Les infractions comprenaient le fait de parler, de laisser tomber des allumettes ou d'aller aux toilettes sans autorisation. Les femmes travaillaient de 6h30 en été (8h en hiver) à 18h. Si les travailleurs étaient en retard, ils étaient condamnés à une amende d'une demi-journée de salaire.

Annie Besant a également découvert que la santé des femmes avait été gravement affectée par le phosphore qu'elles utilisaient pour fabriquer les allumettes. Cela a causé le jaunissement de la peau et la perte de cheveux et la mâchoire phossy, une forme de cancer des os. Tout le côté du visage est devenu vert puis noir, libérant du pus nauséabond et finalement la mort. Bien que le phosphore ait été interdit en Suède et aux États-Unis, le gouvernement britannique avait refusé de suivre leur exemple, arguant que ce serait une entrave au libre-échange.

Le 23 juin 1888, Beasant écrit un article dans son journal, Le lien. L'article, intitulé L'esclavage des blancs à Londres, s'est plaint de la façon dont les femmes de Bryant & May étaient traitées. L'entreprise a réagi en tentant de forcer ses travailleurs à signer une déclaration indiquant qu'ils étaient satisfaits de leurs conditions de travail. Lorsqu'un groupe de femmes a refusé de signer, les organisatrices du groupe ont été licenciées. La réponse a été immédiate ; 1400 des femmes de Bryant & May se sont mises en grève. frapper.

William Stead, le rédacteur en chef du Journal du centre commercial Pall, Henry Hyde Champion de la Électeur travailliste et Catharine Booth de l'Armée du Salut ont rejoint Besant dans sa campagne pour de meilleures conditions de travail dans l'usine. Il en va de même pour Hubert Llewellyn Smith, Sydney Oliver, Stewart Headlam, Hubert Bland, Graham Wallas et George Bernard Shaw. Cependant, d'autres journaux tels que Les temps, a blâmé Besant et d'autres agitateurs socialistes pour le différend.

Besant, Stead et Champion ont utilisé leurs journaux pour appeler au boycott des matchs de Bryant & May. Les femmes de l'entreprise ont également décidé de former une Union des Matchgirls et Besant a accepté d'en devenir la dirigeante. Au bout de trois semaines, l'entreprise a annoncé qu'elle était prête à réembaucher les femmes licenciées et mettrait également fin au système d'amendes. Les femmes acceptèrent les conditions et revinrent triomphantes. Le conflit de Bryant & May a été la première grève des travailleurs non syndiqués à obtenir une publicité nationale. Il a également réussi à inspirer la formation de syndicats dans tout le pays.

En 1889, Ben Tillett, le secrétaire général du Syndicat des travailleurs du gaz s'est impliqué dans la grève des docks de Londres. Les dockers ont exigé quatre heures de travail continu à la fois et un taux minimum de six pence de l'heure. Tillett a rapidement émergé avec Tom Mann et John Burns comme l'un des trois principaux dirigeants de la grève. Les employeurs espéraient affamer les dockers pour qu'ils retournent au travail, mais des personnes comme Hubert Llewellyn Smith, Will Thorne, Eleanor Marx, James Keir Hardie et Henry Hyde Champion ont apporté un soutien précieux aux 10 000 hommes en grève. Des organisations telles que l'Armée du Salut et l'Église travailliste ont collecté des fonds pour les grévistes et leurs familles. Les syndicats australiens ont envoyé plus de 30 000 £ pour aider les dockers à poursuivre la lutte. Au bout de cinq semaines, les employeurs acceptèrent la défaite et accédèrent à toutes les principales revendications des dockers. Llewellyn Smith publié L'histoire de la grève des dockers en 1891..

R. Norman Davidson, l'auteur de Whitehall et le problème du travail dans la Grande-Bretagne de la fin de l'époque victorienne et édouardienne (1984) a souligné : « Les liens de Llewellyn Smith avec le mouvement syndical et avec la communauté des sciences sociales, conjugués à sa forte implication dans l'aile progressiste du Parti libéral, ont conduit à sa nomination comme premier commissaire du travail du Board of Commerce en 1893, en charge d'un ministère du travail nouvellement créé. Bien que son mandat initial était en grande partie celui d'un bureau de statistique, en tant que commissaire du travail (1893-7) " Il a été avancé qu'avec George Askwith, Llewellyn Smith " a posé les fondements de l'intervention de l'État au XXe siècle dans les relations industrielles britanniques ».

Hubert Llewellyn Smith a contribué à la rédaction de la loi de 1896 sur la conciliation (différends commerciaux) qui a établi un cadre volontaire pour la conciliation et l'arbitrage du gouvernement dans les grèves et les lock-out. Llewellyn Smith a également été contrôleur général adjoint et contrôleur général de la branche commerciale, du travail et statistique (1897-1906). Enfin, il devient secrétaire permanent du Board of Trade en 1907.

Hubert Llewellyn Smith avait épousé Edith Weekley en 1901. Au cours des années suivantes, ils eurent quatre fils et deux filles. Il a continué à travailler au Board of Trade et a contribué de manière significative à l'introduction et au développement de la législation sur le salaire minimum en vertu de la Trade Boards Act de 1909. Pour y parvenir, il a dû travailler en étroite collaboration avec Winston Churchill, le président du Board of Trade, et des experts de premier plan dans le domaine du travail non qualifié et de l'indigence à faible revenu, dont Sidney Webb, Beatrice Webb, Charles W. Dilke et George Askwith.

Llewellyn Smith était une figure importante de la Première Guerre mondiale. Il était principalement responsable des préparatifs économiques de la guerre. Il mit au point le précieux système d'assurance contre les risques de guerre et, en 1915, organisa, sous la direction de David Lloyd George, le nouveau ministère des Munitions. Il a fait beaucoup pour soulager la pénurie critique de main-d'œuvre qualifiée en décentralisant la production de munitions, en mettant fin au recrutement militaire aveugle et en obtenant un accord avec les syndicats d'ingénieurs sur la suspension en temps de guerre du militantisme industriel et des pratiques restrictives.

En 1918-1919, il dirigea la section économique britannique à la Conférence de paix de Paris et rédigea de nombreuses dispositions économiques du traité. En 1919, Llewellyn Smith fut élevé au poste nouvellement créé de conseiller économique en chef du gouvernement. Il était un fervent partisan de la Société des Nations et était le membre britannique du comité économique de 1920 à 1927. Il était également une personnalité de premier plan dans toutes les négociations affectant le commerce international et les répercussions commerciales de la guerre. L'homme politique du Parti travailliste, Alfred Salter, a affirmé que « Hubert Llewellyn Smith... était sans aucun doute l'un des grands fonctionnaires de son temps... qui non seulement administrait la politique mais exerçait une influence puissante dans sa formation ».

En 1927, Llewellyn Smith a pris sa retraite de son poste gouvernemental. Au cours des années suivantes, il organisa une enquête auprès des ménages de la classe ouvrière à Londres. Il était basé à la London School of Economic. L'objectif principal était de mesurer la pauvreté en ville afin de retracer l'évolution du niveau de vie (et d'autres aspects de la vie de la classe ouvrière) depuis l'enquête menée par Charles Booth dans les années 1880. Les résultats de l'enquête ont été publiés en neuf volumes entre 1930 et 1935 comme La nouvelle enquête sur la London Life and Labour.

Hubert Llewellyn Smith est décédé à Church Farmhouse, Tytherington, Wiltshire, le .

Il serait judicieux de favoriser l'organisation de la main-d'œuvre non qualifiée. La masse des candidats l'hiver dernier appartenait à cette classe, et dans un rapport, il est clairement dit que le plus grand nombre sont nés dans l'influence démoralisante de l'emploi intermittent et irrégulier donné par les compagnies des docks, et qui n'ont jamais pu s'élever au-dessus
leurs circonstances... Si, par quelques encouragements, ces hommes pouvaient être incités à former un syndicat, et si par une certaine pression les Docks pouvaient être incités à employer un gang régulier, on gagnerait beaucoup. L'organisation même serait une leçon pour ces hommes de retenue et de camaraderie. La substitution de mains régulières aux Docks à ceux qui maintenant, en attendant et en se bousculant, obtiennent un ticket journalier donnerait à un grand nombre d'hommes l'aide d'un emploi fixe et enlèverait la dépendance au hasard qui rend beaucoup d'insouciants.... Une éventuelle perte de profit n'est pas comparable à une perte réelle de vie, et les ouvriers perdent des vies et plus que des vies que le dividende ou les salaires peuvent être augmentés.

Nés dans des bidonvilles, contraints de travailler alors qu'ils étaient encore enfants, sous-dimensionnés parce que sous-alimentés, opprimés parce que sans défense, jetés de côté dès qu'ils ont travaillé, peu importe s'ils meurent ou descendent dans la rue à condition que les actionnaires de Bryant & May obtiennent leurs 23 pour cent et M. Theodore Bryant peut-il ériger des statuts et acheter des parcs?

Les filles ont l'habitude de porter des boîtes sur la tête jusqu'à ce que les cheveux soient déteints et que les jeunes têtes soient chauves à quinze ans ? Des ecclésiastiques de campagne avec des parts dans Bryant & May's tirent sur le genou votre fille de quinze ans ; passez tendrement votre main sur les boucles soyeuses et groupées, réjouissez-vous de la beauté délicate des tresses épaisses et brillantes.


Un voyage dans le Kent : croquis de H Llewellyn Smith

Ce mois-ci, nous présentons les croquis et aquarelles d'Hubert Llewellyn Smith (HLS), fonctionnaire et chercheur en sciences sociales. Les dessins proviennent de la collection de l'architecte et designer Charles Robert Ashbee (CRA). Ils sont dans un journal appartenant à Syd Clark, un des artisans d'Ashbee. Le journal et les dessins racontent le voyage de la Guilde et de la School of Handicrafts dans le Kent à l'été 1889.


Chapitres

Le tissage de la soie de Spitalfields et les métiers associés ont fini par décliner, en raison de la complexité de sa production et du coût élevé qui en a résulté. Au début du XVIIIe siècle, de nouveaux tissus moins chers étaient importés par la Compagnie des Indes orientales. En juin 1719, 4 000 tisserands de Spitalfields se sont déchaînés dans la ville, attaquant les imprimeries de calicot et les femmes portant des tissus indiens importés. Le lord-maire a appelé les fanfares entraînées de la ville et les grenadiers à cheval. Au cours des années suivantes, des lois ont été introduites pour réduire l'importation de coton afin de protéger les tisserands de soie locaux.

Paradoxalement, au milieu du XVIII e siècle, de nombreux Irlandais catholiques, persécutés dans leur patrie par le gouvernement protestant, sont venus à Londres où ils ont été soumis à moins de restrictions. Beaucoup avaient déjà travaillé dans l'industrie du lin irlandais et ont trouvé un emploi comme tisserands de soie à Spitalfields où ils étaient prêts à travailler à des taux inférieurs à ceux des huguenots sédentaires. Il y eut par la suite des conflits périodiques entre les ouvriers et leurs employeurs au sujet des salaires, des protestations et même des émeutes.

Après la fin de la guerre de Sept Ans en 1763, les soieries recommencent à être importées de France. Suite à la pression des tisserands britanniques, le gouvernement a imposé des droits d'importation élevés sur les soies françaises, mais cela n'a fait que créer une contrebande généralisée. Diverses lois du Parlement ont été adoptées à partir de 1773. Les "Spitalfields Acts", suggérées aux tisserands de Londres par le magistrat Sir John Fielding, visaient à protéger les salaires des compagnons tisserands dans tout le Middlesex en fixant les prix, mais ont conduit leurs employeurs à déménager au nord de Angleterre et Ecosse. Les lois ont été abrogées en 1824. À cette époque, il y avait environ 20 000 métiers à tisser en service à Spitalfields. Pourtant, en 1838, cela avait diminué de moitié, dont la majorité était à Bethnal Green. À ce moment-là, de nombreux tisserands étaient démunis, en particulier parce que la révolution industrielle avait apporté une mécanisation qui rendait leurs compétences inutiles. Les nouvelles machines à tisser mécaniques utilisées dans les usines du Nord étaient trop grosses et trop lourdes pour tenir dans les petits ateliers à domicile de l'Est de Londres.

Divers huguenots et leurs descendants ont laissé leur empreinte dans l'industrie et la finance. Sept des premiers administrateurs de la Banque d'Angleterre étaient d'origine huguenote, dont le premier gouverneur, Sir John Houblon. Il a également été lord-maire de Londres et lord de l'Amirauté. Son image figurait sur des billets anglais de 50 £ dans les années 1990. En 1724, la Banque d'Angleterre a attribué le contrat de production de billets de banque de haute qualité à Laverstoke Mill dans le Hampshire, propriété d'Henry Portal d'origine huguenote. L'année suivante, Henry a pu inclure un filigrane dans le papier pour le rendre difficile à contrefaire. Le contrat de billets de banque a été conservé pendant 270 ans lorsque la société a été rachetée par Haverstock Mill et sa société mère, De La Rue, qui continuent de se spécialiser dans les billets de banque et l'impression de sécurité.

Philip Cazenove a fondé Casanove & Co., devenue au XXe siècle l'une des principales sociétés de bourse de Londres et qui fait désormais partie de J.P. Morgan. Le courtier John Castaing a été l'instigateur du bihebdomadaire Cours de l'échange à Le café de Jonathan, qui est toujours publié sous le titre Liste quotidienne de la Bourse. George Courtauld a fondé son entreprise à Spitalfields au 18ème siècle et au 20ème siècle, c'était le premier fabricant britannique de tissus synthétiques. Jean Rocque a commencé à vendre des cartes à Great Windmill Street, Soho. La première carte qu'il a produite date de 1734. Il a ensuite commencé à cartographier Londres, produisant 24 cartes très détaillées et précises, qui restent un témoignage fascinant de la capitale du milieu du XVIIIe siècle. En 1750, il fut nommé topographe du prince de Galles. Le pont de Westminster d'origine a été conçu par l'expert d'origine suisse en drainage des terres Charles Labelye, avec l'aide d'un compatriote Huguenot James Vauloué. Sir John Romilly, d'origine huguenote, devint procureur général puis maître des rôles. C'est grâce à sa campagne que les Archives nationales de Kew ont vu le jour.

Il y avait des huguenots distingués dans le domaine de la médecine. Le Dr Andrée a été l'un des fondateurs du London Hospital à Whitechapel et le colonel Peter Lekeux a été gouverneur. William Chamberlen et sa famille, qui ont fui en Angleterre en 1569, sont les inventeurs des forceps utilisés pour l'accouchement. Peter Chamberlen a été nommé chirurgien de la reine Henrietta Maria, épouse de Charles I. Hugh Chamberlen a été l'auteur du premier manuel sur la profession de sage-femme en 1673.Sir Theodore de Mayerne était le médecin-chef de Jacques Ier et de Charles Ier et qui, dans ses rapports de cas, était l'un des premiers à énumérer tous les signes physiques de maladies. Gédéon de Laune était apothicaire d'Anne de Danemark, épouse de Jacques Ier, et a demandé avec succès au roi d'incorporer la Compagnie des apothicaires par charte royale en 1617.

Plusieurs huguenots devinrent mathématiciens, inventeurs et membres de la prestigieuse Royal Society. Abraham de Moivre a quitté la Champagne en France vers 1685 et s'est installé à St. Martin's Lane. Il a travaillé avec l'astronome Edmund Halley et est devenu un ami de Sir Isaac Newton. C'est lui qui a créé la formule de calcul des rentes viagères et des assurances-vie. Denis Papin, né à Blois et arrivé en Angleterre en 1675. Travaillant pour le chimiste et physicien Robert Boyle, il invente l'autocuiseur et la première machine à vapeur à piston. James Six a été nommé membre de la Royal Society en reconnaissance de son invention du thermomètre. John Theophilus Desaguliers est devenu un assistant de Newton et a conçu et installé le premier système de climatisation pour la Chambre des communes en 1723. Il a également été le premier à créer une machine pour établir la distance exacte entre les planètes. Le tisserand de Spitalfields John Dolland a quitté la Normandie et a étudié les mathématiques, l'optique et l'astronomie, pour lesquelles il a reçu une médaille de la Royal Society. Son fils Peter a ouvert un atelier d'optique à Spitalfields en 1750 et a créé un télescope populaire. La famille a continué dans le secteur de l'optique à travers les générations et, en 1927, s'est jointe à la société Aitchison, l'entreprise se poursuivant dans les rues principales de Grande-Bretagne sous le nom de Dolland & Aitchison. La famille de Peter Mark Roget s'installe à Edimbourg. Il est l'inventeur de la règle à calcul mais est mieux connu pour ses Thésaurus de Roget. Les huguenots ont également apporté avec eux des compétences culinaires et de nouveaux types d'aliments tels que la soupe de queue de bœuf et les écureuils.

Le designer Daniel Marot a quitté Paris et a suivi Guillaume d'Orange en Angleterre, où il a entrepris de travailler au palais de Hampton Court. Il a également conçu le carrosse royal utilisé pour la première fois par la reine Anne et utilisé pour la dernière fois pour une occasion d'État en 1981 lors du mariage de Charles et Diana. Il y avait des horlogers huguenots travaillant en Angleterre à partir du règne d'Elizabeth I. Pas moins de 670 d'entre eux et leurs familles sont morts à Londres pendant la peste de 1603, mais suffisamment ont survécu pour former la Worshipful Company of Clockmakers en 1631. Autres métiers huguenots de note comprenait la fabrication de meubles, la gravure, l'architecture, la sculpture sur bois, la céramique et la fabrication du verre. Jean Tijou a réalisé les grilles de la conception de Sir Christopher Wren de la cathédrale Saint-Paul, que l'on peut encore voir aujourd'hui. Paul de Lamerie fut nommé orfèvre et orfèvre de George I. À la fin des années 1720 et au début des années 1730, il employa William Hogarth en tant que graveur qui commençait alors tout juste à s'imposer en tant qu'artiste. Joseph Bazalgette, qui a créé le système d'égouts de Londres à l'époque victorienne, était le petit-fils d'un immigrant protestant. De nombreux talents bien connus de la scène, du cinéma et de la musique britanniques sont des descendants de huguenots, de David Garrick au XVIIIe siècle à Laurence Olivier, Jon Pertwee, Derek Jacobi, Eddie Izzard et Simon Le Bon à une époque plus récente.


Hubert Llewellyn-Smith - Histoire

PARTIE I. Composition de la Conférence

NB Pour en faciliter l'usage, les membres des délégations de pouvoirs ont été répartis en quatre catégories, selon les fonctions qu'ils exercent à la Conférence : (1) Délégués plénipotentiaires (2) Délégués et conseillers techniques (3) Experts techniques (4 ) Le secrétariat général.

En conséquence, lorsqu'une catégorie de délégués n'est pas représentée dans une délégation particulière, la catégorie suivante sera numérotée selon la division ci-dessus.

Hôtel de Crillon
(Tél. Ely voit : 03–72)

I. Délégués plénipotentiaires (5 Places)

Le président des États-Unis

Hon. Robert Lansing, secrétaire d'État

Hon. Henry White, ancien ambassadeur extraordinaire et plénipotentiaire des États-Unis à Paris et à Rome

Général Tasker H. Bliss, représentant militaire des États-Unis au Conseil suprême de guerre.

II. Délégués et conseillers techniques

questions politiques et diplomatiques

M. Ellis Loring Dresel, chef de division

M. Jordan Herbert Stabler, Chef de la Division des affaires latino-américaines du Département d'État

M. E. T. Williams, ancien chef de la Division des affaires d'Extrême-Orient au Département d'État

M. Frederic R. Dolbeare, deuxième secrétaire d'ambassade

M. Allen W. Dulles, deuxième secrétaire d'ambassade

M. Lithgow Osborne, secrétaire d'ambassade

M. Sidney Y. Smith, chef du protocole

Major-général F. J. Kernan, États-Unis

Major-général Mason N. Patrick, États-Unis

Le contre-amiral H. S. Knapp, U.S.N.

Capitaine F. H. Schofield, U.S.N.

M. Norman H. Davis, Commissaire financier

M. Albert Strauss, vice-gouverneur de la Réserve fédérale

questions de main-d'oeuvre et d'expédition

M. Edward N. Hurley, Président du Conseil de la marine marchande (Travail et marine marchande)

M. Samuel Gompers, Président de la Fédération américaine du travail (Travail)

questions économiques et commerciales

M. Bernard M. Baruch, Président du Conseil des Industries de Guerre

M. Vance McCormick, président du War Trade Board

questions de nourriture et de secours

M. Herbert Hoover, chef de l'administration alimentaire

Chef des questions territoriales :

questions économiques et statistiques

questions relatives à des domaines particuliers

Allemagne—Dr. Wallace Notestein.

Autriche-Hongrie—Dr. Charles Seymour.

Asie occidentale—Dr. W. L. Westermann.

Europe occidentale—Dr. Charles H. Haskins.

Extrême-Orient-Capitaine S. K. Hornbeck.

Italie—Dr. Le major W. E. Lunt D. W. Johnson.

Russie et Pologne—Dr. R. H. Lord Dr Isaiah Bowman.

M. Joseph Clark Grew, ministre plénipotentiaire.

A. Secrétariat de la Conférence

M. Arthur Hugh Frazier, Conseiller d'Ambassade

M. Leland Harrison, conseiller d'ambassade

M. Philip H. Patchin, Conseiller d'Ambassade

Colonel U. S. Grant, 3e, de l'état-major général

M. Alexander C. Kirk, deuxième secrétaire d'ambassade

M. Gordon Auchincloss, Assistant spécial au Département d'État

M. Christian A. Herter, Assistant spécial au Département d'État

M. Grafton Winthrop Minot, adjoint

Major van S. Merle-Smith, États-Unis

Capitaine James S. Garfield, États-Unis

Lieutenant Chester Burden, États-Unis

Lieutenant R. Emmet Condon, États-Unis

B. Secrétariat de la délégation

Secrétaire de la Société des Nations :

Secrétaire pour les questions relatives à la responsabilité de la guerre :

Secrétaire pour les questions relatives à la réparation des dommages :

Secrétaire aux questions du travail :

Secrétaire pour les questions de transport :

Secrétaires pour les questions financières et économiques :

Lieutenant R. C. Effinger, États-Unis

Lieutenant Bertram F. Willcox, États-Unis

Le capitaine Jeremiah Smith, Jr.

Secrétaires aux questions territoriales :

Capitaine Lester W. Perrin, États-Unis

Capitaine Stuart Montgomery, États-Unis

Lieutenant Reuben Horchow, États-Unis

M. George Redington Montgomery

Hôtel Astoria
(Tél. Passy : 66-58 40-46)

I. Délégués plénipotentiaires

Le Rt. Hon. David Lloyd George, M. P., Premier Ministre et Premier Lord du Trésor

La droite Hon. Arthur James Balfour, O. M., M. P., secrétaire d'État aux Affaires étrangères

La droite Hon. A. Bonar Law, M. P., Lord Privy Seal et leader de la Chambre des communes

Le Rt. Hon. G. N. Barnes, ministre sans portefeuille

Le Rt. Hon. Vicomte Milner, G. C. B., G. C. M. G., Secrétaire d'État aux Colonies

La droite Hon. Winston Churchill, député, secrétaire de. État pour la guerre et l'aviation.

Le Rt. Hon. Sir Robert Borden, G. C. M. G., Premier ministre

Le Rt. Hon. Sir George Foster, G. C. M. G., Ministre du Commerce

Le député. C. J. Doherty, ministre de la Justice

Le député. A. L. Sifton, ministre des Douanes.

Le Rt. Hon. W. M. Hughes, Premier ministre

La droite Hon. Sir Joseph Cook, G. C. M. G., Ministre de la Marine.

Général le Rt. Hon. Louis Botha, Premier ministre

Lieut. Général le Rt. Hon. J.C. Smuts, K.C., ministre de la Défense.

La droite Hon. W. F. Massey, Premier ministre

La droite Hon. Sir Joseph Ward, Bt., K. C. M. G., ministre des Finances.

Le Rt. Hon. Sir William F. Lloyd, K. C. M. G., Premier ministre

Sir William Goode, K. B. E., secrétaire du ministère de l'Alimentation.

Le Rt. Hon. E. S. Montagu, M. P., Secrétaire d'État pour l'Inde

Major Général Son Altesse le Maharajah de Bikaner, G. C. S. I., G. C. I. E., G. C. V. O., K. C. B., A. D. C.

Le Rt. Hon. le Lord Sinha, K. C, sous-secrétaire d'État parlementaire pour l'Inde.

II. Délégués et conseillers techniques

questions politiques et diplomatiques

La droite Hon. le Lord Hardinge de Penshurst, K. G., Ambassadeur, Directeur Administratif Chargé de l'Organisation Intérieure des Missions Composant la Délégation, Sous-Secrétaire d'Etat Permanent aux Affaires Etrangères

Sir William Tyrrell, K. C. M. G., C. B., ministre plénipotentiaire, assistant du directeur administratif, sous-secrétaire d'État adjoint aux Affaires étrangères

Le Rt. Hon. Sir Louis Mallet, G. C. M. G., C. B., ambassadeur, sous-secrétaire d'État adjoint aux Affaires étrangères

Sir Eyre Crowe, K. C. B., K. C. M. G., ministre plénipotentiaire, sous-secrétaire d'État adjoint aux Affaires étrangères

Sir Esme Howard, K. C. B., K. C. M. G., Envoyé extraordinaire et Ministre plénipotentiaire de Sa Majesté britannique à Stockholm

Le général de brigade A. Carton de Wiart, V. C, C. M. G., D. S. O.

Lieut. Colonel B. J. B. Coulson

Le député. Harold Nicolson, secrétaire d'ambassade de troisième classe

M. A. Leeper, secrétaire au ministère des Affaires étrangères

M. J. W. Headlam-Morley, secrétaire au ministère des Affaires étrangères.

Le Rt. Hon. le seigneur Sumner d'Ibstone, seigneur d'appel ordinaire

Le Rt. Hon. Sir Gordon Hewart, K. C, M. P., procureur général

Sir Ernest Pollock, K. C., K. B. E., M. P., solliciteur général

M. C. J. B. Hurst, C. B., K. C, conseiller juridique au ministère des Affaires étrangères.

La droite Hon. le Seigneur Robert Cecil, K. C., M. P.

Général Sir Henry Wilson, K. C. B., D. S. O., Chef d'état-major impérial.

Major général le Rt. Hon. J. E. B. Seely, C. B., C. M. G., D. S. O., sous-secrétaire d'État à l'aviation

Major-général Sir Frederic Sykes, K. C. B., C. M. G., chef d'état-major de l'aviation et chef de la section de l'aviation.

L'amiral Sir Rosslyn Wemyss, G. C. B., C. M. G., M. V. O., R. N., First Sea Lord, chef d'état-major de la marine.

Sir Malcolm Delevingne, K. C. B., sous-secrétaire d'État adjoint au ministère de l'Intérieur.

La droite Hon. le Lord Cunliffe, G. B. E., ancien gouverneur de la Banque d'Angleterre

M. J. M. Keynes, C. B., Secrétaire principal par intérim du Trésor, Représentant principal du Trésor.

Sir Hubert Llewellyn Smith, K. C. B., secrétaire permanent du Board of Trade et directeur général de la section économique de la délégation

M. Henry Fountain, C. B., C. M. G., secrétaire adjoint du Board of Trade

M. Charles Hipwood, C. B., secrétaire adjoint du Board of Trade

M. W. Temple Franks, C. B., contrôleur général des brevets, des dessins et des marques de commerce à la Chambre de commerce

M. H. A. Payne, C. B., Contrôleur des sociétés Département de la Chambre de commerce.

M. M. L. Kershaw, C. S. I., C. I. E.

questions politiques et diplomatiques

M. R. Macleay, C. M. G., conseiller d'ambassade (Extrême-Orient)

Le député. A. Akers-Douglas, C. M. G., Premier Secrétaire d'Ambassade (Europe de l'Ouest)

M. R. Vansittart, M. V. O., secrétaire au ministère des Affaires étrangères (Orient)

M. M. Palairet, deuxième secrétaire d'ambassade (Roumanie et Grèce)

M. H. Knatchbull-Hugessen, Secrétaire au Ministère des Affaires étrangères (Afrique)

M. Eric Forbes Adams, Secrétaire au Ministère des Affaires étrangères (Orient)

Lieut. Colonel T.E. Lawrence (Orient)

Major l'hon. W. Ormsby-Gore, MP (Orient)

M. E. Fullerton-Carnegie, Secrétaire au Ministère des Affaires étrangères (Pays scandinaves)

M. E. H. Carr, Secrétaire au Ministère des affaires étrangères (Europe du Nord-Est)

Sir Valentine Chirol (Orient)

M. H. J. Toynbee, secrétaire au ministère des Affaires étrangères (Orient).

M. H. W. Malkin, C. M. G., Assistant du Conseiller juridique du Ministère des Affaires étrangères (Questions politiques)

Lieut. Colonel J. H. Morgan (Questions militaires).

Major-général P. P. de B. Radcliffe, C. B., D. S. O., directeur des opérations militaires

Major-général W. Thwaites, C. B., directeur du service de renseignement de l'armée

Le général de division l'hon. C. Sackville-West, C. M. G., représentant militaire de la Grande-Bretagne au Conseil suprême de guerre

Brigadier-général H. O. Mance, C. B., C. M. G., D. S. O., R. E. (Chemin de fer)

Colonel W. C. Hedley, C. B., C. M. G. (Cartes)

Colonel R. Meinertzhagen, D. S. O. (Colonies)

Lieut. Colonel E. Fitzgerald-Dillon, D. S. O. (Front occidental)

Lieut. Colonel W. H. Gribbon, C. M. G. (Anatolie, Syrie, Palestine, Arabie)

Lieut. Colonel J. H. F. Lakin (Mésopotamie, Perse)

Lieut. Colonel T. G. Heywood (Balkans, Yougoslavie-Slavie)

Lieut. Colonel J. H. M. Cornwall, D. S. O., M. C. (Autriche, Tchécoslovaquie, Hongrie)

Lieut. Colonel F. H. Kisch, D. S. O. (Russie, Chine, Japon)

Lieut. Le colonel R. H. Beadon, quartier-maître général.

Le général de brigade P. R. C. Groves, D. S. O., chef adjoint de la Section de l'aviation

Colonel L. F. Blandy, D. S. O. (Questions techniques, Télégraphie sans fil, etc.)

Lieut. Colonel R. C. M. Pink (Opérations)

Lieut. Colonel Sir Norman Leslie, Bt., C. B. E., Attaché d'aviation à l'ambassade britannique à Paris (Renseignements)

Lieut. Colonel A. Ogilvie, O. B. E. (Questions techniques et commerciales)

Major D.C. James (Personnel et Matériel)

Capitaine D. S. K. Crosbie (Renseignements)

Capitaine E. H. Tindal Atkinson (Questions juridiques et politiques)

M. J. S. Ross (Questions financières)

M. White Smith (Questions commerciales).

Contre-amiral George P. Hope, C. B., vice-premier seigneur de la mer

Capitaine J. R. Marriott, R. N., assistant du First Sea Lord

Commandant H. Spencer-Cooper, M. V. O., R. N., assistant du premier seigneur de la mer adjoint

Capitaine C. T. M. Fuller, C. M. G., D. S. O., R. N. (Questions générales)

Capitaine A. G. Hotham, R. N. (Commerce, Transport maritime, Questions économiques)

Capitaine R. M. Colvin, R. N. (Questions générales)

Capitaine K. G. B. Dewar, R. N. (Société des Nations, Droit maritime, Questions générales)

Capitaine G. B. Spicer-Simpson, D. S. O., R. N. (Questions non européennes)

Lieut. Colonel L. G. T. Halliday, V. C., C. B., R. M. (Questions territoriales en général)

Commandant M. H. S. MacDonald, D. S. O., R. N. (Méditerranée, Orient)

Commandant W. C. Lucas, R. N. (Russie)

Commandant A. H. Taylor, R. N. (Société des Nations, droit maritime, questions générales)

Lieut. Commandant L. McCormick-Goodhart, O. B. E., R. N. V. R. (Commerce, Navigation, Questions économiques)

Dr A. Pearce Higgins (Droit maritime).

Sir David Shackleton, K. C. B., du ministère du Travail

M. H. B. Butler, C. B., du ministère du Travail

M. G. Bellhouse, C. B. E., du ministère de l'Intérieur.

M. S. A. Armitage-Smith, C. B., du ministère des Finances (Empire ottoman, Conditions financières de paix)

M. H. E. Fass, du Ministère des Finances (Dettes des pays envahis)

M. Dudley Ward, du ministère des Finances (Réparations en général)

M. O. T. Falk, du ministère des Finances (Questions générales)

Lieut. le colonel l'hon. Sidney Peel, D. S. O., M. P., du ministère des Affaires étrangères (Questions générales).

Section A. Commerce et industrie

M. Percy Ashley, C. B., secrétaire adjoint du Board of Trade

M. A. W. Flux, secrétaire adjoint de la Chambre de commerce

M. J. W. Verdier, O. B. E., de la Chambre de commerce

M. T. G. Gibson, de la Chambre de commerce

M. A. J. Martin, O. B. E., de la Chambre de commerce

M. J. F. Ronca, M. B. E., de la Chambre de commerce

M. W. T. Turner, de la Chambre de commerce

M. W. Carter, du Board of Trade

M. H. J. Hutchinson, de la Chambre de commerce

Lieut. Commandant J. G. Latham.

M. Thomas Lodge, secrétaire adjoint du ministère de la marine marchande

Sir Thomas Royden, Bt., M. P., secrétaire adjoint du ministère de la Marine

Sir Osborn Holmden, K. B. E., secrétaire adjoint du ministère de la Marine

Payeur-commandant W. H. Eves, R. N.

Experts techniques sur les questions économiques :

M. S. J. Chapman, C. B. E., secrétaire adjoint du Board of Trade

M. H. F. Carlill, secrétaire adjoint de la Chambre de commerce

Le député. C. H. Tufton, C. M. G., du ministère des Affaires étrangères

M. Philip Hanson, du ministère des Munitions

M. H. W. Garrod, C. B. E., du ministère de la Reconstruction

Sir John Cadman, K. B. E., membre du comité exécutif du pétrole

M. P. F. Swain, C. B. E., du Bureau du curateur public.

questions de nourriture et de secours

Sir William Goode, K. B. E., secrétaire du ministère de l'Alimentation.

Dr G. W. Prothero, Historien du Ministère des Affaires étrangères.

Sir Herbert J. Read, K.C.M.G., sous-secrétaire d'État adjoint aux colonies (questions générales)

M. C. Strachey, secrétaire principal du ministère des Colonies (colonies africaines)

M. J. F. N. Green, secrétaire principal du ministère des Colonies (colonies, à l'exception des colonies africaines).

ML Christie, conseiller juridique au ministère des Affaires extérieures.

Lieut. Général Sir Arthur Currie, commandant de l'Armée canadienne

Lieut. Colonel O. M. Biggar, K. C, juge-avocat général.

questions financières, économiques et sociales

M. Lloyd Harris, chef de la mission canadienne à Londres

M. F. P. Jones, vice-président du War Trade Board

M. P. M. Draper, secrétaire du Congrès des métiers et du travail du Canada

MW Warne, statisticien du ministère du Commerce.

questions politiques et diplomatiques

M. P.E. Deane, secrétaire particulier du Premier ministre.

Sir Robert Garran, C.M.G., solliciteur général

Lieutenant F. W. Eggleston, conseiller juridique.

Sir David de Villiers Graaf, Bt., ancien ministre des Finances d'Afrique du Sud.

questions politiques et diplomatiques

questions politiques et diplomatiques

Sir Arthur Hirtzel, K.C.B., Sous-secrétaire d'État adjoint pour l'Inde

Lieut. Colonel Sir J. Dunlop Smith, K.C.S.I., K.C.V.O., CLE., officier politique du service indien, assistant du secrétaire d'État pour l'Inde.

M. L. Kershaw, C.S.I., C.I.E., Secrétaire de la Section financière et statistique du Bureau de l'Inde.

Lieut. Colonel Sir Maurice Hankey, K.C.B., secrétaire du Cabinet de guerre impérial.

Secrétaires du Cabinet de Guerre :

Capitaine Clement Jones, C.B., secrétaire adjoint du Cabinet de guerre

Capitaine Edgar Abraham, secrétaire adjoint du cabinet de guerre

Major A. M. Caccia, M.V.O., secrétaire de la section britannique du Conseil suprême de guerre.

A. Secrétariat britannique de la Conférence

M. H. Norman, Conseiller d'Ambassade

M. Eric Phipps, Premier Secrétaire d'Ambassade

Sir Percy Loraine, Bt., Premier Secrétaire d'Ambassade

Hon. T. A. Spring-Rice, deuxième secrétaire d'ambassade.

B. Secrétariat de la délégation

M. J. T. Davies, secrétaire de M. Lloyd George

M. Philip Kerr, Secrétaire de M. Lloyd George

Le député. Sir Eric Drummond, K.C.M.G., C.B., Ministre plénipotentiaire, Secrétaire de M. Arthur James Balfour

M. Ian Malcolm, député, secrétaire de M. Arthur James Balfour

M. Alwyn Parker, C.B., C.M.G., conseiller d'ambassade, secrétaire de Lord Hardinge

M. R. H. Campbell, C.M.G., deuxième secrétaire d'ambassade, secrétaire de Lord Hardinge

M. J. C. Davidson, C.B., secrétaire de M. A. Bonar Law

M. Hodgson, secrétaire de M. G. N. Barnes

Major H. C. Thornton, secrétaire de Lord Milner

M. Edward Marsh, C.B., Secrétaire de M. Winston Churchill

M. G. F. Buskard, secrétaire de sir Robert Borden

M. J. F. Boyce, secrétaire de sir Robert Borden

M. C. H. Payne, secrétaire de sir George Forster

M. P. T. Ahern, secrétaire de M. C. J. Doherty

M. T. W. Quayle, secrétaire de M. A. L. Sifton

M. P. E. Deane, secrétaire de M. W. M. Hughes

MR Mungovan, secrétaire de sir Joseph Cook

Capitaine Brebner, secrétaire du général Louis Botha

Capitaine Lane, secrétaire du général J. C. Smuts

M. F. D. Thomson, secrétaire de M. W. F. Massey

Mlle A.M. Saunders, secrétaire de Sir Joseph Ward

M. W. J. Carew, secrétaire de sir William F. Lloyd

M. C. H. Kisch, C.B., secrétaire de M. E. S. Montagu

M. W. R. Gourlay, C.I.E., Secrétaire de Lord Sinha

M. A. J. Sylvester, O.B.E., secrétaire de sir Maurice Hankey.

I. Délégués plénipotentiaires (5 Places)

M. Georges Clemenceau, Président du Conseil, Ministre de la Guerre

M. Pichon, ministre des Affaires étrangères

M. L. L. Klotz, Ministre des Finances

M. André Tardieu, Commissaire général aux affaires franco-américaines de guerre

M. Jules Cambon, Ambassadeur

Le maréchal Foch, commandant en chef des armées alliées.

II. Délégués et conseillers techniques

questions politiques et diplomatiques

M. Noulens, ambassadeur de France à Petrograd, chef de la mission française en Pologne

M. Berthelot, ministre plénipotentiaire, directeur par intérim des affaires politiques et commerciales au ministère des affaires étrangères

M. Gout, ministre plénipotentiaire, chef de la section asiatique au ministère des Affaires étrangères

M. Laroche, ministre plénipotentiaire, chef de la section européenne au ministère des Affaires étrangères

M. de Peretti de la Rocca, ministre plénipotentiaire, chef de la section africaine au ministère des Affaires étrangères

Général Le Rond, adjudant général du maréchal commandant en chef des armées alliées.

M. F. Larnaude, Doyen de la Faculté de droit de l'Université de Paris

M. André Weiss, Professeur à la Faculté de droit de l'Université de Paris, Conseiller juridique au Ministère des Affaires étrangères

M. Fromageot, conseiller juridique au ministère des Affaires étrangères.

M. Léon Bourgeois, sénateur, ancien président du Conseil des ministres, ancien ministre des Affaires étrangères.

Général Alby, chef d'état-major général de l'armée

Général Belin, représentant militaire de la France au Conseil suprême de la guerre

Général Degoutte, commandant de la 6e armée française

Général Duval, adjudant général, inspecteur général de l'aviation

Général Niessel, membre de la Commission interalliée en Pologne.

Colonel Dhé, directeur de l'aviation au ministère de la Guerre

Poste Capitaine Chauvin, Chef du Service Militaire et Aéronautique et des Patrouilles Aériennes.

Vice-amiral de Bon, chef d'état-major de la marine.

M. Colliard, ministre du Travail et de la Sécurité sociale

M. Loucheur, ministre de la Reconstruction industrielle.

M. Sergent, Sous-Secrétaire d'Etat aux Finances

M. Bolley, directeur général au ministère des Finances

M. Celier, Directeur au Ministère des Finances

M. Luquet, vice-gouverneur de la Banque de France.

M. Clémentel, Ministre du Commerce, de l'Industrie, des Postes et Télégraphes, des Transports Maritimes et de la Marine Marchande

M. Albert Lebrun, Ministre des Territoires Libérés

M. Bouisson, Commissaire aux Transports Maritimes et à la Marine Marchande

M. Jean Morel, sénateur, ancien ministre, président de la commission tarifaire du Sénat

M. Herbette, directeur au ministère des Affaires étrangères.

M. Ch. Lyon-Caen, professeur à la Faculté de droit de l'Université de Paris

M. Seydoux, conseiller d'ambassade, chef de la section du blocus au ministère des Affaires étrangères.

M. Kammerer, Consul Général, Chef de la Section Financière au Ministère des Affaires Etrangères

M. Pila, consul général, chef de la section économique au ministère des Affaires étrangères.

M. Claveille, ministre des Travaux publics et des Transports.

M. Henry Simon, ministre des Colonies.

questions politiques et diplomatiques

M. Hermitte, secrétaire d'ambassade de première classe, chef de la chancellerie et de la section des réclamations au ministère des affaires étrangères

M. Grenard, Consul Général, Président de la Commission Interalliée sur Teschen

M. Degrand, consul de deuxième classe

M. Émile Bourgeois, Professeur à la Faculté des Lettres de l'Université de Paris

M. Robert de Caix Saint-Aymour, directeur de l'Asie française et de l'Afrique française.

M. Basdevant, Maître de Conférences à la Faculté de Droit de l'Université de Paris

M. A. de Lapradelle, professeur à la Faculté de droit de l'Université de Paris, conseiller juridique adjoint au ministère des Affaires étrangères.

M. de Sillac, Conseiller d'Ambassade

M. Clauzel, secrétaire d'ambassade de première classe.

Lieut. Colonel Réquin, de l'état-major général de l'armée, attaché à la Commission des affaires franco-américaines de guerre

Commandant de Montal, de l'état-major général de l'armée.

Commandant d'Aiguillon, membre de la Commission consultative française sur les questions aéronautiques à la Conférence de la Paix

M. d'Aubigny, député, président de la Commission consultative française pour les questions aéronautiques à la Conférence de la Paix

M. Branet, Conseiller d'Etat, ancien Directeur Général des Douanes

M. Fighiera, Directeur au Ministère du Commerce et de l'Industrie

M. Pierre-Étienne Flandin, Député

Capitaine L'Escaille, de l'Aéronavale

M. Lallemand, Inspecteur Général des Mines

Capitaine Leroy, du Service de Fabrication Aéronautique

M. de Navailles, chef de section au ministère des Affaires étrangères

Commandant Poli-Marchetti, de l'état-major général du maréchal commandant en chef de l'armée alliée

Lieut. Colonel Pujo, adjoint au directeur de l'aviation au ministère de la Guerre

Lieutenant Sáble, de l'Aéronavale

Lieut. Colonel Saconney, chef de la section de la défense antiaérienne au ministère de la Guerre

M. Soreau, Ingénieur, Vice-Président de l'Aéro-Club de France

Commandant Vuillemin, commandant d'escadron d'aviation

M. Wahl, ingénieur naval attaché au ministère des Colonies.

M. Arthur Fontaine, directeur au ministère du Travail et de la Sécurité sociale

M. Jouhaux, secrétaire général de la Confédération générale du travail.

Commandant Aron, du Ministère de la Reconstruction Industrielle

M. Bavière, Secrétaire de la Commission des changes

M. Bexon, ancien Inspecteur des Finances

M. Bloch-Laroque, avocat général près la cour d'appel de Paris

M. Bouniols, Représentant des Titulaires à Belgrade

M. de la Chaume, ancien inspecteur des finances

M. Chevalier, Directeur de la Banque de Paris et des Pays-Bas

M. Cheysson, Inspecteur des Finances

M. Dayras, Inspecteur des Finances

M. de Fabry, Inspecteur des Finances

M. François-Marsal, membre de la Commission des échanges

M. Gilbert Gidel, Professeur à la Faculté de droit de l'Université de Rennes

M. G. Homberg, Président de la Commission des changes

M. Jouasset, Inspecteur des Finances

M. de Lasteyrie, ancien inspecteur des finances

M. Lefèvre, Secrétaire Général du Crédit Lyonnais

M. Raphaël-Georges Lévy, Membre de l'Institut

M. Lyon, Avocat à la Cour d'Appel de Paris

M. Mercier, ingénieur naval principal

M. Nicou, Ingénieur du Corps des Mines

M. Petit, Inspecteur des Finances

M. Poisson, Inspecteur des Finances

M. Sallandrouze de Lamornaix, Inspecteur Général des Finances

M. de Verneuil, ancien Syndic des Agents d'Echange de la Bourse de Paris

Colonel Weyl, du Ministère de la Reconstruction Industrielle.

M. Alphand, consul de deuxième classe, chef de section au ministère des Affaires étrangères

M. Charmeil, Directeur au Ministère du Commerce et de l'Industrie

M. Drouets, directeur de l'Office de la propriété industrielle

M. Fighiera, Directeur au Ministère du Commerce et de l'Industrie

M. Guillet, Directeur au Ministère du Commerce et de l'Industrie

M. Hauser, Professeur à la Faculté des Lettres de l'Université de Dijon, Chef de Mission du Ministère du Commerce

M. Laurent-Vibert, Chef de mission de la Commission des transports maritimes et de la marine marchande

M. de Navailles, chef de section au ministère des Affaires étrangères

M. Petit, Président du Tribunal de Commerce de la Seine

M. Serruys, Directeur au Ministère du Commerce et de l'Industrie

M. Albert Tissier, conseiller à la Cour de cassation.

M. Charguéraud, Conseiller d'Etat, Vice-Président du Conseil Supérieur des Travaux Publics

M. Colson, conseiller d'État

M. Charles Loiseau, Chef de la Mission française en Italie

Lt. Colonel Rey, Secrétaire général de la Commission européenne du Danube

M. Rousseau, conseiller d'Etat.

M. Tirman, conseiller d'Etat.

M. Emmanuel de Martonne, Professeur à la Faculté des Lettres de l'Université de Paris

M. Krajewski, consul de première classe

M. L. Aubert, directeur du service de recherche et d'information à la commission des affaires franco-américaines de guerre

M. Haumant, professeur à la Faculté des lettres de l'Université de Paris.

M. P. Dutasta, ambassadeur extraordinaire et plénipotentiaire de la République française à Berne, secrétaire général de la Conférence.

A. Secrétariat français de la Conférence

M. Paul Gauthier, Ministre plénipotentiaire

M. de Béarn, secrétaire d'ambassade de seconde classe.

B. Secrétariat de la délégation

M. de Montille, Secrétaire d'Ambassade de Première Classe

Baron Pieyre, secrétaire d'ambassade de deuxième classe

Capitaine de Saint-Quentin, secrétaire d'ambassade de deuxième classe

M. Tétreau, consul de seconde classe

Lieutenant de Percin, secrétaire d'ambassade de deuxième classe

Capitaine Carteron, Vice Consul de Première Classe

M. Lavondès, Vice Consul de Première Classe

Capitaine Escoffier, professeur à l'École libre des sciences politiques

Capitaine Portier, secrétaire de la section française du Conseil suprême de guerre.

Hôtel Édouard VII
(Tél. Gut : 14-26)

I. Délégués plénipotentiaires (5 Places)

M. V. E. Orlando, Président du Conseil des Ministres

Baron S. Sonnino, ministre des Affaires étrangères

Marquis G. F. Salvago Raggi, Sénateur, ancien Ambassadeur de Sa Majesté le Roi d'Italie à Paris

M. A. Salandra, Député, ancien Président du Conseil des Ministres

M. S. Barzilai, député, ancien ministre.

II. Délégués et conseillers techniques

questions politiques et diplomatiques

Comte V. Macchi di Cellere, Ambassadeur Extraordinaire et Plénipotentiaire de Sa Majesté le Roi d'Italie à Washington

M. G. de Martino, Ministre plénipotentiaire, Secrétaire général du Ministère des Affaires étrangères

M. A. Ricci-Busatti, Ministre plénipotentiaire, Chef de la Section des réclamations au Ministère des Affaires étrangères

M. G. C. Montagna, Envoyé extraordinaire et Ministre plénipotentiaire de Sa Majesté le Roi d'Italie à Christiania

Marquis P. della Torretta, Ministre plénipotentiaire.

M. A. Scialoja, sénateur, ancien ministre

M. M. d'Amelio, conseiller à la Cour de cassation

M. A. Ricci-Busatti, Ministre plénipotentiaire, Chef de la Section des réclamations au Ministère des Affaires étrangères.

Général A. Diaz, chef d'état-major général de l'armée

Général U. Cavallero, représentant militaire italien au Conseil suprême de guerre.

M. M. d'Amelio, conseiller à la Cour de cassation

M. G. C. Buzzati, professeur de droit international à l'Université de Pavie.

Amiral P. Thaon di Revel, chef d'état-major de la marine

questions économiques et financières

M. Stringher, Ministre du Trésor (Questions économiques et financières)

M. Ciuffelli, Ministre de l'Industrie et du Commerce (Questions économiques et financières)

M. S. Crespi, Ministre des Approvisionnements (Questions économiques et financières)

Baron E. Mayor des Planches, Sénateur, Ambassadeur Honoraire, Commissaire Général de l'Emigration (Travail et Emigration)

M. L. della Torre, Sénateur (Questions financières)

M. G. Paratore, adjoint, sous-secrétaire d'État au ministère du Commerce et de l'Industrie

M. A. Cabrini, Député (Travail et Émigration)

M. E. Chiesa, Député (Réparations)

M. M. d'Amelio, Conseiller à la Cour de Cassation (Réparations et Responsabilités)

M. L'Ingénieur Dante Ferraris, Industriel (Questions économiques et financières).

M. G. Agnesa, ministre plénipotentiaire, directeur général des affaires politiques au ministère des Colonies (éventuellement à Paris).

questions politiques et diplomatiques

M. Gustavo Tosti, Consul général

M. A. Stranieri, Consul général

Marquis C. Durazzo, Conseiller de Légation

M. G. Brambilla, conseiller de légation

Comte Vannutelli-Rey, conseiller de légation

M. Marchetti Ferrante, Conseiller de Légation

Marquis G. Paterno, Secrétaire de Légation

M. J. Cammeo, professeur de droit administratif à l'Université de Bologne

M. Gustavo Tosti, Consul général.

Colonel d'état-major A. Pariani

Lieut. Colonel d'état-major G. Pellicelli

M. E. Delmati, directeur général au ministère des Postes et Télégraphes

Lieut. Colonel C. Berliri-Zoppi

M. M. Abbiate, ancien député

M. S. Coletti, inspecteur de l'émigration.

questions économiques et financières

M. B. Attolico, directeur général au ministère de l'Industrie, du Commerce et du Travail (Questions économiques et financières)

M. Brofferio, Conseiller d'Etat, Commissaire au Trésor italien en France (Finances)

M. G. B. Ceccato, Attaché commercial à Washington (Questions économiques)

M. P. Conte, Inspecteur au Ministère du Trésor (Questions financières)

M. C. Dragoni, Secrétaire général de l'Institut international d'agriculture (Questions économiques)

M. A. Dell'Abbadessa, directeur général au ministère des Finances (Questions économiques et financières)

M. V. Giuffrida, conseiller d'État, directeur général au ministère de l'approvisionnement (questions économiques et financières)

M. L. Lucciolli, directeur général au ministère des Finances (Finances)

M. G. Mariani, Attaché commercial (Questions économiques)

M. A. Pirelli, Industriel, Chef de Mission du Ministère du Commerce et de l'Industrie (Questions économiques et financières)

M. F. Quartieri, Industriel (Questions économiques et financières)

M. E. Venezian, inspecteur général au ministère du Commerce et de l'Industrie (Questions économiques).

M. Sinigaglia, chef adjoint du service des chemins de fer de l'État

M. Fiori, chef de la division des chemins de fer de l'État

M. Baldassarre, Chef de Division au Ministère des Travaux Publics

Commandant Centa, directeur général de la marine marchande

M. Moscheni, directeur des entrepôts, Trieste.

M. V. Catastini, directeur des colonies au ministère des Colonies

M. de Nobili Massuero, secrétaire au ministère des Colonies.

le comte L. Aldrovandi, ministre plénipotentiaire.

A. Secrétariat italien de la Conférence

Marquis C. Durazzo, Conseiller de Légation

M. G. Brambilla, conseiller de légation

M. T. Bertelé, Secrétaire de Légation

B. Cabinets des ministres et des délégués plénipotentiaires

Cabinet du Président du Conseil des Ministres :

M. Battioni, Inspecteur Général, Secrétaire du Président du Conseil des Ministres

Prince G. di Scordia, Secrétaire de Légation

Assistants du Président du Conseil :

Cabinet du ministre des Affaires étrangères :

le comte L. Aldrovandi, ministre plénipotentiaire.

Comte D. Rogeri, Secrétaire de Légation

M. A. Trombetti, Secrétaire de Légation

M. T. Bertelé, Secrétaire de Légation

Comte L. O. Vinci, Secrétaire de Légation

M. P. Aloisi, conseiller de légation.

C. Secrétariat de la délégation

Secrétaires aux questions politiques :

Comte D. Rogeri, Secrétaire de Légation

M. T. Bertelé, Secrétaire de Légation

Comte L. O. Vinci, secrétaire de légation.

Secrétaire pour les questions juridiques :

M. F. Foberti, chef de section au ministère de l'Intérieur.

Secrétaires pour les questions d'aviation :

Secrétaire aux questions militaires :

Secrétaire aux questions navales :

Secrétaires aux questions économiques et financières :

M. F. Giannini (Questions économiques)

M. L.Ceccato (Questions économiques)

M. V. Tasco (Questions économiques)

Capitaine Guido Jung (Questions financières).

Secrétaire pour les questions de transport :

M. M. Mosca, Ingénieur au Ministère des Transports.

Secrétaire aux questions du travail et de l'émigration :

M. di Palma Castiglione, inspecteur de l'émigration.

Hôtel Bristol
(Tél. Centrale : 41-77)

I. Délégués plénipotentiaires (5 Places)

Marquis Saionji, ancien président du Conseil des ministres

Baron Makino, ancien ministre des Affaires étrangères, membre du Conseil diplomatique

Vicomte Chinda, Ambassadeur Extraordinaire et Plénipotentiaire de Sa Majesté l'Empereur du Japon à Londres

M. K. Matsui, Ambassadeur Extraordinaire et Plénipotentiaire de Sa Majesté l'Empereur du Japon à Paris

M. H. Ijuin, Ambassadeur Extraordinaire et Plénipotentiaire de Sa Majesté l'Empereur du Japon à Rome.

II. Délégués et conseillers techniques

questions politiques et juridiques

M. Akidzuki, ancien ambassadeur

M. Adatci, Envoyé extraordinaire et Ministre plénipotentiaire de Sa Majesté l'Empereur du Japon à Bruxelles

M. Otchiai, Envoyé extraordinaire et Ministre plénipotentiaire de Sa Majesté l'Empereur du Japon à La Haye

M. Sakutaro Tachi, Professeur à la Faculté de droit de l'Université de Tokyo

M. H. Nagaoka, Conseiller d'Ambassade

M. Kato, membre de la Chambre des pairs.

Lieut. Général Nara, de l'état-major général de l'armée

Général de brigade Tanaka, Attaché militaire à l'ambassade du Japon à Londres

Colonel Sato, Attaché militaire à la Légation du Japon à Berne.

M. Tanakadate, Professeur honoraire de la Faculté des sciences de l'Université de Tokyo

Capitaine Osumi, de l'état-major général de la Marine.

Vice-amiral Takeshita, chef adjoint de l'état-major général de la marine

M. Yamakawa, Conseiller au Ministère de la Marine

Le contre-amiral Iida, attaché naval à l'ambassade du Japon à Londres.

questions économiques et financières

M. Kengo Mori, Agent Financier des Ambassades du Japon à Londres et à Paris

M. Okubo, membre de la Chambre des pairs

M. Oka, ancien directeur des affaires commerciales et industrielles au ministère de l'Agriculture et du Commerce

Colonel Nagai, Attaché Militaire à l'Ambassade du Japon à Paris :

Lieut. Colonel Ninomiya, de l'état-major général de l'armée

Lieut. le colonel Hata, de l'état-major général de l'armée

Capitaine Fujioka, de l'état-major général de l'armée

Capitaine K. Nishihara, de l'état-major général de l'armée.

Capitaine Matsumura, Attaché de Marine à l'Ambassade du Japon à Paris

Capitaine Nomura, de l'état-major de la Marine

Capitaine Yamamoto, de l'état-major de la marine

Capitaine Funakoshi, de l'état-major de la Marine

Capitaine Anno, de l'état-major de la Marine.

M. Yoshizaka, inspecteur des fabriques au Ministère de l'agriculture et du commerce.

M. Otchiai, envoyé extraordinaire et ministre plénipotentiaire de Sa Majesté l'Empereur du Japon à La Haye.

M. Matsuoka, Secrétaire au Ministère des Affaires étrangères

M. Sadao Saburi, Secrétaire au Ministère des Affaires étrangères

M. Yoshida, Secrétaire au Ministère des Affaires étrangères

M. Kimura, Secrétaire au Ministère des Affaires étrangères

M. Kawai, Secrétaire de Légation

M. Arita, Secrétaire au Ministère des Affaires étrangères

M. Saito, Secrétaire d'Ambassade

M. Shigemitsu, Secrétaire au Ministère des Affaires étrangères

M. K. Horiuchi, secrétaire d'ambassade

M. H. Ashida, Secrétaire d'Ambassade

M. Kato, Secrétaire d'Ambassade

M. K. Kuriyama, secrétaire d'ambassade

M. Tani, Secrétaire d'Ambassade

M. Sawada, Attaché à l'Ambassade

M. Harada, Attaché à l'Ambassade

M. Koshida, Attaché à l'Ambassade

M. Yokoyama, Attaché à l'Ambassade

M. Matsumiya, Attaché à l'Ambassade

Hôtel Lotti
(Tél. Centrale : 13-00 71-85 43-66)

I. Délégués plénipotentiaires (3 Places)

M. Hymans, ministre des Affaires étrangères, ministre d'État

M. van den Heuvel, Envoyé extraordinaire et Ministre plénipotentiaire de Sa Majesté le Roi des Belges, Ministre d'État

M. Vandervelde, Ministre de la Justice, Ministre d'Etat.

II. Délégués et conseillers techniques

M. Rolin-Jaequemyns, Secrétaire Général de la Délégation.

Lieut. Colonel d'état-major Galet, aide de camp honoraire du roi.

Le colonel van Crombrugghe, commandant de l'aviation militaire belge.

M. Mahaim, professeur à l'Université de Liège, secrétaire de la section belge de l'Association internationale pour la protection juridique des travailleurs.

questions économiques, commerciales et financières

M. Jaspar, ministre des Affaires économiques

M. Brunet, directeur général du commerce et des consulats au ministère des affaires étrangères

M. Lepreux, Vice-Gouverneur de la Banque Nationale de Belgique

M. Despret, avocat à la Cour de cassation, administrateur de la Banque de Bruxelles.

M. Segers, ministre d'État.

M. Orts, envoyé extraordinaire et ministre plénipotentiaire, secrétaire général par intérim du ministère des Affaires étrangères.

M. van Iseghem, président de la Cour de cassation

M. Remy, conseiller à la Cour de cassation

M. Dejace, Professeur à l'Université de Liège

Baron Descamps, Sénateur, Professeur à l'Université de Louvain

M. Errera, Professeur à l'Université de Bruxelles

M. Nys, Professeur à l'Université de Bruxelles, Conseiller à la Cour d'appel

M. Prins, Professeur à l'Université de Bruxelles

M. Albéric Rolin, Professeur émérite à l'Université de Gand, Directeur de la Bibliothèque du Palais de la Paix à La Haye

M. Varlez, professeur à l'Université de Gand.

Capitaine commandant G. van Egroo, de l'état-major général

Capitaine Commandant Derousseaux, de l'Etat-Major.

M. de Brouckère, conseiller au ministère des Affaires économiques

M. C. van Overberghe, Secrétaire général honoraire du Département des sciences et des arts

R. P. Rutten, Président de la Confédération des Syndicats Chrétiens

M. Mertens, secrétaire général du comité exécutif du parti travailliste et des syndicats indépendants

M. Lombard, vice-adjoint, secrétaire général de la Fédération des mineurs

M. Hénin, Conseiller au Ministère des Affaires Economiques

M. van der Stegen, industriel, Gand

M. Fraipont, directeur général des Cristalleries du Val Saint-Lambert.

M. E. Carton de Wiart, directeur de la Société générale de Belgique

M. Hautain, directeur de la Banque nationale de Belgique

M. Rombouts, directeur général au ministère des Finances.

questions économiques et industrielles

M. Trasenster, Administrateur de la Société d'Ougrée-Marihaye

M. Canon-Legrand, Président de la Chambre de Commerce de Mons

M. Galopin, Administrateur Adjoint de la Fabrique Nationale d'Armes de Herstal

M. Jean de Hemptinne, Industriel, Gand

M. Thomas Braun, Avocat à la Cour d'appel de Bruxelles

M. Capitaine, Avocat à la Cour d'Appel de Liège.

M. E. Tibbaut, vice-président de la Chambre des représentants, président du Conseil supérieur de l'agriculture et de la section agricole du Comité national

M. G. Dumont de Chassart, Membre du Conseil Supérieur de l'Agriculture

M. Crahay, Directeur Général des Eaux et Forêts

M. Frateur, professeur de biologie à l'Université de Louvain.

M. van Gansberghe, directeur général des ponts et autoroutes

M. Coppieters, Sénateur, Conseiller Technique des Travaux Publics

M. van Mierlo, ingénieur honoraire des ponts et autoroutes, ancien ingénieur de la marine nationale

M. Pierrard, directeur général de la Marine

M. Hostie, Conseiller Juridique à l'Administration de la Marine

M. Rotsaert, lieutenant du génie.

Comte de Romrée de Vichenet, secrétaire de légation

Vicomte Jacques Davignon, Secrétaire de Légation, Attaché au Cabinet du Ministère des Affaires étrangères

Comte Guillaume de Hemricourt de Grunne, secrétaire de légation

Baron Capelle, chef de bureau au ministère des Affaires étrangères

Baron Jules Guillaume, Attaché de Légation, Sous-Lieutenant d'Artillerie

Lieutenant d'Artillerie Henri Rolin, Attaché au Cabinet du Ministère des Affaires étrangères.

Chef de la Chancellerie du Secrétariat Général :

M. van Eycken, chef de bureau, chef de la chancellerie du cabinet du ministre des Affaires étrangères.

Commandant du Personnel Militaire Attaché à la Délégation :

Capitaine Commandant Nypels.

Assistants de la Délégation :

M. Charles Terlinden, Professeur à l'Université de Louvain

M. de Visscher, Professeur à l'Université de Gand

M. Maurice Bourquin, Professeur à l'Université de Bruxelles

M. van den Ven, Professeur à l'Université de Louvain, Délégué spécial du Ministère des Finances

M. de l'Escaille, conseiller de légation

M. Louwers, secrétaire du Conseil colonial

Commandant Maury, chef du service cartographique du ministère des Colonies

M. Ganshof, Licencié ès lettres, avec rang de subalterne.

Avenue de Malakoff, 104
(Tél. Passy : 74-63)

I. Délégué plénipotentiaire (1 place)

M. Ismaël Montes, envoyé extraordinaire et ministre plénipotentiaire de Bolivie à Paris.

M. I. Montes h., secrétaire de légation.

Hôtel Plaza Athénée
(Tél. Passy : 62-37)

I. Délégués plénipotentiaires (3 Places)

M. Epitacio Pessõa, ancien ministre d'État, ancien membre de la Cour suprême de justice, sénateur fédéral

M. Olyntho de Magalhaes, Envoyé extraordinaire et ministre plénipotentiaire des États-Unis du Brésil à Paris, ancien ministre des Affaires étrangères

M. Pandiá Calogeras, Député, ancien Ministre des Finances

II. Délégués et conseillers techniques

M. Rodrigo Octavio, professeur de droit international de la faculté de Rio de Janeiro, conseiller juridique de la République.

Commandant Malan d'Angrogne, Attaché militaire à la Légation du Brésil à Paris.

Capitaine Armando Burlamaqui.

M. Helio Lobo, Secrétaire Général de la Présidence de la République.

M. J. J. Moniz de Aragão, Conseiller d'Ambassade à Rome

M. F. Pessõa de Queiroz, Consul général du Brésil en Roumanie, Cabinet du Ministre des Affaires étrangères

M. P. Leão Velloso Netto, Conseiller de la Légation du Brésil à Paris.

M. F. de Souza Dantas, secrétaire de la première classe de la légation du Brésil à La Haye

M. Carlos C. de Ouro Preto, Secrétaire de la deuxième classe de la Légation du Brésil à Londres

M. Mauricio Nabuco, du Ministère des Affaires étrangères

M. L. de Andrade Muller, secrétaire de la deuxième classe de la légation du Brésil à La Havane.

M. Gustavo Barroso, ancien Député

M. Luiz Silveira, du Ministère de l'Agriculture

M.A.-A. Carneiro da Cunha, avocat

M. F. Mendes de Almeida, Jr., avocat

M. Eugenio G. Catta-Preta, Avocat

M. P. de Castro Maya, ingénieur

M. Paulo Bittencourt, Avocat

M. Raphael de Hollanda, ingénieur

Hôtel Lutèce
(Tél. Fleurus : 16-61)

I. Délégués plénipotentiaires (2 Places)

M. Lou Tseng-tsiang, ministre des Affaires étrangères

M. Cheng-ting Thomas Wang, ancien ministre de l'Agriculture et du Commerce

M. Vi Kyuin Wellington Koo, Envoyé extraordinaire et Ministre plénipotentiaire de Chine à Washington

M. Sao-Ke Alfred Sze, Envoyé extraordinaire et Ministre plénipotentiaire de Chine à Londres

M. Suntchou Wei, envoyé extraordinaire et ministre plénipotentiaire de Chine à Bruxelles.

II. Délégués et conseillers techniques

questions politiques et diplomatiques

M. Hawkling L. Yen, conseiller au ministère des Affaires étrangères.

M. Liu Chung-cheh, Conseiller de Cabinet et Conseiller du Ministère des Affaires étrangères

M. Tsien Tai, Conseiller au Ministère de la Justice.

Lieut. Général Tang Tsai-li

Général de division Han Lin-chun

Général de division Dan Pao-tchao

Général de division Liang Shang-tung

questions économiques et commerciales

M. Tai-chi Quo, ancien Secrétaire de la Présidence de la République et ancien Conseiller du Ministère des Affaires étrangères

M. Wang Chiii-chun, directeur du chemin de fer Pékin-Hankow

M. Tsang Ou, ingénieur attaché au ministère des Communications et directeur des chemins de fer de l'État chinois (ligne Lung-Hai)

M. Pehan B. Sze, Expert Technique du Ministère de l'Agriculture et du Commerce

M. C. C. Wang, Conseiller du Ministère de l'Agriculture et du Commerce

M. V. K. Ting, directeur du service géologique du ministère de l'agriculture et du commerce

Sir John Mac Leavy Brown, C. M. G., Conseiller de la Légation de Chine à Londres

Dr S. E. Morrison, Conseiller politique de la Présidence de la République de Chine

M. Henri de Codt, Conseiller juridique du Ministère des Affaires étrangères

M. G. Padoux, Conseiller à la Cour des Comptes

M. Georges Bouillard, ingénieur-conseiller du chemin de fer Pékin-Hankow.

M. Yo Tsao-yeu, conseiller de la Légation de Chine à Paris.

M. Tchou Tsong-han, Secrétaire du Ministère des Affaires étrangères

M. Chang-hsuan Sun, secrétaire du ministère des Affaires étrangères

M. Chaohsiung Zee, secrétaire adjoint de la présidence du Conseil, affecté au ministre des affaires étrangères

M. Shen Tchong-huin, secrétaire de la première classe de la légation de Chine à La Haye

M. Chang Yuen-chi, Secrétaire de la deuxième classe de la Légation de Chine à Paris

M. Sze-ping, secrétaire de la deuxième classe de la légation de Chine à Londres

M. Tchao Itao, Consul de Chine à Padang

M. Wen Pin Wei, secrétaire de la troisième classe de la légation de Chine à Washington

M. Taï Mingfou, Secrétaire de la troisième classe de la Légation de Chine à Paris

M. Tchen Hio-lan, secrétaire de la troisième classe de la légation de Chine à Paris

M. Tehéou-wei, Sous-Secrétaire du Ministère des Affaires étrangères

M. Shu-tze, secrétaire de la troisième classe de la légation de Chine à Berne.

M. L. V. Pan, Attaché de la Légation de Chine à Londres

M. Yang Ngan-chan, secrétaire de la troisième classe de la légation de Chine à Washington

M. Li Tchuin, Vice Consul de Chine à Paris

M. Pih Min-yu, Attaché de la Légation de Chine à Londres

M. Hianghieng Li, ancien secrétaire de la première classe de la Légation de Chine à Rome

M. Le Roi Pouzong, ancien Secrétaire de la troisième classe de la Légation de Chine à Paris

M. Hoo Chi-tsai, docteur en droit

Avenue Mareau, 51
(Tél. Passy : 18–42)

I. Délégué plénipotentiaire (1 place)

M. Antonio Sanchez de Bustamante, Doyen de la Faculté de droit de l'Université de La Havane, Président de la Société cubaine de droit international.

M. Rafael M. Angulo, Sous-Secrétaire du Ministère de l'Instruction publique et des Beaux-Arts.

M. Guillermo de Blanck, ministre plénipotentiaire.

M. Miguel Angel Campa, Secrétaire de Légation de la Première Classe

M. Manuel Tejedor, secrétaire de légation de première classe.

M. Gustavo S. de Bustamante.

I. Délégué plénipotentiaire (1 place)

M. Dorn y de Alsua, Envoyé extraordinaire et Ministre plénipotentiaire de l'Équateur à Paris

Dr Carlos B. Tobar, ancien ministre des Affaires étrangères.

M. G. Zaldumbide, secrétaire de légation de première classe.

Hôtel Mercédès
(Tél. Passy : 72-67 72-84)

I. Délégués plénipotentiaires (2 Places)

M. Eleftherios Veniselos, Président du Conseil des Ministres

M. Nicolas Politis, Ministre des Affaires étrangères

M. A. Romanos, Envoyé extraordinaire et Ministre plénipotentiaire de Sa Majesté le Roi des Hellènes à Paris.

II. Délégués et conseillers techniques

M. A. Michalakopoulos, Ministre d'État

M. L. Coromilas, Envoyé extraordinaire et Ministre plénipotentiaire de Sa Majesté le Roi des Hellènes à Rome.

questions politiques et diplomatiques

M. C. Rentis, chef de section au ministère des Affaires étrangères

M. R. Raphaël, Secrétaire au Ministère des Affaires étrangères

M. S. Marchetti, Secrétaire de Légation

M. A. Negropontis, Attaché de Légation.

M. M. Kebedgy, ancien conseiller à la Cour d'appel mixte d'Égypte

M. Th. Jon, ancien professeur de droit international à l'Université de Boston.

Capitaine N. Botassis, Attaché de Marine à la Légation de Grèce à Paris.

M. I. Sophianopoulos, Secrétaire Général du Ministère de l'Economie Nationale.

M. Andreades, professeur à l'Université d'Athènes

M. A. Mylonas, secrétaire général au ministère de l'agriculture.

questions commerciales et économiques

M. N. Speranza, directeur au ministère des Affaires étrangères

M. K. Varvaressos, directeur au ministère de l'Économie nationale.

questions industrielles et travaux publics

M. A. Politis, directeur des chemins de fer helléniques

M. M. Caramanos, conseiller commercial du gouvernement hellénique.

M. N. Speranza, directeur au ministère des Affaires étrangères

M. C. Rentis, chef de section au ministère des Affaires étrangères.

A. Secrétariat grec de la Conférence

M. R. Raphaël, Secrétaire au Ministère des Affaires étrangères

M. S. Marchetti, Secrétaire de Légation

M. K. Veniselos, secrétaire de légation.

M. C. Papadiamantopoulos, Attaché au Ministère des Affaires étrangères

M. A. Negropontis, Attaché de Légation.

B. Cabinets des ministres et des délégués plénipotentiaires

Cabinet du Président du Conseil des Ministres, Ministre de la Guerre Chef de cabinet :

M. Jean Politis, secrétaire de légation.

M. A. Lianopoulos, vice-consul.

Bureau du ministère des Affaires étrangères :
Chef de bureau :

M. Georges Melas, secrétaire au ministère des Affaires étrangères.

Lieutenant Ath. Politis, Attaché au Ministère des Affaires étrangères.

Avenue Kléber, 44
(Tél. Passy : 54-35)

I. Délégué plénipotentiaire (1 place)

M. Joaquín Mendéz, ancien Ministre d'État des Travaux publics et de l'Instruction publique, Envoyé extraordinaire et Ministre plénipotentiaire du Guatemala à Washington, Envoyé extraordinaire et Ministre plénipotentiaire en mission spéciale à Paris.

M. Guillermo Matos Pacheco, Chargé d'Affaires du Guatemala à Paris.

Capitaine Miguel Idigoras, de l'Académie militaire du Guatemala, Attaché personnel du Président de la République du Guatemala.

Boulevard de Courcelles, 104
(Tél. Wagram : 55-80)

JE.Délégué plénipotentiaire (1 place)

M. Tertullien Guilbaud, Envoyé extraordinaire et Ministre plénipotentiaire d'Haïti à Paris.

M. Clément Dartiguenave, Secrétaire de la Légation d'Haïti à Paris

Dr Auguste Casseus, ancien conseiller de légation.

Avenue du Bois de Boulogne, 72
(Tél. Passy : 56–04)

I. Délégués plénipotentiaires (2 Places)

Son Altesse Royale l'émir Feisal

II. Délégués et conseillers techniques

Hôtel du Bon LaFontaine, Rue des Saints-Pères, 64 et 66
(Tél. Saxe : 18-80)

I. Délégué plénipotentiaire (1 place)

Dr Policarpo Bonilla, en mission spéciale à Washington, ancien Président de la République du Honduras Envoyé extraordinaire et Ministre plénipotentiaire.

Scribe de l'hôtel
(Tél. Centrale : 39-46)

I. Délégués plénipotentiaires (1 place)

Hon. C. D. B. King, secrétaire d'État

I. Délégué plénipotentiaire (1 place)

M. Salvador Chamorro, président de la Chambre des députés.

M. Guerrero-Montalvan, avocat.

M. C. Chamorro-Bénard, consul général du Nicaragua à Paris.

Quai de Passy, ​​16
(Tél. Passy : 82-47)

I. Délégué plénipotentiaire (1 place)

M. Antonio Burgos, envoyé extraordinaire et ministre plénipotentiaire de Panama à Madrid.

III. Délégués et conseillers techniques

M. Walter S. Penfield, Conseiller juridique de la Légation de Panama à Washington

Lieut. Le colonel Arthur Dryhurst Budd, de l'armée américaine.

Rue Cardinet, 70
(Tél. Wagram : 04-15)

M. Ernest Heurtematte, consul de Panama à Paris, attaché à la légation.

M. Raul A. Amador, Chargé d'Affaires du Panama à Paris.

Rue Chateaubriand, 14
(Tél. Élysées : 49-93)

I. Délégués plénipotentiaires (1 place)

M. Carlos G. Candamo, Envoyé extraordinaire et Ministre plénipotentiaire du Pérou à Paris

M. Francisco Garcia Calderon, Envoyé extraordinaire et Ministre plénipotentiaire du Pérou à Bruxelles

M. V. M. Maurtua, envoyé extraordinaire et ministre plénipotentiaire du Pérou à La Haye, ancien ministre des Finances, ancien député.

Hôtel des Champs-Élysées, 3, 5, Rue Balzac
(Tél. Élysées : 06-87 19-86 19-87 et 19-88)

I. Délégués plénipotentiaires (2 Places)

M. Roman Dmowski, Président du Comité National Polonais

M. Ignace Paderewski, président du Conseil des ministres, ministre des Affaires étrangères.

M. Casimir Dluski, membre du Comité national polonais.

II. Délégués et conseillers techniques

M. Stanislas Kutrzeba, professeur d'histoire du droit à l'Université de Cracovie et membre de l'Académie polonaise de Varsovie et de l'Académie tchèque de Prague.

questions relatives à la responsabilité de la guerre

M. Constantin Skirmunt, membre du Comité national polonais, délégué auprès du gouvernement italien

M. Léon Lubienski, Membre du Comité National Polonais

M. Casimir Rybinski, Délégué du Ministère des Affaires étrangères.

M. Stanislas Patek, Membre du Comité National Polonais

M. Jean Zoltowski, membre du Comité national polonais.

M. Sigismond Chamiec, secrétaire général de la délégation économique polonaise, directeur de la Banque nationale des prêts (Banque de Pologne).

Dr Arthur Benis, Secrétaire de la Chambre de Commerce de Cracovie.

questions relatives à la réparation des dommages questions

M. Sigismond Chamiec, directeur de la Banque nationale de prêts

M. Ladislas Grabski, président de l'Office de la liquidation de la guerre

M. Casimir Olszowski, Directeur du Département des dommages au Ministère des Finances de Pologne

M. Roman Rybarski, professeur à l'Université de Cracovie.

questions économiques et commerciales

M. André Wierzbicki, président de la délégation économique polonaise, ancien ministre de l'Industrie et du Commerce, directeur de la Société des industriels de Pologne.

M. Casimir Kasperski, économiste, professeur à l'École des hautes études de commerce de Varsovie.

questions politiques et diplomatiques

M. Joachim Bartoszewicz, Membre du Comité National Polonais

M. Casimir Downarowicz, membre du Comité national polonais

M. Erasme Piltz, membre du Comité national polonais, délégué auprès du gouvernement français

M. Nicolas Rey, Membre du Comité National Polonais

M. Marjan Seyda, Membre du Comité National Polonais

M. Ladislas Sobanski, membre du Comité national polonais, délégué auprès du gouvernement britannique

M. Gustave Szura, Délégué du Conseil National du Duché de Teschen

M. Vladimir Tetmajer, Membre du Comité National Polonais

M. Stanislas Thugutt, membre du Comité national polonais, ancien ministre de l'Intérieur

M. Joseph Wielowieyski, membre du comité national polonais, secrétaire général du comité

M. Maurice Zamoyski, membre du Comité national polonais.

questions historiques et juridiques

M. François Pulaski, Président de la Commission polonaise des travaux préparatoires à la Conférence de la paix, ancien Président du Conseil d'État, Secrétaire général de la Société des sciences de Varsovie

M. Oscar Halecki, Professeur d'histoire de l'Europe de l'Est à l'Université de Varsovie

M. Ladislas Konopczynski, Professeur d'Histoire de la Pologne à l'Université de Cracovie, Membre de la Société des Sciences de Varsovie

M. Léon Valerian Nalecz d'Ostrorog, ancien conseiller juridique de l'Empire ottoman, ancien premier conseiller juridique et ministre plénipotentiaire de la Sublime Porte

M. Czeslas Prusrynski, conseiller de légation

M. Venceslas Sobieski, professeur d'histoire contemporaine à l'Université de Cracovie, membre de la Société des sciences de Varsovie

M. Bohdan Winiarski, Maître de conférences en droit constitutionnel et administratif à l'École des sciences politiques de Cracovie.

le colonel George Zwierkowski.

M. François Sokal, ingénieur, du ministère du Travail.

questions économiques, industrielles, agricoles, financières et commerciales

M. Venceslas Babinski, économiste

M. François Bujak, économiste, professeur à l'Université de Cracovie, membre correspondant de l'Académie des sciences de Cracovie

M. Joseph Buzek, économiste, professeur à l'Université de Cracovie, directeur de l'Office central des statistiques de Varsovie

M. Sigismond Chrzanowski, Vice-président de la Société centrale agricole de Pologne

M. Antoine Doerman, économiste, sous-secrétaire d'État au commerce et à l'industrie de Galice

M. Boguslaw Herse, Président de la Société des marchands polonais

M. Stanislas Karlowski, Directeur de la Banque de Commerce à Varsovie

M. Stefan Laurysiewicz, Vice-président de la Société des commerçants polonais

M. André Lubomirski, Président de la Société des Industriels de Galice

M. Étienne Markowski, ancien directeur de la Russian Asiatic Bank à Londres et New York

M. Edouard Natanson, Industriel, Membre du Conseil de la Société des Industriels de Pologne

M. Maurice Poznanski, Industriel, Membre du Conseil de la Société des Industriels de Pologne

M. Edouard Rose, du Ministère de l'Industrie et du Commerce

M. Alexandre Szczepanski, économiste, directeur de la section économique au ministère des Affaires étrangères à Varsovie

M. Henri Tennenbaum, économiste, professeur à l'École des hautes études de commerce de Varsovie

M. Gustave Wertheim, économiste, professeur à l'École des hautes études de commerce de Varsovie.

questions de réparation des dommages

M. Venceslas Kawinski, directeur de la Commission industrielle centrale d'évaluation des dommages.

questions géographiques et ethnographiques

M. Jean Czekanowski, Professeur à l'Université de Lwow

M. Casimir Nitsch, professeur à l'Université de Lwow, membre correspondant de l'Académie des sciences de Cracovie

M. Eugène Romer, Professeur à l'Université de Lwow, Membre Correspondant de l'Académie des Sciences de Cracovie

M. Jean Rozwadowski, Membre du Comité National Polonais

M. Antoine Sujkowski, professeur de géographie à l'Université de Varsovie.

M. Stanislas Kozicki, membre du Comité national polonais.

M. Michel Sokolnicki, Membre du Comité National Polonais

M. Sigismond Chamiec, Secrétaire Général de la Délégation Economique.

Chef du Bureau du Secrétariat général :

M. Georges Tomaszewski, ancien secrétaire de légation.

Chef du service de presse :

Hôtel Campbell
(Tél. Élysées : 08-69, 08-70)

I. Délégués plénipotentiaires (2 Places)

Dr. Affonso Costa, ancien président du Conseil des ministres

M. Augusto Soares, ancien ministre des Affaires étrangères

Colonel Norton de Mattos, ancien ministre de la Guerre

M. Alfredo Freire d'Andrade, Professeur à la Faculté des Sciences, ancien Ministre des Affaires étrangères

M. Jayme Batalha Reis, envoyé extraordinaire et ministre plénipotentiaire du Portugal à Petrograd.

II. Délégués et conseillers techniques

questions politiques et diplomatiques

M. João Chagas, Ministre plénipotentiaire, ancien Président du Conseil des ministres

M. Manuel Teixeira-Gomes, Ministre plénipotentiaire

M. Augusto de Vasconcellos, ministre plénipotentiaire, ancien président du Conseil et ancien ministre des Affaires étrangères.

M. Augusto Soares, ancien ministre des Affaires étrangères.

M. Jayme Batalha Reis, envoyé extraordinaire et ministre plénipotentiaire du Portugal à Petrograd.

questions financières et de communication

M. A. Santos Viegas, ancien ministre des Finances, sous-directeur de la Compagnie des chemins de fer du Portugal.

questions militaires et aéronautiques

Colonel Norton de Mattos, ancien ministre de la Guerre.

Capitaine A. Botelho de Sousa, Professeur à l'Ecole Navale, ancien Sénateur.

questions économiques et du travail

Dr. Albino Vieira da Rocha, professeur d'économie à l'Université de Lisbonne.

M. Alfredo Freire d'Andrade, professeur à la Faculté des sciences, ancien ministre des Affaires étrangères.

M. Augusto de Vasconcellos, ministre plénipotentiaire, ancien président du Conseil et ancien ministre des Affaires étrangères.

Secrétaire général adjoint :

M. A. de S. Santos Bandeira, Ministre plénipotentiaire.

M. João A. de Bianchi, Premier Secrétaire de la Délégation, Secrétaire de la Légation du Portugal à Londres

M. José de Abreu, Chef de Cabinet du Président de la Délégation

Capitaine T. W. Fernandes, Attaché militaire adjoint à la Légation du Portugal à Londres

Lieutenant Sebastião de Barros Abreu e Costa, Secrétaire Privé du Président de la Délégation

Sous-lieutenant Alfredo da Cruz Nordeste, assistant au secrétariat

Sous-lieutenant Luiz Leote do Rego, assistant au secrétariat.

Avenue des Champs-Éilysées, 77
(Tél. Passy : 53-16)

I. Délégués plénipotentiaires (2 Places)

M. Jean J. C. Bratiano, Président du Conseil des Ministres, Ministre des Affaires étrangères

Général Constantin Coanda, général de corps d'armée, aide de camp royal, ancien président du conseil des ministres

Dr Vaida-Voevod, Ministre d'État

M. Nicolas Misu, Envoyé extraordinaire et Ministre plénipotentiaire de Sa Majesté le Roi de Roumanie à Londres

M. Victor Antonesco, Envoyé extraordinaire et Ministre plénipotentiaire de Sa Majesté le Roi de Roumanie à Paris, ancien Ministre des Finances

M. Constantin Diamandy, Envoyé extraordinaire et Ministre plénipotentiaire de Sa Majesté le Roi de Roumanie à Pétrograd

M. Georges Danielopol, envoyé extraordinaire et ministre plénipotentiaire de Sa Majesté le Roi de Roumanie à Washington.

II. Délégués et conseillers techniques

M. P. Zahariade, ingénieur inspecteur général, ancien sous-directeur des chemins de fer de l'État

M. S. Rosental, conseiller juridique.

M. Ef. Antonesco, Conseiller à la Cour d'Appel de Bucarest, Secrétaire Général de la Délégation Roumaine

M. C. Antoniade, Conseiller à la Cour d'appel de Bucarest

M. M. Djuvara, docteur en droit.

Le colonel d'état-major Thomas Dimitresco.

questions économiques et financières

M. G. Caracostea, ingénieur inspecteur général, directeur du service commercial des chemins de fer

Dr. Creanga, Professeur à l'Université, ancien Secrétaire Général du Ministère de l'Industrie et du Commerce

M. N. Flondor, secrétaire général du ministère de la Bucovine

M. D. Gheorghio, directeur général des douanes

M. D. Marinesco, ingénieur inspecteur général des postes et télégraphes

Dr Moroiano, Attaché Commercial (Transylvanie)

Dr. Mrazec, Professeur à l'Université de Bucarest, Membre de l'Académie Roumaine

M. Eugène Neguicea, Professeur de l'Université, ancien Directeur Général des Douanes

M. Michel Serban, Maître de conférences à l'Université, Inspecteur agricole (Transylvanie)

M. Georges Popesco, ingénieur inspecteur général, directeur du service hydraulique fluvial

M. Nicolas Stefanesco, Ingénieur Inspecteur Général, ancien Directeur de la Navigation Fluviale de l'Etat Roumain

M. Jean Tanasesco, Ingénieur, Sous-Directeur de l'Institut Biologique de Bucarest

M. Jean Pellivan, directeur de la justice en Bessarabie.

questions ethnographiques et géographiques

M. Caïus Brediceano, Conseiller spécial au Ministère des Affaires étrangères (Banat)

Professeur Docteur Coltor (Transylvanie)

M. Lepadato, membre de l'Académie roumaine (Transylvanie)

M. Basile Vitenco (Bucovine)

M. Constantin Bratiano, ancien Directeur du Bureau Politique de la Présidence du Conseil des Ministres.

Assistants du Président de la Délégation :

M. Aurel Vassilio, secrétaire de première classe de la légation de Roumanie à Paris

M.J.-J. Plessia, chef de cabinet du ministre des Affaires étrangères.

Hôtel Beau-Site, Rue de Presbourg, 4
(Tél. Passy : 55-47)

I. Délégués plénipotentiaires (3 Places)

M. N. P. Pachitch, ancien président du Conseil des ministres

M. Ante Trumbić, ministre des Affaires étrangères

M. Milenko R. Vesnitch, Envoyé extraordinaire et Ministre plénipotentiaire de Sa Majesté le Roi de Serbie à Paris

M. M. Ivan Zolger, professeur de l'Université

M. Mathias Boshkovitch, Ministre plénipotentiaire à la retraite

II. Délégués et conseillers techniques

M. Andreya Radovitch, ancien Président du Conseil des Ministres

M. Costa Stoyanovitch, ancien ministre

M. Miloche Savtchitch, ancien ministre

M. Velizar Yankovitch, ancien ministre

M. Andra Stanitch, ancien ministre.

M. Slobodan Yovanovitch, Professeur à l'Université de Belgrade

M. Rodolphe A. Reiss, Professeur de l'Université

M. Dragoljoub Arandjelovitch, ancien ministre, professeur à l'Université de Belgrade

M. Koumanoudi, Professeur à l'Université de Belgrade

M. M. A. Novakovitch, Maître de conférences à l'Université de Belgrade

M. Léonide Pitamić, Professeur de l'Université

M. Iovan Voutchkovitch, consul général.

Général Pierre Péchitch, chef adjoint de l'état-major suprême

Colonel d'état-major D. Calafatovitch.

questions économiques, financières et de communication

M. Dragolyoub Yoksimovitch, Député

M. B. Voukovitch, secrétaire général du conseil d'administration des chemins de fer de l'État.

questions de marine marchande

M. Bogdan Durbesić, armateur

M. Filip Wolf Vuković, ancien secrétaire de l'Association des armateurs de Trieste.

questions ethnographiques et historiques

M. Iovan Cvijić, ancien recteur de l'Université de Belgrade

M. Andreja Radovitch, ancien Président du Conseil des Ministres

Comte L. de Vojnovitch, ancien ministre

M. Tih. Djordjévitch, Maître de conférences à l'Université de Belgrade

M. Alexandre Bélitch, Professeur à l'Université de Belgrade

M. Boza Marković, professeur à l'Université de Belgrade

M. Iovan Radonitch, Professeur à l'Université de Belgrade

M. Stanoyé Stanoyevitch, Professeur à l'Université de Belgrade

M. Niko Zupanić, vice-directeur du Musée ethnographique de Belgrade.

Commandant Mirko Marinkovitch

Commandant K. Stoyanovitch

Lieutenant V. Boudissavlievitch

Lieutenant Mil. Andritch, secrétaire de la mission

questions économiques et financières

M. Velimir Baïkitch, directeur de l'École nationale de commerce

M. Franc Barac, Professeur à l'Université de Zagreb

M. Milko Brezigar, économiste

M. Dragoutine Doutchitch, chef de section à l'administration des monopoles d'État

M. V. Jelavić, Secrétaire de la Chambre de commerce de Sarajevo

M. Vekoslav Kisovec, avocat

M. Svetomir Korporić, avocat

M. Milko Kramer, Industriel

M. losip Lakatos, Publiciste

M. Bogdan Markovitch, Directeur du Crédit Foncier

M. Dragoutine Protitch, avocat

M. Nicolas Stanarevitch, directeur de banque

M. Nicolas Stoyanovitch, Député

M. Milan Todorovitch, Inspecteur au Ministère du Commerce et de l'Industrie

M. Costa Yovanovitch, Secrétaire Général de la Chambre de Commerce de Belgrade.

M. Ranislav Avramovitch, ingénieur en chef des chemins de fer de l'État

M. Dragoutine Dimitrievitch, Chef de Section au Ministère des Postes et Télégraphes

M. R. Lenac, Gouverneur de la Ville et du District de Rieka (Fiume)

M. Bora Paiévitch, Ingénieur des Chemins de fer de l'Etat

M. Milan Pouitch, inspecteur des chemins de fer de l'Etat

M. Milan Senoa, professeur à l'Université de Zagreb.

questions ethnographiques et historiques

M. Ivan Maria Cok, avocat

M. Franjo Kovacić, professeur

M. Stévan Mihaldjitch, archiprêtre

M. Ianko Pretnar, professeur

M. Iosip Ribarić, professeur

M. Rudolf Signjar, directeur du Bureau statistique de Zagreb

M. Milan Senoa, Professeur à l'Université de Zagreb

M. Ferdo de Sisić, professeur à l'Université de Zagreb

M. André Tresic-Pavicic, Député

Mgr. Hiralion Zeremsky, évêque

M. Pa vie Popovitch, Professeur à l'Université de Belgrade

M. Franjo Cvetisa, Publiciste

M. Milan Grol, Directeur du Théâtre National de Belgrade

M. Grégoire Jakchitch, Consul

M. Lazar Markovitch, Professeur à l'Université de Belgrade

M. Ivan Shvegel, docteur en droit

M. Janko Spassoyévitch, ancien ministre

M. Vassa Stayitch, professeur

M. Pavle Stéfanovitch, professeur

M.Jovan Tanovitch, Publiciste

M. Jovan T. Markovitch, Ministre plénipotentiaire.

M. Stévan Pavlovitch, chef de cabinet du ministre des Affaires étrangères, secrétaire de légation de première classe

M. Brana Markovitch, secrétaire de légation de première classe

M. Lioubomir Néchitch, Secrétaire au Ministère des Affaires étrangères

M. Dragoutine Koyitch, Secrétaire de Légation

M. Pavle Karovitch, Secrétaire au Ministère des Affaires étrangères

M. Ninko Péritch, Secrétaire au Ministère des Affaires étrangères

M. Pierre M. Yovanovitch, Secrétaire au Ministère des Affaires étrangères

M. Dragomir Kossidolatz, Secrétaire au Ministère des Affaires étrangères

M. Vassilyié Protitch, Secrétaire au Ministère des Affaires étrangères

M. Alexandre Tzintzar Markovitch, Secrétaire au Ministère des Affaires étrangères

M. Constantin Fotitch, Attaché de Légation

M. Radomir N. Pachitch, Attaché de Légation.

M. M. Pétroniévitch, ancien chef de cabinet de Sa Majesté le Roi

M. Jivko Barlovatz, ancien Consul général honoraire

M. Frédéric Juvancić, Professeur à l'Académie de Marine

M. Bruno-Hugo Stare, Secrétaire

M. Marcel Guieysse Sous-préfet seul.

8, Rue Greuze
(Tél. Passy : 85–22)

I. Délégués plénipotentiaires (2 Places)

Prince Charoon, Envoyé extraordinaire et Ministre plénipotentiaire de Sa Majesté le Roi de Siam à Paris

Prince Traidos Prabandhu, sous-secrétaire d'État aux Affaires étrangères

Phya Bibadh Kosha, Envoyé extraordinaire et Ministre plénipotentiaire de Sa Majesté le Roi de Siam à Rome.

Lieut. Colonel Amoradhat, Aide de Camp de Sa Majesté le Roi de Siam, Attaché militaire de la Légation de Siam à Paris.

Capitaine Phra Pradiyat Navayuth, Aide de Camp de Sa Majesté le Roi de Siam, Membre de la Mission Militaire Siamoise à Paris.

M. C. Kejara, juge à la Cour internationale de Bangkok.

Prince Vaidyakara, Secrétaire de la Légation de Siam à Paris.

Phra Ratanayapti, Attaché de Légation

Luang Manja Vadi, Attaché au Ministère des Affaires étrangères

Luang Mitra Karma, Attaché au Ministère des Affaires étrangères

M. Choo Li, Attaché de Légation.

Hôtel Lutèce
(Tél. Fleurus : 16-75)

I. Délégués plénipotentiaires (2 Places)

M. Charles Kramar, Président du Conseil des Ministres

M. Edouard Benes, ministre des Affaires étrangères.

M. Jaroslaw Kallab, professeur de droit international à l'Université de Prague

M. Jean Kramar, professeur de droit civil à l'Université de Prague.

Lieut. Colonel Bodolphe Kalhous, du ministère de la Défense nationale.

M. Rudolph Broz, Avocat à Prerov (Moravie)

M. Charles Brozek, secrétaire du Syndicat des travailleurs des champs de mines tchécoslovaques à Most (Brux)

M. Charles Folber, secrétaire du Syndicat des tailleurs à Prague

M. Joseph Hudec, Député au Parlement de Prague

M. Rodolphe Laube, Député au Parlement de Prague

M. Joseph Macek, Conseiller au Ministère de l'Agriculture à Prague

M. V. Rambousek, Député au Parlement.

questions économiques et financières

M. Théodore Houdek, Député slovaque au Parlement de Prague

M. Jean Kolousek, Professeur d'Economie Politique à l'Ecole Polytechnique de Prague

M. Jaroslaw Preiss, directeur en chef de la Banque Zivnostenka à Prague.

questions industrielles, commerciales, coloniales et navales

M. J. J. Dienelt, directeur du Bureau d'exportation de la Chambre de commerce et d'industrie de Prague

M. Igor Hrusovsky, Expert en statistiques du travail industriel en Slovaquie

M. Vladimir List, Professeur à l'Ecole Polytechnique de Brno (Moravie)

M. Hugo Vavrecka, ingénieur, officier de marine.

M. Antoine Klir, Professeur à l'Ecole Polytechnique de Prague

M. Eustache Moelzer, Ingénieur et Conseiller au Ministère des Travaux Publics

M. Vladimir Ibl, ingénieur et conseiller des chemins de fer tchéco-slovaques

M. Vilém Cerno, ingénieur des Chemins de fer de l'Etat tchéco-slovaque.

questions géologiques et minières

M. Joseph Voldrich, professeur de géologie à l'École polytechnique de Prague.

questions géographiques, ethnographiques et statistiques

M. Antoine Bohac, Professeur à Prague

M. Adolphe Cerny, Professeur de l'Université de Prague

M. Jean Chotek, Professeur de l'Université de Prague

M. Victor Dvorsky, Professeur de l'Université de Prague

M. Joseph Malir, Professeur au Gymnase de Zabreh (Moravie)

M. Lubos Niederle, Professeur de l'Université de Prague

M. Joseph Skultety, Député slovaque au Parlement de Prague

M. Thomas Stypa, professeur à Prague.

questions historiques du droit tchèque

M. Jean Kapras, professeur à l'Université de Prague.

M. Jean Hocke, Professeur à Prague

M. Jaroslaw Pantoflicek, Professeur à l'Ecole Polytechnique de Prague

M. Jaroslaw Salac, professeur à Prague.

Mgr. Marian Blaha, docteur en théologie, doyen de Trnava en Slovaquie.

questions relatives aux affaires de teschen et de la rectification des frontières de la silésie tchèque

M. Joseph Lukes, député agraire de Silésie au parlement de Prague, conseiller à la cour d'assises de Teschen.

M. Ernest Bart, Député à la Chambre de Saxe

M. Jean Serbin, professeur et délégué de Lusace.

affaires ruthènes en Slovaquie orientale

M. Antoine Bezkyd, Avocat à Presov.

M. Stephen Osusky, chargé d'affaires à la légation tchéco-slovaque à Londres.

M. Miro P. Bozinov, Secrétaire au Ministère des Affaires étrangères

M. Vladimir Slavik, Avocat à Jindr. Hradec

M. Cyril Dusek, Député au Parlement de Prague.

Avenue Kléber, 78
(Tél. Passy : 64-38)

I. Délégués plénipotentiaires (1 place)

M. Juan Antonio Buero, ministre des Affaires étrangères, ancien ministre de l'Industrie, ancien député

M. Jacobo Varela Acevedo, ancien ministre des Affaires étrangères, ancien sénateur

M. Juan Carlos Blanco, envoyé extraordinaire et ministre plénipotentiaire d'Uruguay à Paris, ancien ministre des Travaux publics, ancien député.

II. Délégués et conseillers techniques

Colonel Julio Nunez Brian

Lieut. Colonel Hector Marfetan.

PARTIE II. Organisation de la Conférence

A. Bureau de la Conférence

Président : M. Georges Clemenceau (France)

Vice-présidents: Hon. Robert Lansing (États-Unis d'Amérique)
La droite Hon. David Lloyd George (Empire britannique)
M.V.E. Orlando (Italie)
Marquis Saionji (Japon).

Secrétaire général : M. P. Dutasta

Les états-unis d'Amérique: M. Joseph Clark a grandi
M. Leland Harrison
Le colonel américain Grant, 3e.
Empire britannique: Lieutenant-colonel Sir Maurice Hankey
Monsieur H. Norman
M. Eric Phipps.
La France: M. Paul Gauthier
M. de Béarn.
Italie: Comte L. Aldrovandi
Marquis C. Durazzo
M.G. Brambilla.
Japon: M. Sadao Saburi
M. E. Kawai
M.H. Ashida.

fonctions du secrétariat

Bureau du Secrétariat général :

M. Arnavon, secrétaire d'ambassade de première classe, chef de bureau.

M. Mantoux, agent de traduction de troisième classe

M. Bergery, agent de traduction de troisième classe

M. Camerlynck, membre de l'Université

M. Coullet, membre de l'Université

M. Demolon, officier traducteur de deuxième classe

M. Digeon, membre de l'Université

M. Fannière, Officier de traduction de deuxième classe

M. Gauthier, Fellow de l'Université

M. Letorey, agent de traduction de deuxième classe

M. Meyer, agent de traduction de deuxième classe

M. de Pomereu, Assistant Traducteur

M. Talamon, lieutenant d'infanterie.

Lieut. Colonel Rey, chef de bureau.

Capitaine Arsandaux, Sténographe Réviseur du Sénat

M. Bara, Sténographe du Sénat

M. Buchet, Sténographe du Sénat

M. Clavel, sténographe de la Chambre des députés

Capitaine Detot, Sténographe Réviseur de la Chambre des Députés

M. Duployé, Sténographe du Conseil d'Etat

M. Gavelle, Sténographe de la Chambre des députés

M. Guérie, Sténographe du Sénat

M. Guérin, Sténographe Réviseur du Sénat

M. Hellouin, Sténographe du Sénat

M. Roger Heymann, Sténographe du Sénat

M. Lefèvre, Sténographe du Sénat

M. Lelioux, Sténographe du Conseil d'Etat

M. Lenglet, Sténographe Réviseur de la Chambre des Députés

M. Lévy, Sténographe Réviseur du Sénat

M. Mayéras, Sténographe Réviseur du Sénat

Capitaine Meyer, sténographe de la Chambre des députés

M. de la Morandière, Sténographe du Sénat

M. Pillon, Sténographe Réviseur du Sénat

M. Raynaud, chef du bureau sténographique de la Chambre des députés

M. Reddé, Sténographe adjoint du Sénat

M. Robert, Sténographe Réviseur de la Chambre des Députés

M. Sarradin, Sténographe Réviseur de la Chambre des Députés

M. Vaudequin, Sténographe des Délégations Financières Algériennes

M. Vincent, Sténographe des Délégations Financières Algériennes.

commission de vérification des pouvoirs

Hon. Henry White (États-Unis d'Amérique)

La droite Hon. Arthur James Balfour (Empire britannique)

Marquis G. F. Salvago Raggi (Italie)

M. James Brown Scott (États-Unis d'Amérique)

M. C. J. B. Hurst (Empire britannique)

B. La Conférence en séance plénière

[Page 60] [Page 61] [Page 62]
les états-unis d'Amérique
(5 emplacements) : Le président des États-Unis
Hon. Robert Lansing
Hon. Henri Blanc
Hon. Maison Edward M.
Général Tasker H. Bliss.
Empire britannique:
Grande-Bretagne (5 places) : La droite Hon. David Lloyd George
La droite Hon. Arthur James Balfour
La droite Hon. A. La loi de Bonar
La droite Hon. G. N. Barnes
La droite Hon. Vicomte Milner
La droite Hon. Winston Churchill.
Dominions et Inde :
Canada (2 places) : La droite Hon. Sir Robert Borden
La droite Hon. Sir George Foster
Le député. C. J. Doherty
Le député. A. L. Sifton.
Australie (2 places) : La droite Hon. W. M. Hughes
La droite Hon. Sir Joseph Cook.
Afrique du Sud (2 places) : Général le Rt. Hon. Louis Botha
Lieut. Général le Rt. Hon. J.C. Smuts.
Nouvelle-Zélande (1 place) : La droite Hon. W. F. Massey
La droite Hon. Sir Joseph Ward.
Terre-Neuve : La droite Hon. Sir William F. Lloyd
Alterner:
Sir William Goode.
Inde (2 places) : La droite Hon. E. S. Montagu
Major Général Son Altesse le Maharajah de Bikaner
La droite Hon. le Seigneur Sinha.
France (5 places) : M. Georges Clémenceau
M. Pichon
M.L.-L. Klotz
M. André Tardieu
M. Jules Cambon
Maréchal Foch.
Italie (5 places) : M. V. E. Orlando
Baron S. Sonnino
Marquis G. F. Salvago Raggi
MA Salandra
M. S. Barzilai.
Japon (5 places) : Marquis Saionji
Baron Makino
Vicomte Chinda
M.K. Matsui
M. H. Ijuin.
Belgique (3 places) : M. Hymans
M. van den Heuvel
M. Vandervelde.
Bolivie (1 place) : M. Ismaël Montes.
Brésil (3 places) : M. Epitacio Pessõa
M. Olyntho de Magalhaes
M. Pandia Calogeras
M. Raoul Fernandes.
Chine (2 places) : M. Lou Tseng-tsiang
M. Cheng-ting Thomas Wang
M. Vi Kyuin Wellington Koo
M. Sao-Ke Alfred Sze
M. Suntchou Wei.
Cuba (1 place) : M. Antonio Sanchez de Bustamante.
Equateur (1 place) : M. Dorn y de Alsua
Dr Carlos R. Tobar,
Grèce (2 places) : M. Eleftherios Veniselos
M. Nicolas Politis
MA Romanos.
Guatemala (1 place) : M. Joaquín Méndez.
Haïti (1 place) : M. Tertullien Guilbaud.
Hedjaz (2 places) : Son Altesse Royale l'émir Feisal
M. Rustem Haidar.
Honduras (1 place) : Dr Policarpo Bonilla.
Libéria (1 place) : Hon. C. D. B. King
M. C. B. Dunbar
M. H. F. Worley.
Nicaragua (1 place) : M. Salvador Chamorro.
Panama (1 place) : M. Antonio Burgos.
Pérou (1 place) : M. Carlos G. Candamo
M. Francisco Garcia Calderón
M.V.M.Maurtua.
Pologne (2 places) : M. Roman Dmowski
M. Ignace Paderewski,
Alterner:
M. Casimir Dluski.
Portugal (2 places) : Dr Affonso Costa
M. Augusto Soares
Colonel Norton de Mattos
M. Alfredo Freire de Andrade
M. Jayme Batalha-Reis.
Roumanie (2 places) : M. Jean J. C. Bratiano
Général Constantin Coanda
Dr Vaida-Voevod
M. Nicolas Misu
M. Victor Antonesco
M. Constantin Diamandy
M. Georges Danielopol.
Serbie (3 places) : M. N. P. Pachitch
M. Ante Trumbic
M. Milenko R. Vesnitch
M. M. Ivan Zolger
M. Mathias Boshkovitch
M. Otokar Rybar
M. Josip Smodlaka.
Siam (2 places) : Prince Charoon
Prince Traidos Prabandhu
Phya Bibadh Kosha.
République tchéco-slovaque (2 places) : M. Charles Kramar
M. Edouard Bénès,
Uruguay (1 place) : M. Juan Antonio Buero
M. Jacobo Varela Acevedo
M. Juan Carlos Blanco.

C. Conseil suprême des Alliés

Lieu de rencontre : Ministère des Affaires étrangères (Cabinet du Ministre)

Président : M. Georges Clemenceau

Les états-unis d'Amérique: Le président des États-Unis
Hon. Robert Lansing.
Empire britannique: La droite Hon. David Lloyd George
La droite Hon. Arthur James Balfour.
La France: M. Georges Clémenceau
M. Pichon.
Italie: M. V. E. Orlando
Baron S. Sonnino.
Japon: Marquis Saionji
Baron Makino.

La France: M.P. Dutasta.
Les états-unis d'Amérique: M. Joseph Clark a grandi.
Empire britannique: Lieut. Le colonel sir Maurice Hankey.
Italie: Comte L. Aldrovandi.
Japon: M. Sadao Saburi.

II. Responsabilité des auteurs de la guerre et exécution des peines.

IV. Législation internationale du travail.

V. Régime international des ports, des voies navigables et des chemins de fer.

X. Comité militaire et naval interallié.

XI. Contrôle de la production de matériel de guerre en Allemagne et désarmement de l'armée allemande.

XII. Spécification des matériels de guerre qui peuvent être exigés de l'Allemagne.

XIII. Étude des moyens d'imposer les conditions d'armistice à l'Allemagne.

XIV. Commission de rédaction des clauses militaires, navales et aériennes du traité avec l'Allemagne.

XVII. Conseil économique suprême.

(Séance plénière de la Conférence du 25 janvier 1919)

Lieu de rendez-vous : Hôtel de Crillon

Président : Le président des États-Unis

Les états-unis d'Amérique: Le président des États-Unis
Hon. Edward M. Maison.
Empire britannique: La droite Hon. le seigneur Robert Cecil
Lieut. Général le Rt. Hon. J.C. Smuts.
La France: M. Léon Bourgeois
M. F. Larnaude.
Italie: M. V. E. Orlando
MA Scialoja.
Japon: Baron Makino
Vicomte Chinda.
La Belgique: M. Hymans.
Brésil: M. Epitacio Pessõa.
Chine: M. Vi Kyuin Wellington Koo.
Grèce: M. Eleftherios Veniselos.
Pologne: M. Roman Dmowski.
Le Portugal: M. Jayme Batalha Reis.
Roumanie : M. Constantin Diamandy.
Serbie: M. Milenko R. Vesnitch.
Tchéco-Slovaquie (Rép.) : M. Charles Kramar.

Les états-unis d'Amérique: M. Whitney Shepardson.
Empire britannique: M. Philip Baker.
La France: M. Clauzel.
Italie: M. A. Ricci-Busatti.
Japon: M. Sadao Saburi.

Liaison avec le Secrétariat général de la Conférence : M. de Sillac.

II. Responsabilité des auteurs de la guerre et application des peines

(Séance plénière de la Conférence du 25 janvier 1919)

Lieu de rendez-vous : Ministère de l'Intérieur (Grande salle à manger)

Président : Hon. Robert Lansing (États-Unis d'Amérique)

Vice-présidents: La droite Hon. Sir Gordon Hewart (Empire britannique) ou Sir Ernest Pollock (Empire britannique)
M. A. Scialoja (Italie)
[Page 64]
Les états-unis d'Amérique: Hon. Robert Lansing
M. James Brown Scott.
Empire britannique: La droite Hon. Sir Gordon Hewart
Suppléants :
Sir Ernest Pollock
La droite Hon. W.F. Massey.
La France: M. André Tardieu
Suppléants :
Capitaine Masson
M. F. Larnaude.
Italie: MA Scialoja
Suppléants :
M. A. Ricci-Busatti
M. Gustavo Tosti
M. M. d'Amelio.
Japon: M. Adatci
M. H. Nagaoka
Alterner:
M. Sakutaro Tachi.
La Belgique: M. Rolin-Jaequemyns.
Grèce: M. Nicolas Politis.
Pologne: M. Constantin Skirmunt
Alterner:
M. Léon Lubienski.
Roumanie : M. S. Rosental.
Serbie: M. Slobodan Yovanovitch
Suppléants :
M. Koumanoudi
M.A. Novacovitch.

Secrétaire général : M. A. de Lapradelle (France)

Les états-unis d'Amérique: M. Alexander C. Kirk.
Empire britannique: Lieut. Le colonel O.M. Biggar.
Italie: M. Gustavo Tosti.
Japon: M.K. Kuriyama.
La Belgique: Baron Jules Guillaume.
Grèce: M. S. Marchetti.
Pologne: M. Casimir Rybinski.

Liaison avec le Secrétariat Général de la Conférence : Capitaine M. Escoffier.

Première sous-commission. — Actes criminels

Président : Le Rt. Hon. W. F. Massey (Empire britannique)

Les états-unis d'Amérique: M. James Brown Scott.
Empire britannique: La droite Hon. W.F. Massey.
La France: M. André Tardieu
Alterner:
Capitaine Masson.
Grèce: M. Nicolas Politis.
Japon: M. Adatci.

Deuxième sous-commission. — Responsabilité des auteurs de la guerre

Président : Sir Ernest Pollock (Empire britannique)

Empire britannique: La droite Hon. Sir Gordon Hewart
ou
Sir Ernest Pollock.
La France: M. F. Larnaude.
Italie: MA Scialoja
Suppléants :
M. A. Ricci-Busatti
M. Gustavo Tosti.
La Belgique: M. Rolin-Jaequemyns.
Serbie: M. Slobodan Yovanovitch
Suppléants :
M. Koumanoudi
M.A. Novacovitch.

Troisième sous-commission. — Violation des lois et coutumes de la guerre

Président : Hon. Robert Lansing (États-Unis d'Amérique)

Les états-unis d'Amérique: Hon. Robert Lansing.
Italie: M. M. d'Amelio.
Japon: M. H. Nagaoka
Alterner:
M. Sakutaro Tachi.
Pologne: M. Constantin Skirmunt
Alterner:
M. Léon Lubienski.
Roumanie : M. S. Rosental.
[Page 66]

(Séance plénière de la Conférence du 25 janvier 1919)

Lieu de rendez-vous : Ministère des Finances, Hôtel du Ministre, Rue de Rivoli, Porte D.

Président : M. L.-L. Klotz (France)

Vice-présidents: La droite Hon. W. M. Hughes (Empire britannique)
M. van den Heuvel (Belgique).
Les états-unis d'Amérique: M. Bernard M. Baruch
M. Norman H. Davis
M. Vance McCormick.
Empire britannique: La droite Hon. W. M. Hughes
Suppléants :
Monsieur Robert Garran
La droite Hon. le seigneur Sumner d'Ibstone
La droite Hon. le seigneur Cunliffe.
La France: M.L.-L. Klotz
M. Loucheur
M. Albert Lebrun.
Italie: MA Salandra
Suppléants :
M. S. Crespi
M. E. Chiesa
M. M. d'Amelio.
Japon: M. Kengo Mori
M. H. Nagaoka
M. Tatsumi.
La Belgique: M. van den Heuvel
M. Despret.
Grèce: MA Romanos
M.A. Michalakopoulos.
Pologne: M. Sigismond Chamiec
M. Casimir Olszowski.
Le Portugal: Dr Affonso Costa
M. Alfredo Freire d'Andrade.
Roumanie : M. Georges Danielopol
M.P. Zahariade.
Serbie: M. Costa Stoyanovitch
Suppléants :
M. Dragoutine Protitch
M. Vélimir Baïkitch
M. Miloche Savtchitch.
République tchéco-slovaque : M. Edouard Bénès
M. Stephen Osusky.
[Page 67]

Les états-unis d'Amérique: M. Jérôme D. Greene.
Empire britannique: Lieut. le colonel l'hon. Sidney Peel.
La France: M. de Lasteyrie.
Italie: M. F. Foberti.

Liaison avec le Secrétariat général de la Conférence : Baron M. Pieyre.

Première Sous-Commission .— Evaluation des Dommages

Président : Le Rt. Hon. le seigneur Sumner d'Ibstone (Empire britannique)

Vice-président : M. E. Chiesa (Italie)

Les états-unis d'Amérique: M. Vance McCormick.
Empire britannique: La droite Hon. le seigneur Sumner d'Ibstone.
La France: M. Albert Lebrun.
Italie: M.E. Chiesa.
Japon: M. Kengo Mori.
La Belgique: M. van den Heuvel.
Grèce: M.A. Michalakopoulos.
Pologne: M. Casimir Olszowski.
Le Portugal: M.A. Santos Viegas.
Roumanie : M. Georges Danielopol.
Serbie: M. Miloche Savtchitch.
République tchéco-slovaque : M. Edouard Bénès.

Secrétaire : M. E. Minost (France)

Deuxième sous-commission .— Etude de la capacité financière des États ennemis, de leurs moyens de paiement et de réparation

Président : Le Rt. Hon. le Lord Cunliffe (Empire britannique)

Vice-président : M. Loucheur (France)

Les états-unis d'Amérique: M. Norman H. Davis.
Empire britannique: La droite Hon. le seigneur Cunliffe.
La France: M. Loucheur.
Italie: MA Salandra
Alterner:
M. M. d'Amelio.
Japon: M. Tatsumi.
Pologne: M. Sigismond Chamiec.
Le Portugal: M. Alfredo Freire d'Andrade.
Roumanie : M. Georges Danielopol.
Serbie: M. Costa Stoyanovitch.

Secrétaire : M. F. Foberti (Italie)

Troisième Sous-Commission. — Mesures de Contrôle et Garanties

Président : Le Rt. Hon. W. M. Hughes (Empire britannique)

Vice-président : M. Bernard M. Baruch (États-Unis d'Amérique)

Les états-unis d'Amérique: M. Bernard M. Baruch.
Empire britannique: La droite Hon. W.M. Hughes.
La France: M.L.-L. Klotz.
Italie: M. M. d'Amelio.
Japon: M.H. Nagaoka.
La Belgique: M. Despret.
Grèce: MA Romanos.
Pologne: M. Casimir Olszowski.

Secrétaire : Lieutenant James (États-Unis d'Amérique)

IV. Législation internationale du travail

(Séance plénière de la Conférence du 25 janvier 1919)

Lieu de rencontre : Ministère du Travail, Hôtel du Ministre, Salle à manger

Président : M. Samuel Gompers (États-Unis d'Amérique).

Vice-présidents: M. G. N. Barnes (Empire britannique)
M. Colliard (France).
[Page 69]
Les états-unis d'Amérique: M. Samuel Gompers
M. Edward N. Hurley
Alterner:
M. Henry M. Robinson.
Empire britannique: La droite Hon. G.N. Barnes,
Suppléants :
M. H. B. Butler
Sir Malcolm Delevingne.
La France: M. Colliard
M. Loucheur.
Italie: Baron B. Maire des Planches
MA Cabrini
Alterner:
M. S. Coletti.
Japon: M. Otchiai
M. Oka.
La Belgique: M. Vandervelde
M. Mahaïm.
Cuba: M. Antonio Sanchez de Bustamante.
Pologne: M. Stanislas Patek
Alterner:
M. François Sokal.
République tchéco-slovaque : M. Rudolph Broz.

Secrétaire Général : M. Arthur Fontaine (France)

Secrétaire général adjoint : M. H. B. Butler (Empire britannique)

Les états-unis d'Amérique: M. Guy H. Oyster.
Italie: M. di Palma Castiglione.
Japon: M. Yoshisaka.

Liaison avec le Secrétariat Général de la Conférence : Lieutenant Duboin.

V. Régime international des ports, des voies navigables et des chemins de fer

(Séance plénière de la Conférence du 25 janvier 1919)

Lieu de rendez-vous : Ministère des Travaux Publics, Salle 39

Président : M. S. Crespi (Italie)

Vice-président : l'hon. A. L. Sifton (Empire britannique)

[Page 70]
Les états-unis d'Amérique: Hon. Henri Blanc
M. David Hunter Miller
Alterner:
M. Manley O. Hudson.
Empire britannique: Le député. A. L. Sifton
Sir Hubert Llewellyn Smith
Alterner:
Le général de brigade H. O. Mance.
La France: M. Claveille
M. André Weiss.
Italie: M. S. Crespi
M. G. de Martino.
Japon: M. Adatci
le colonel Sato.
La Belgique: M. Segers
Suppléants :
M. de Visscher
M. Jean Hostie.
Chine: M. Cheng-ting Thomas Wang
Alterner:
M. Wang Chin-chun.
Grèce: M. L. Coromilas.
Pologne: M. Casimir Kasperski.
Le Portugal: Comte de Penha Garcia
Succédé par:
M. Augusto de Vasconcellos
Puis par:
Colonel Norton de Mattos.
Roumanie : M. Nicolas Misu
Alterner:
M. Nicolas Stefanesco.
Serbie: M. Ante Trumbic.
République tchéco-slovaque : M. Charles Kramar.
Uruguay: M. Juan Carlos Blanco.

Secrétaire Général : M. Charguéraud (France)

Les états-unis d'Amérique: M. Christian A. Herter.
Empire britannique: M. W.T. Turner.
Italie: M. M. Mosca.
Japon: M.K. Horiuchi.

Liaison avec le Secrétariat Général de la Conférence : Capitaine Lèbre.

Première sous-commission. — Questions relatives à la liberté de transit

Président : Hon. Henry White (États-Unis d'Amérique)

Vice-président : Sir Hubert Llewellyn Smith (Empire britannique)

[Page 71]
Les états-unis d'Amérique: Hon. Henri Blanc.
Empire britannique: Sir Hubert Llewellyn Smith
Alterner:
Le général de brigade H. O. Mance.
La France: M. Claveille.
Italie: M. S. Crespi.
Japon: M. Adatci.
Chine: M. Cheng-ting Thomas Wang
Alterner:
M. Wang Chin-chun.
Grèce: M. L. Coromilas.
Pologne: M. Casimir Kasperski.
Le Portugal: Comte de Penha Garcia
Succédé par:
M. Augusto de Vasconeellos
Puis par:
Colonel Norton de Mattos.
Uruguay: M. Juan Carlos Blanco.

Deuxième sous-commission. — Régime des ports, des voies navigables et des chemins de fer

Président : M. André Weiss (France)

Les états-unis d'Amérique: M. David Hunter Miller
Alterner:
M. Manley O. Hudson.
Empire britannique: Le député. A. L. Sifton.
La France: M. André Weiss.
Italie: M. G. de Martino.
Japon: le colonel Sato.
La Belgique: M. Segers
Suppléants :
M. de Visscher
M. Jean Hostie.
Roumanie : M. Nicolas Misu
Alterner:
M. Nicolas Stefanesco.
Serbie: M. Ante Trumbic.
République tchéco-slovaque : M. Charles Kramar.

(Séances du Conseil suprême des Alliés des 23 janvier et 1er mars 1919)

Lieu de réunion : Ministère des Finances (Hôtel du Ministre)

Président : Le Rt. Hon. E. S. Montagu (Empire britannique)

Vice-présidents: M. S. Crespi (Italie)
Vicomte S. Chinda (Japon).
[Page 72]
Les états-unis d'Amérique: M. Albert Strauss
(2 membres parmi les suivants) M. Thomas W. Lamont
M. Norman H. Davis
Le capitaine Jeremiah Smith, Jr.
M. George Whitney.
Empire britannique: La droite Hon. E. S. Montagu
(2 membres parmi les suivants) M. J. M. Keynes
M. S. Armitage Smith
M. O.T. Falk.
La France: M.L.-L. Klotz
M. Sergent.
Italie: MA Salandra
(2 membres parmi les suivants) M. S. Crespi
M. Stringher
M. L. della Torre.
Japon: Vicomte S. Chinda
(2 membres parmi les suivants) : M. Kengo Mori
M. Tatsumi
M. E. Fukai
M. M. Kikuchi.
La Belgique: M. Jaspar
Alterner:
M. Despret.
Grèce: M.A. Michalakopoulos.
Pologne: M. Sigismond Chamiec.
Roumanie : M. Victor Antonesco.
Serbie: M. Vélizar Yankovitch.
République tchéco-slovaque : M. Edouard Bénès.

Les états-unis d'Amérique: M. George Whitney.
Empire britannique: M. Michael Sadler.
La France: M. Petit.
Italie: Le capitaine Guido Jung.

Liaison avec le Secrétariat Général de la Conférence : Lieutenant Duboin.

( a ) Problèmes urgents liés aux préliminaires de la paix

Président : M. S. Crespi (Italie)

[Page 73]
Les états-unis d'Amérique: M. Albert Strauss
(2 membres parmi les suivants) M. Thomas W. Lamont
M. Norman H. Davis
Le capitaine Jeremiah Smith, Jr.
M. George Whitney.
Empire britannique: La droite Hon. E. S. Montagu
(2 membres parmi les suivants) M. J. M. Keynes
M. S. Armitage Smith
M. O.T. Falk.
La France: M.L.-L. Klotz
M. Sergent.
Italie: MA Salandra
(2 membres parmi les suivants) M. S. Crespi
M. Stringher
M. L. della Torre.
Japon: Vicomte S. Chinda
(2 membres parmi les suivants) M. Kengo Mori
M. Tatsumi
M. E. Fukai
M. M. Kikuchi.
La Belgique: M. Jaspar
Alterner:
M. Despret.
Grèce: M.A. Michalakopoulos.
Pologne: M. Sigismond Chamiec.
Roumanie : M. Victor Antonesco.
Serbie: M. Vélizar Yankovitch.
République tchéco-slovaque : M. Edouard Bénès.

( b ) Sous-commission spéciale des questions monétaires

(En liaison avec la Commission des réparations)

Président : M. Lepreux (Belgique)

La France: M. Sergent
Alterner:
M. Jouasset.
Italie: M.P. Conté.
Pologne: M. Sigismond Chamiec.
Roumanie : M. Victor Antonesco.
République tchéco-slovaque : M. Edouard Bénès.

Deuxième sous-commission .— Questions monétaires

Troisième sous-commission .— Dettes ennemies

(En liaison avec la Commission économique)

Les membres des deuxième et troisième sous-commissions n'ont pas encore été nommés.

Quatrième sous-commission. — Problèmes interalliés et projet de la Section financière de la Société des Nations

Président : M. L.-L. Klotz (France)

Les états-unis d'Amérique: M. Thomas W. Lamont
Le capitaine Jeremiah Smith, Jr.
Empire britannique: La droite Hon. E. S. Montagu
M. O.T. Falk.
La France: M.L.-L. Klotz.
Italie: Capitaine Guido Jung
M. Brofferio.
Japon: M. Kengo Mori
M.K. Kikuchi.
La Belgique: M. Despret.
Grèce: M.A. Michalakopoulos.
Pologne: M. Sigismond Chamiec.
Roumanie : M. Victor Antonesco.
Serbie: M. Vélimar Baïkitch.
République tchéco-slovaque : M. Edouard Bénès.

Cinquième sous-commission. — Paiement des coupons austro-hongrois

Président : M. Edouard Benes (République tchéco-slovaque)

La France: M. Sergent.
Italie: Le capitaine Guido Jung.
Pologne: M. Sigismond Chamiec.
Roumanie : M. Victor Antonesco.
Serbie: M. Vélizar Yankovitch.
République tchéco-slovaque : M. Edouard Bénès.

(Séances du Conseil suprême des Alliés des 27 janvier et 1er mars 1919)

Lieu de rendez-vous : Ministère du Commerce (Hôtel du Ministre)

Président : M. Clémentel (France)

[Page 75]
Les états-unis d'Amérique: M. Bernard M. Baruch
M. Thomas W. Lamont.
Empire britannique: La droite Hon. Sir George Foster
Sir Hubert Llewellyn Smith.
La France: M. Clémentel
M. Jean Morel.
Italie: M. S. Crespi
MA Ciuffelli
Alterner:
M. G. Paratore.
Japon: M.K. Matsui
M. Fukui.
La Belgique: M. Jaspar.
Brésil: M. Pandia Calogeras.
Chine: M. Sao-Ké Alfred Sze.
Pologne: M. Jean Rozwadowski.
Le Portugal: M. Affonso Costa.
Roumanie : M. Constantin Diamandy.
Serbie: M. Andra Stanitch.

Secrétaire Général : M. Serruys (France)

Les états-unis d'Amérique: Le colonel L.P. Ayres.
Empire britannique: Monsieur W. Carter.
Italie: M.F. Giannini.
Japon: M.H. Ashida.

Liaison avec le Secrétariat Général de la Conférence : Lieutenant Duboin.

Première section : Relations commerciales permanentes

Président : Sir Hubert Llewellyn Smith (Empire britannique)

Les états-unis d'Amérique: M. Bernard M. Baruch
M. Thomas W. Lamont.
Empire britannique: La droite Hon. Sir George Foster
Sir Hubert Llewellyn Smith.
La France: M. Clémentel
M. Jean Morel.
Italie: MA Pirelli
M. L. Luciolli
Suppléants :
M. A. Dell'Abbadessa
M.C. Bresciani Turrorio.
Japon: M.K. Matsui
M. Fukui.
Chine: M. Tai-chi Quo.
Roumanie : M. Eugène Neguicea.

Secrétaire : M. W. Carter (Empire britannique)

Première sous-commission .— Règlements, droits et restrictions douaniers

Président : Dr A. A. Young (États-Unis d'Amérique)

Les états-unis d'Amérique: Dr A. A. Young.
Empire britannique: Sir Hubert Llewellyn Smith
Alterner:
M. Henry Fontaine.
La France: M. Jean Morel.
Italie: M. L. Luciolli
Alterner:
M. A. Dell'Abbadessa.
Japon: M. Fukui.
La Belgique: M. Brunet.
Roumanie : M. Eugène Neguicea.
Serbie: M. Tomitch.

Secrétaire : M. W. Carter (Empire britannique)

Deuxième sous-commission .— Traitement du transport maritime

Président : M. Bouisson (France)

Les états-unis d'Amérique: M. Henry M. Robinson.
Empire britannique: M. Charles Hipwood.
La France: M. Bouisson.
Italie: Commandant Genta
Alterner:
M. G. Ingianni.
Japon: M. Kurokawa.
La Belgique: M. Brunet.
Brésil: Capitaine Armando Burlamaqui.
Pologne: M. Joseph Buzek.
Roumanie : M. Nicolas Stefanesco.
Serbie: M. Milan Todorovitch.

Secrétaire : Paymaster-Commander W. H. Eves (Empire britannique)

Troisième sous-commission. — Méthodes de concurrence déloyales

Président : MW Temple Franks (Empire britannique)

[Page 77]
Les états-unis d'Amérique: M. L. L. Summers.
Empire britannique: MW Temple Franks.
La France: M. Drouets.
Italie: M.C. Dragoni.
Japon: M. M. Kita.
La Belgique: M. de Visscher.
Chine: M. Hawkling L. Yen.
Le Portugal: M. Jayme Batalha Reis.

Secrétaire : M. A. J. Martin (Empire britannique)

Première Sous-Commission .— Propriété Industrielle

Président : MW Temple Franks (Empire britannique)

Les états-unis d'Amérique: M. J. E. Brown.
Empire britannique: MW Temple Franks.
La France: M. Ch. Lyon-Caen.
Italie: M. E. Venezian.
Japon: M. M. Kita.
La Belgique: M. de Visscher.
Brésil: M. Rodrigo Octavio.
Roumanie : M. Jean Pellivan.

Secrétaire : M. A. J. Martin (Empire britannique)

Deuxième Sous-Commission .— Contrats d'Avant-Guerre

Président : l'hon. C. J. Doherty (Empire britannique)

Les états-unis d'Amérique: M. Bradley W. Palmer.
Empire britannique: Le député. C.J. Doherty.
La France: M. Albert Tissier.
Italie: M.C. Dragoni.
Japon: M. M. Kita.
La Belgique: M. Charles Terlinden.
Chine: M. Sao-Ké Alfred Sze.
Pologne: Dr Arthur Benis.
Le Portugal: M. Augusto Soares.

Secrétaire : M. Tessayre (France)

Troisième sous-commission. — Liquidation des biens de l'ennemi

Les états-unis d'Amérique: M. Bradley W. Palmer.
Empire britannique: M. H. A. Payne.
La France: M. Petit.
Italie: M. M. d'Amelio.
Japon: M. Fukui.
Brésil: M. Raoul Fernandes.
Roumanie : M. Ef. Antonesco.
Serbie: M. Lazar Markovitch.

Secrétaire : M. W. W. Cumberland (États-Unis d'Amérique)

troisième section: les extraterrestres ex-ennemis

Président : M. A. Ricci-Busatti (Italie)

Les états-unis d'Amérique: M. George Louis Bière.
Empire britannique: M. L. Kershaw.
La France: M. Charmeil.
Italie: M. A. Ricci-Busatti
Suppléants :
M.V. Bianchi
M. M. Pilotti.
Japon: M. Okubo.
La Belgique: M. Charles Terlinden.
Pologne: M. Bohdan Winiarski.
Le Portugal: M. Alfredo Freire d'Andrade.

Secrétaire : M. Bertram F. Willcox (États-Unis d'Amérique)

quatrième partie : les traités économiques

Président : M.C. Dragoni (Italie)

Les états-unis d'Amérique: Dr A. A. Young.
Empire britannique: M. C. J. B. Hurst.
La France: M. Herbette.
Italie: M.C. Dragoni.
Japon: M. Oka.
La Belgique: M. Rolin-Jaequemyns.
Brésil: M. Pandia Calogeras.
Pologne: M. Henri Tennenbaum.

Secrétaire : M. Teyssaire (France)

VIII. Commission Aéronautique

(Séance du Conseil suprême des Alliés du 12 mars 1919)

Lieu de Rendez-vous : Boulevard Saint-Germain, n°282

Président : Colonel Dhé (France)

[Page 79]
Les états-unis d'Amérique: Contre-amiral H. S. Knapp
Le général de division Mason N. Patrick.
Empire britannique: Major général le Rt. Hon. J.E.B. Seely
Le général de division Sir Frederic Sykes.
La France: Colonel Dhé
Capitaine Chauvin.
Italie: M. E. Chiesa
le général M. Moris.
Japon: Général Tanaka
M. Yamakawa.
La Belgique: Le colonel van Crombrugghe.
Brésil: Capitaine Armando Burlamaqui.
Cuba: M. Antonio Sanchez de Bustamante.
Grèce: Colonel A. Mazarakis.
Le Portugal: Colonel Norton de Mattos.
Roumanie : Le colonel d'état-major Thomas Dimitresco.
Serbie: Commandant Mirko Marinkovitch.

Secrétaire général : Lieut. Colonel Pujo (France)

Les états-unis d'Amérique: Capitaine C. E. Morton
Lieutenant Kiely.
Empire britannique: Le capitaine E.H. Tindal Atkinson
Major D.C. James.
La France: Commandant Poli Marchetti.
Italie: Commandant A. Guidoni
Lieutenant U. Sauda.
Japon: Capitaine K. Nishihara.

Lieu de Rendez-vous : Boulevard Saint-Germain, n°199 bis

Président : Général de brigade P. R. C. Groves (Empire britannique)

Vice-président : Général de brigade Tanaka (Japon)

Les états-unis d'Amérique: Général de brigade B.D. Foulois
Capitaine L. McNamee.
Empire britannique: Le général de brigade P. R. C. Groves.
La France: Général Duval
Lieut. Colonel Saconney
Commandant Poli Marchetti
Commandant Vuillemin
Capitaine Leroy
Lieutenant Sablé.
Italie: Général M. Moris
Contre-amiral P. Orsini
Colonel A. de Siebert
Lieut. Le colonel P. R. Piccio.
Japon: Général de brigade Tanaka
Capitaine Osumi.
[Page 80]

2. Sous-commission technique

Lieu de Rendez-vous : Boulevard Saint-Germain, n°199 bis.

Président : Lieutenant. Colonel A. D. Butterfield (États-Unis d'Amérique)

Vice-président : Capitaine S. Finzi (Italie)

Les états-unis d'Amérique: Lieut. Le colonel A. D. Butterfield
Lieut. Commandant J. L. Callan
Lieutenant Kiely.
Empire britannique: Le colonel L. F. Blandy.
La France: Capitaine l'Escaille
M. Lallemand
Capitaine Leroy
Lieutenant Sablé
Lieut. Colonel Saconney
M. Soreau.
Italie: Contre-amiral P. Orsini
Lieut. Colonel G. Costanzi
Lieut. Colonel C. Berliri-Zoppi
Commandant A. Guidoni
Capitaine G. Finzi.
Japon: M. Tanakadate
Lieutenant Takata.

3. Sous-commission judiciaire, commerciale et financière

Lieu de Rendez-vous : Boulevard Saint-Germain, n° 199 bis.

Président : M. d'Aubigny (France)

Vice-président : M. H. White Smith (Empire britannique)

[Page 81]
Les états-unis d'Amérique: Commandant Pollock
Capitaine Bacon.
Empire britannique: M. White Smith
Le capitaine E. H. Tindal Atkinson.
La France: Commandant d'Aiguillon
M. Bolley
M. Branet
M. Figiera
M. Pierre-Étienne Flandin
M. de Navailles
M. A. de Lapradelle
M. Wahl.
Italie: M. E. Chiesa
M. M. d'Amelio
Contre-amiral M. Grassi
M. E. Delmati
M. G. C. Buzzati
Lieut. le colonel C. Berliri-Zoppi.
Japon: M. Yamakawa
Capitaine Funakoshi.

Comité Central Territorial

(Séance du Conseil suprême des Alliés du 27 février 1919)

Président : M. André Tardieu (France)

Vice-président : Marquis G. F. Salvago Raggi (Italie)

Les états-unis d'Amérique: Dr S.E. Mezes.
Empire britannique: Sir Eyre Crowe.
La France: M. André Tardieu.
Italie: Marquis G. F. Salvago Raggi,
Assisté par:
M. G. de Martino.
Japon: M. Otchiai.

La France: M. de Montille (Chargé du Secrétariat Général)
Les états-unis d'Amérique: M. Parker Thomas Moon.
Empire britannique: Monsieur H. Norman.
Italie: Marquis C. Durazzo.

A. Commission des affaires tchéco-slovaques

(Séance du Conseil suprême des Alliés du 5 février 1919)

Président : M. Jules Cambon (France)

Vice-président : Marquis G. F. Salvago Raggi (Italie)

États Unis: Dr Charles Seymour
M. Allen W. Dulles.
Empire britannique: La droite Hon. Monsieur Joseph Cook
Le député. Harold Nicolson.
La France: M. Jules Cambon
M. Laroche.
Italie: Marquis G. F. Salvago Raggi
M.A. Stranieri.
[Page 82]

Les états-unis d'Amérique: Capitaine Lester W. Perrin.
Empire britannique: Lieut. Commandant J. G. Latham.
La France: M. Lavondès.
Italie: Comte D. Rogeri.

1. Mission interalliée en Pologne

(Séance du Conseil suprême des Alliés du 29 janvier 1919)

Président : M. Noulens (France)

Les états-unis d'Amérique: Général de division F. J. Kernan
Dr R. H. Lord.
Empire britannique: Sir Esmée Howard
Le général de brigade A. Carton de Wiart.
La France: M. Noulens
le général Niessel.
Italie: M. G. C. Montagna
Général Romei Longhena.

2. Commission Teschen Interalliée Permanente

(Séance du Conseil suprême des Alliés du 31 janvier 1919)

Président : M. Grenard (France)

Les états-unis d'Amérique: M. Marcus A. Coolidge.
Empire britannique: Lieut. Le colonel B.J.B. Coulson.
La France: M. Grenard.
Italie: Lieut. Colonel Tissi.

3. Commission des affaires polonaises

(Séances du Conseil Suprême des Alliés du Soir du 12 février et du 26 février 1919)

Président : M. Jules Cambon (France)

Les états-unis d'Amérique: Dr Isaiah Bowman.
Empire britannique: Sir William Tyrrell.
La France: M. Jules Cambon.
Italie: Marquis P. della Torretta
Japon: M. Otchiai.
[Page 83]

Les états-unis d'Amérique: Capitaine Stewart Montgomery.
Empire britannique: Lieut. Le colonel F. H. Kisch.
La France: Lieutenant de Percin.
Italie: M.G. Brambilla.

C. Commission des affaires roumaines et yougo-slaves

(A l'exception des questions de frontières communes à l'Etat yougo-slave et à l'Italie)

(Séances du Conseil suprême des Alliés des 1er et 18 février 1919)

Président : M. André Tardieu (France)

Vice-président : M. G. de Martino (Italie)

Les états-unis d'Amérique: Jour du Dr Clive
Dr Charles Seymour.
Empire britannique: Sir Eyre Crowe
MA Leeper.
La France: M. André Tardieu
M. Laroche.
Italie: M. G. de Martino
Comte Vannutelli-Rey.

La France: Capitaine de Saint-Quentin (Chargé du Secrétariat Général)
Les états-unis d'Amérique: Lieutenant Ruben Horschow.
Empire britannique: Monsieur M. Palairet.
Italie: Le comte L.O. Vinci.

D. Commission des affaires grecques et albanaises

(Séances du Conseil suprême des Alliés des 4 et 24 février 1919)

Président : M. Jules Cambon (France)

Vice-président : Le Rt. Hon. Sir Robert Borden

[Page 84]
Les états-unis d'Amérique: Dr W. L. Westermann
Dr Clive Day.
Empire britannique: La droite Hon. Sir Robert Borden
Sir Eyre Crowe.
La France: M. Jules Cambon
M. Goutte.
Italie: M. G. de Martino
Colonel Castoldi
Alterner:
M.C. Galli.
Conseillers techniques :
Empire britannique: Le député. Harold Nicolson.
La France: M. Laroche
M. Krajewski.
Italie: M.C. Galli
Capitaine U. Conz.

Les états-unis d'Amérique: M. George Redington Montgomery.
Empire britannique: Monsieur M. Palairet.
La France: M. de Montille.
Italie: Le comte L.O. Vinci.

E. Commission des affaires belges et danoises

(Séances du Conseil suprême des Alliés des 12 et 21 février 1919)

Président : M. André Tardieu (France)

Vice-président : Sir Eyre Crowe (Empire britannique)

Les états-unis d'Amérique: Dr Charles H. Haskins
Le colonel S.D. Embick.
Empire britannique: Sir Eyre Crowe
M. J. W. Headlam-Morley.
La France: M. André Tardieu
M. Laroche.
Italie: M. Gustavo Tosti
Comte Vannutelli-Rey.
Japon: M. H. Nagaoka
M. Sakutaro Tachi.

Les états-unis d'Amérique: M. Frank L. Warrin, Jr.
Empire britannique: ME Fullerton-Carnegie.
La France: Lieutenant de Percin.
Italie: Comte D. Rogeri.
Japon: M. Kawaï.
[Page 85]

X. Comité militaire et naval interallié

(Séance du Conseil suprême des Alliés du 12 février 1919)

Les états-unis d'Amérique: Général Tasker H. Bliss
Amiral W. S. Benson
Le général de division Mason N. Patrick.
Empire britannique: Général Sir Henry Wilson
Amiral Sir Rosslyn Wemyss
Le général de division Sir Frederic Sykes.
La France: Général Degoutte
Général Duval
Vice-amiral de Bon.
Italie: Général A. Diaz
Contre-amiral M. Grassi
Général U. Cavallero.
Japon: Vice-amiral Takeshita
Lieut. Général Nara
le colonel Nagaï.

XI. Contrôle de la production de matériel de guerre en Allemagne et désarmement de l'armée allemande

(Séance du Conseil suprême des Alliés du 24 janvier 1919)

Les états-unis d'Amérique: Le général John J. Pershing.
Empire britannique: La droite Hon. Winston Churchill.
La France: Maréchal Foch
M. Loucheur.
Italie: Le général A. Diaz.

XII. Spécification des matériaux de guerre qui peuvent être exigés de l'Allemagne

(Séance du Conseil suprême des Alliés du 7 février 1919)

Les états-unis d'Amérique: Hon. Robert Lansing.
Empire britannique: La droite Hon. le vicomte Milner.
La France: M. André Tardieu.
Italie: Général U. Cavallero.

XIII. Etude des moyens d'imposer les conditions d'armistice à l'Allemagne

(Séance du Conseil suprême des Alliés du 10 février 1919)

[Page 86]
Les états-unis d'Amérique: Général Tasker H. Bliss
M. Norman H. Davis.
Empire britannique: La droite Hon. le seigneur Robert Cecil
Le général de division W. Thwaites.
La France: M. Clémentel
Général Degoutte.
Italie: M. S. Crespi
Général U. Cavallero.
Japon: Colonel Nagaï
M. Kengo Mori.

membres associés à la commission à la suite de la décision du conseil suprême des alliés

Les états-unis d'Amérique: Général McAndrew (représentant le général Pershing)
L'amiral W. S. Benson.
Empire britannique: Le contre-amiral George P. Hope.
La France: Maréchal Pétain
Vice-amiral de Bon.
Italie: Général A. Diaz
Le contre-amiral M. Grassi.

XIV. Comité de rédaction des clauses militaires, navales et aériennes du traité avec l'Allemagne


Érudits, voyages, archives : histoire et culture grecques à travers l'école britannique d'Athènes

Quiconque a déjà séjourné à la British School at Athens (BSA), écouté la légende et les traditions du lieu et examiné de plus près les fonds de la bibliothèque, doit avoir pris conscience du fait qu'il ne s'agit pas d'un institut dont les activités sont limité à l'archéologie classique, aux classiques et à l'histoire ancienne en effet, il est et a toujours été un centre d'étude de tout ce qui concerne la Grèce, passée et présente. Mais on peut douter que ce soit l'image que les étrangers se font de l'École. Maintenant, nous pouvons tous mieux le savoir : une conférence s'est tenue à Athènes en octobre 2006, dont les actes sont publiés dans le volume sous revue, sous le titre BSA Studies vol. 17 (avec un article omis et un autre ajouté). La conférence de 2006 était consacrée au rôle de l'école dans l'étude de la culture byzantine et grecque moderne, de l'art, de l'architecture, de l'anthropologie, de la géographie, du folklore, de l'histoire et de la langue.

Depuis sa fondation en 1886, la BSA avait pour mission de poursuivre l'étude de la Grèce sous tous ses aspects. L'archéologie a été pointée du doigt, mais le libellé des premiers règlements de l'École était suffisamment vague pour créer des opportunités de recherche dans d'autres domaines, opportunités qui ont été saisies par les chercheurs dès le début. Certains s'intéressaient exclusivement à la Grèce post-classique, d'autres sont venus à Athènes avec l'intention d'étudier l'histoire, l'archéologie et la culture du monde antique, mais une fois en Grèce, ils ont été attirés par les activités byzantines ou modernes. Dans plusieurs cas, ces différents intérêts sont devenus véritablement intégrés : au tournant du siècle, une perspective ethnographique et comparative a surgi dans le travail archéologique de l'École, très stimulée par Sir Arthur Evans (qui n'était pas lié à la BSA). Il est très intéressant de voir comment - et ici bien sûr l'un des raisons d’être car les «écoles étrangères» en Méditerranée deviennent manifestes - ceux qui ont été élevés au régime de la littérature classique ont réagi au paysage grec, aux gens et à la culture vivante. Il est évident que la confrontation entre d'une part l'étude et le musée en Angleterre et d'autre part la Grèce dans toute sa splendeur vivante était très bien adaptée pour briser toutes sortes de présupposés et remettre les savants sous un regard neuf.

Roderick Beaton déclare dans l'épilogue que ce livre parle d'une institution et des nombreux individus qui l'ont façonnée et ont été façonnés par elle. Il y a en fait très peu de choses sur l'institution : son organisation pratique n'est pas du tout discutée (il n'y a pas de cuisiniers ou de femmes de ménage dans ces journaux, juste des universitaires) les organes directeurs font des apparitions fugaces nous n'obtenons jamais une image complète de qui a rempli quelles fonctions. C'est avant tout le récit d'un certain nombre d'individus – et de leur interaction, mais pour cela il faut lire tous les papiers et essayer de les coller ensemble dans sa tête (ce qui est un exercice qui en vaut la peine). Compte tenu de cette structure de base du livre, discuter de son contenu comme une série d'éléments biographiques semble la chose naturelle à faire.

Tout d'abord, nous avons deux articles sur George Finlay, appelé le père fondateur de la BSA, même s'il est décédé avant la création effective de l'école. Ce représentant des Lumières écossais était un philhellène (critique), a combattu dans la guerre d'indépendance de la Grèce, a vécu à Athènes à partir de 1827, a écrit l'histoire de la Grèce de l'époque romaine à la sienne et s'est intéressé à la politique grecque de la journée. J'admets volontiers que l'homme est intéressant, qu'il peut être considéré comme un modèle pour beaucoup de ceux qui sont venus en Grèce après lui, mais je trouve qu'au final il n'a pas tant à voir avec l'Ecole, même si elle abrite sa bibliothèque et papiers. J'aurais préféré échanger les essais de Potter et de Wagstaff contre des contributions sur un ou plusieurs des vrais pères fondateurs, des gens comme Francis C. Penrose, George Macmillan et Richard Jebb.

On pourrait aussi se passer du papier de Hadziioannou sur R.A.H. Bickford-Smith, l'un des deux "amateurs" - qui étaient et sont les bienvenus au BSA - inclus dans le volume. Bickford-Smith était un avocat, qui est arrivé à Athènes en 1890 et est resté à l'école pendant un certain temps. En 1893, il publie La Grèce sous le roi George. Lui et son travail étaient tout à fait sans importance et ont été oubliés. Le deuxième ‘amateur’ est beaucoup plus intéressant : William Miller, journaliste et esprit indépendant, auteur d'une série d'ouvrages sur l'histoire grecque post-classique : La vie grecque en ville et à la campagne (1905), Les Latins au Levant. Une histoire de la Grèce franque (1204-1566) (1908), Trébizonde, le dernier empire grec (1926) et bien d'autres.

Ensuite, nous arrivons aux architectes qui se sont basés à la BSA pour étudier l'architecture byzantine parmi les tout premiers étaient Sidney H. Barnsley et Robert Weir-Schultz, qui en 1888 ont été envoyés par la Royal Academy of Arts dans le but exprès de documenter byzantine architecture. Dans leur sillage, d'autres sont venus et, en 1908, le Fonds de recherche byzantine a été créé, ce qui a stimulé la formation des Archives BRF - toujours hébergées à l'École, et une source très riche. Depuis l'époque de Barnsley et Weir-Schultz, d'autres étudiants importants de l'architecture byzantine sont basés à la BSA : Ramsay Traquair, Walter Sykes George, William Harvey et Peter Megaw. Ici, ils reçoivent à peine l'attention qu'ils méritent, étant tous entassés dans du papier Kakissis’. Le lien des premiers d'entre eux avec le mouvement Arts and Crafts nous donne un aperçu de ce contexte plus large dont nous aimerions en savoir plus, car il nous permet de comprendre quelque chose des motivations de ces hommes à s'intéresser à un post- monde grec classique en premier lieu. Mais la contextualisation sera toujours le point faible d'une collection d'articles comme celui-ci, même si l'introduction fait du bon travail.

Venons-en maintenant aux personnes vraiment intrigantes : celles qui ont changé de carrière ou ont essayé d'intégrer leur étude des « anciens » et de la Grèce de leur époque. Richard M. Dawkins est le personnage principal de plusieurs articles et est mentionné dans plusieurs autres. Dawkins arrive à la BSA en 1902. Bien qu'il soit philologue, il acquiert rapidement les compétences nécessaires pour mener des fouilles. Son travail, en Crète et ailleurs, lui a laissé suffisamment de temps libre pour poursuivre sa véritable vocation, l'étude du dialecte et lorsqu'il était en congé, il a beaucoup voyagé pour collecter des documents sur le dialecte. Mais il ne se contente pas de collectionner le mot éphémère : lors de sa tournée 1906-1907 dans les Cyclades et le Dodécanèse avec Alan Wace, il collectionne la broderie traditionnelle grecque, qui fait aujourd'hui la fierté des musées britanniques comme les musées Victoria and Albert et Liverpool. Entre 1906 et 1914, Dawkins était directeur de la BSA. Au cours de cette période, il a mené l'importante fouille du sanctuaire d'Artémis Orthia à Sparte. En 1914, il a démissionné de son poste et est allé en tant que chercheur indépendant pour étudier les dialectes grecs en Asie Mineure, en particulier Pontos. Mais le déclenchement de la Première Guerre mondiale le repousse à Athènes. Là, il a travaillé comme expert en chiffrement au département du renseignement de la légation britannique, entre-temps poursuivant le travail sur le dialecte. Par la suite, il a rejoint la Royal Naval Voluntary Reserve, recueillant des renseignements sur la Crète mais aussi du matériel linguistique et ethnographique. Dans un article de Richard Clogg, les activités en temps de guerre d'universitaires associés à la BSA, tels que Dawkins, sont étudiées : des archéologues ont doublé d'officiers du renseignement (Clogg prépare une monographie sur ce sujet des plus intéressants). D'un travail purement philologique, Dawkins est passé à des études sur le folklore, rejetant les notions simplistes de survivalisme et établissant des comparaisons structurelles. J'ai mis assez de temps à résumer ce qui est dit ici à propos de Dawkins, car son histoire est un si bon exemple de l'objet de ce volume : des individus peuvent être connus pour un seul aspect de leur recherche, mais plusieurs ont fait tellement plus , et dans les cas les plus intéressants, tels que Dawkins, toutes les choses qu'ils ont faites se sont réunies et se sont croisées.

Parmi les autres qui retiennent l'attention, Alan J.B. Wace qui, en plus de ses travaux sur l'antiquité, est toujours connu pour son étude des Valaques, réalisée avec Maurice S. Thompson. En 1909-1910, ils se rendirent tous les deux en Thessalie à la recherche d'inscriptions et d'autres antiquités. Ils ont abouti à une grande étude ethnographique. Ensuite, nous avons Frederick William Hasluck, qui, après sa mort prématurée de consommation en 1920, n'a jamais reçu son dû en tant que grand et innovateur savant – c'est du moins le message de l'article plutôt polémique de David Shankland. Hasluck a d'abord travaillé dans les domaines de l'archéologie et de l'épigraphie, mais s'est ensuite tourné vers l'histoire post-classique, comme en témoignent de nombreuses publications, la plus importante étant la Christianisme et islam sous les sultans, deux volumes d'articles collectés et divers, et au folklore et aux études religieuses, comme dans son Athos et ses monastères. Dawkins a également écrit sur Athos, comme l'a fait, dans une génération ultérieure, Philip OA Sherrard, que je trouve personnellement plus intéressant en raison de son étude de la littérature grecque post-classique - la littérature, cependant, n'obtient que peu d'attention dans ce volume (comme il est mis dans l'introduction : vous n'avez pas besoin de venir à Athènes pour étudier la littérature). Pourtant, la littérature contemporaine est aussi quelque chose à laquelle on sera plus facilement confronté sur place.

Les trois derniers articles de Just, Hirschon et Halstead remontent l'histoire jusqu'à nos jours, mais nous n'avons pas tant ici les biographies de quelques figures exemplaires qu'une prosopographie de l'anthropologie britannique en Grèce (de Just), un assez léger mémoire personnel ( de Hirschon) et un plaidoyer pour l'ethnoarchéologie (de Halstead). Just est le plus intéressant des trois, retraçant l'important travail anthropologique britannique sur la Grèce contemporaine de John et Sheila Campbell à Juliet du Boulay, Renée Hirschon, Michael Herzfeld, Charles Stewart et Roger Just. Halstead, en discutant de l'ethnoarchéologie et de l'archéologie d'enquête, ne nous donne pas un arbre généalogique comparable, mais fait la part belle à ses informateurs agriculteurs : intéressant et attachant, mais pas en phase avec le reste du volume. Mais ce que Just et Halstead montrent le plus clairement, c'est que ce que Dawkins, Wace et Shankland ont fait n'a pas été vain : certains modèles ont été établis qui influencent toujours ce qui se passe à la BSA.

Il est dommage que le volume n'inclue pas d'articles sur un certain nombre de personnes vraiment intéressantes qui étaient associées à la BSA. Je pense à Arnold Toynbee et à Robert C. Bosanquet, qui sont tous deux mentionnés plusieurs fois de WR Halliday, qui obtient une seule mention comme assistant de Dawkins, publiant les contes qui à l'époque n'intéressaient Dawkins que comme source de dialectes de John Cuthbert Lawson, qui est sévèrement critiqué par Dawkins pour son survivalisme et de William Ridgeway et JL Myres, qui, de manières très différentes, étaient chacun très importants pour la BSA. Quoi qu'il en manque, ce volume remplit son propos en montrant la richesse des recherches non classiques menées par des personnes qui ont été d'une manière ou d'une autre associées à la BSA. Cette recherche dans de nombreux cas est toujours valable, en fait est devenue de plus en plus précieuse, car la Grèce que ces personnes ont étudiée a disparu : Dawkins a étudié les dialectes avant le traité de Lausanne a chassé nombre de leurs locuteurs de leur habitat. Wace et Thompson ont étudié les Valaques avant que les guerres balkaniques ne mettent fin à leur mode de vie traditionnel. Bien sûr, depuis la Seconde Guerre mondiale, la modernisation a mis fin à la plupart de la vie folklorique traditionnelle. Reste que je dirais que l'intérêt principal des recherches menées sous l'égide de la BSA ne réside pas dans ses résultats mais dans les gains méthodologiques : les gens ont franchi les frontières entre les disciplines et leurs travaux n'en sont devenus que plus intéressants.

Une caractéristique intéressante du livre est l'utilisation intensive qui a été faite des archives de l'école pour illustrer le livre avec une multitude de photographies intéressantes. On peut noter, cependant, que la vue d'Athènes depuis Lycabette (fig. 1.9) a été inversée.


2-10, rue Court

Un des premiers bâtiments de Ducking Pond Row à l'angle nord-est de Court Street était une prison pour débiteurs pour le seigneur du manoir de Stepney. Probablement d'origine du XVIe siècle, il était certainement présent en 1623 lorsque "Lord Wentworth's Jayle dans White Chapell" a été mentionné dans le poème de John Taylor "The Praise and Vertue of a Jayle and Jaylers". L'inefficacité dans la gestion du manoir, a conduit à l'institution sur ce site d'un nouveau tribunal d'archives en 1664. Généralement connu sous le nom de Whitechapel Court ou Manor Court, en 1703, il était appelé "la Prison House et le Court of Record appelé la Cour d'Enregistrement du Roi pour les Manoirs de Stepney et Hackney'. 1 Les locaux servaient à loger l'intendant du seigneur de la seigneurie et l'huissier en chef. Francis Bramston, le frère cadet de (Sir) John Bramston, un propriétaire terrien local, a été nommé intendant de la cour en 1669. Au début du XVIIIe siècle, la prison, qui aurait pu contenir une centaine de personnes, était surpeuplée de débiteurs. , dont beaucoup doivent de très petites sommes ou sont victimes de faux témoignages. Le révérend Thomas Bray l'a rendu public en 1727 et a cherché à porter secours aux misérables prisonniers. L'utilisation de la prison a diminué après 1750 lorsque son rôle de traitement des dettes de moins de 40 shillings a été transféré à une nouvelle Cour des requêtes pour les Tower Hamlets qui n'était pas liée au manoir. Il y avait encore trente détenus en 1760, dont tous sauf trois se sont échappés lors d'un incendie dans une boulangerie de pain d'épice adjacente. Les lois de 1779 et 1781 ont supprimé le pouvoir d'arrestation sur mesure et limité les peines d'emprisonnement à quarante jours. À peine utilisée par la suite, la prison était vide en 1800. La propriété avait depuis longtemps trouvé une utilisation supplémentaire comme loge de francs-maçons et un pub. Par la suite, le palais de justice a été adapté à un usage résidentiel jusqu'à ce qu'il soit remplacé au milieu du XIXe siècle, sa dernière mention enregistrée en 1838 étant celle d'« immeuble tardif du palais de justice ». 2

Archives métropolitaines de Londres (LMA), M/93/138 : Les Archives nationales, PROB11/832/335 ↩

LMA, THCS/464 : Déclarations d'impôt foncier : M. Dorothy George, La vie londonienne au XVIIIe siècle, 1925 (éd. 1964), pp. 300,307-9 : carte de John Rocque, 1746 : cartes de Richard Horwood, 1799 et 1813 : Hubert Llewellyn Smith, L'histoire de l'Est de Londres, 1939, p.66-70 : Oxford Dictionary of National Biography sous Bramston et Bray: Bibliothèque et archives d'histoire locale de Tower Hamlets, coupures 022 & 160 & 8617


Teneur

Portée et contenu/résumé:

Matériel créé lors de la compilation du Nouvelle enquête sur la vie et le travail à Londres (Londres, 1930-1935) entreprise par la LSE en 1930-1934, y compris les documents de travail de l'enquête tels que les procès-verbaux du comité directeur, la correspondance de Sir Hubert Llewellyn Smith (directeur) avec Sydney Frank Markham (secrétaire), la correspondance avec les éditeurs , des spécimens de fiches d'enquête de rue et de dossiers d'enquête, et rédige des documents de base, y compris des statistiques de recensement, des dossiers thématiques et des informations sur les organisations de Londres, des dossiers d'enquête sur le travail et l'histoire, constitués de fiches, chacune contenant des informations concernant un ménage et donnant des informations sur l'âge , la profession, le lieu de travail, les déplacements et les gains de chaque salarié. Les arrondissements de Londres couverts sont Acton, Barking, Battersea, Bermondsey, Bethnal Green, Camberwell, Chelsea, Deptford, East Ham, Finsbury, Fulham, Greenwich, Hackney, Hammersmith, Hampstead, Holborn, Hornsey, Islington, Kensington, Lambeth North, Lambeth South , Lewisham, Leyton, Paddington, Poplar, St Marylebone, St Pancras, Shoreditch, Southwark, Stepney, Stoke Newington, Tottenham, Wandsworth, West Ham, Westminster, Willesden et Woolwich.


Contribuer

Blog de la galerie

Lisez nos dernières actualités et donnez votre avis.

Identifier nos silhouettes

Rejoignez des contributeurs enthousiastes qui ont déjà identifié 155 sitters.

Dites-nous en plus sur nos Silvy sitters

Aidez-nous à identifier les modèles qui ont visité l'atelier photographique de Camille Silvy dans les années 1860.


L'histoire de l'Est de Londres. des premiers temps à la fin du XVIIIe siècle. EXEMPLAIRE REMARQUABLEMENT LUMINEUX ET CROQUANT DE L'ÉDITION ORIGINALE

Titre: L'histoire de l'Est de Londres. du .

Éditeur: Macmillan,

Date de publication: 1939

Obligatoire: Relié

Édition: 1ère édition

Pay Pal. Visa. MasterCard. Pas Amex ou Discover. Chèques en dollars. Chèques sterling. Brouillons. Commande avec facture aux acheteurs institutionnels (référence PO de devis).

Les frais d'expédition sont basés sur des livres pesant 2,2 LB ou 1 KG. Si votre commande de livre est lourde ou surdimensionnée, nous pouvons vous contacter pour vous faire savoir qu'une expédition supplémentaire est requise.

méthodes de payement
accepté par le vendeur

Chèque Mandat PayPal Facture Virement bancaire Virement bancaire

Libraire : Island Books
Adresse : Thakeham, West Sussex, Royaume-Uni
Libraire AbeBooks depuis : 03 décembre 1999


Sources primaires

(1) Annie Besant, Le Lien (23 juin 1888)

Nés dans des bidonvilles, contraints de travailler alors qu'ils étaient encore enfants, sous-dimensionnés parce que sous-alimentés, opprimés parce que sans défense, jetés de côté dès qu'ils ont travaillé, peu importe s'ils meurent ou descendent dans la rue à condition que les actionnaires de Bryant & May obtiennent leur 23 pour cent et M. Theodore Bryant peut-il ériger des statuts et acheter des parcs?

Les filles ont l'habitude de porter des boîtes sur la tête jusqu'à ce que les cheveux soient déteints et que les jeunes têtes soient chauves à quinze ans ? Des ecclésiastiques de campagne avec des parts dans le tirage de Bryant & amp May sur votre genou, votre fille de quinze ans passe tendrement votre main sur les boucles soyeuses et groupées, se réjouit de la beauté délicate des tresses épaisses et brillantes.

(2) Lettre anonyme reçue par Annie Besant d'un ouvrier de Bryant & May (4 juillet 1888)

Chère Dame, ils ont essayé de faire dire aux pauvres filles que ce sont tous des mensonges qui ont été imprimés et ils ont essayé de nous faire signer des papiers disant que ce ne sont que des mensonges, chère Dame, personne ne sait ce que nous avons enduré et nous ne le ferons pas. les signer. Nous vous remercions beaucoup pour la gentillesse que vous nous avez témoignée. Ma chère Dame, nous espérons que vous n'aurez pas d'ennuis en notre nom car ce que vous avez dit est tout à fait vrai.

(3) Entretien avec Bartholomew Bryant dans le journal The Star (juillet 1888)

Q : Quelle est la cause de la grève ?

R : Eh bien, une fille a été renvoyée hier, cela n'avait rien à voir avec Mme Besant. Elle refusa de suivre les instructions du contremaître, et comme elle était de toute façon irrégulière, elle fut congédiée.

Q : N'est-il pas très inhabituel que toutes les filles fassent grève à cause d'une seule ?

A : Oui, mais je n'ai aucun doute qu'ils ont été influencés par le bavardage d'un.

(4) Le Times (juin 1888)

Le malheur est que les matchgirls n'ont pas été obligées de suivre leur propre cours mais ont été incitées à faire grève par des conseillers irresponsables. Aucun effort n'a été épargné par ces parasites du monde industrialisé moderne pour mettre fin à cette querelle.

(5) Henry Snell, Les mouvements d'hommes et moi-même (1936)

En juillet 1888, les filles employées dans une fabrique d'allumettes dans l'East End de Londres se mettent en grève. Ces filles courageuses n'avaient ni fonds, ni organisations, ni chefs, et elles ont fait appel à Mme Besant pour les conseiller et les diriger. C'était une inspiration sage et la plus excellente. L'argent a été rapidement souscrit pour leur soutien et, dans une quinzaine de jours, les employeurs ont jugé prudent de concéder leurs demandes. Le nombre de personnes concernées était assez faible, mais la grève des filles d'allumettes a eu une influence sur l'esprit des travailleurs qui lui permet d'être considérée comme l'un des événements les plus importants de l'histoire de l'organisation du travail dans n'importe quel pays.