Podcasts sur l'histoire

USS Los Angeles (CA-135) bombardant Wonsan, 15 octobre 1951

USS Los Angeles (CA-135) bombardant Wonsan, 15 octobre 1951



We are searching data for your request:

Forums and discussions:
Manuals and reference books:
Data from registers:
Wait the end of the search in all databases.
Upon completion, a link will appear to access the found materials.

USS Los Angeles (CA-135) bombardant Wonsan, 15 octobre 1951

Ici, nous voyons les canons avancés du croiseur lourd de classe Baltimore USS Los Angeles (CA-135), bombardant Wonsan en Corée du Nord le 15 octobre 1951.


  • ►� (31)
    • ► Août (1)
    • ► juillet (5)
    • ► juin (4)
    • ► Mai (4)
    • ► avril (5)
    • ► mars (4)
    • ► Février (4)
    • ► janvier (4)
    • ►� (53)
      • ► décembre (5)
      • ► Novembre (4)
      • ► octobre (5)
      • ► septembre (4)
      • ► Août (4)
      • ► juillet (5)
      • ► juin (4)
      • ► Mai (4)
      • ► avril (5)
      • ► mars (4)
      • ► Février (4)
      • ► janvier (5)
      • ▼� (51)
        • ► Décembre (4)
        • ► Novembre (4)
        • ► octobre (5)
        • ► septembre (4)
        • ► Août (3)
        • ► juillet (5)
        • ► juin (4)
        • ▼ Mai (5)
        • ► avril (4)
        • ► mars (4)
        • ► Février (4)
        • ► janvier (5)
        • ►� (52)
          • ► Décembre (4)
          • ► Novembre (5)
          • ► octobre (4)
          • ► septembre (4)
          • ► Août (5)
          • ► juillet (4)
          • ► juin (4)
          • ► Mai (5)
          • ► avril (4)
          • ► mars (5)
          • ► Février (4)
          • ► janvier (4)
          • ►� (52)
            • ► Décembre (4)
            • ► Novembre (5)
            • ► octobre (4)
            • ► septembre (5)
            • ► Août (4)
            • ► juillet (4)
            • ► juin (5)
            • ► Mai (4)
            • ► avril (4)
            • ► mars (5)
            • ► Février (4)
            • ► janvier (4)
            • ►� (52)
              • ► décembre (5)
              • ► Novembre (4)
              • ► octobre (4)
              • ► septembre (5)
              • ► Août (4)
              • ► juillet (4)
              • ► juin (5)
              • ► Mai (4)
              • ► avril (4)
              • ► mars (5)
              • ► Février (4)
              • ► janvier (4)
              • ►� (52)
                • ► décembre (5)
                • ► Novembre (4)
                • ► octobre (4)
                • ► septembre (5)
                • ► Août (4)
                • ► juillet (5)
                • ► juin (4)
                • ► Mai (4)
                • ► avril (5)
                • ► mars (4)
                • ► Février (4)
                • ► janvier (4)
                • ►� (38)
                  • ► décembre (5)
                  • ► Novembre (4)
                  • ► octobre (5)
                  • ► septembre (4)
                  • ► Août (4)
                  • ► juillet (5)
                  • ► juin (4)
                  • ► Mai (5)
                  • ► avril (2)

                  USS Los Angeles (CA-135) bombardant Wonsan, 15 octobre 1951 - Histoire

                  Date de l'événement USS Los Angeles [Événement mondial]
                  15 sept - 6 oct '52 En route vers Westpac et à Pearl Harbor 3e croisière Westpac

                  6-9 octobre Yokosuka pour les réparations du voyage

                  9-11 octobre En route vers la ligne de bombardement de la Corée, avec l'USS JOHN R. CRAIG (DD885) comme escorte

                  11-17 oct. Début des tirs dans la zone Bombline (Kosong-Myon) à 13h49, le 11 octobre, en utilisant la batterie principale. La première mission du deuxième tour du navire a détruit 5 bunkers, endommagé 4, neutralisé le poste d'observation et endommagé 100 mètres de tranchée ennemie.

                  17-20 oct. Soulagé sur Bombline par l'USS HELENA (CA75) et rejoint la Task Force 77 pour une mission de routine en tant que navire de soutien lourd.

                  20 oct. Départ de la TF 77 avec l'USS STEMBEL (DD644) pour Cobra Patrol et coup de feu. Patrouiller la côte nord pendant la nuit.

                  21 octobre Utilisation d'un spot d'hélicoptère, tir sur des cibles ferroviaires à proximité de Songjin.

                  23 oct. Tir antiaérien de la TF. Navire renversé trois manches. Cette nuit-là a quitté la TF, avec l'USS FRANK KNOX (DDR742) comme escorte, et s'est à nouveau déplacé vers le nord pour la deuxième patrouille Cobra et une frappe au canon.

                  24 oct. Tiré sur Songjin sur une station de transformation, un bâtiment de réparation de chemin de fer, un entrepôt, une usine industrielle, un tunnel ferroviaire et un pont, infligeant des dommages à toutes les cibles.

                  25-30 octobre Retour à Bombline. A commencé à tirer pendant l'après-midi avec des observateurs aériens, pour détruire deux positions de canon et endommager des bunkers. Officier de l'armée américaine blessé soigné amené à bord par hélicoptère. Hélicoptère forcé d'atterrir sur le fantail de l'USS ORLECK (DD886) lors du transfert de passagers le 28 octobre.

                  31 oct. Petite embarcation interceptée au large au petit matin. Trouvé être amical même après l'utilisation de signaux de reconnaissance inappropriés. Dans l'après-midi, il a quitté Bombline et s'est déplacé vers le sud pour rejoindre l'USS BAYONNE (PF21), transféré à bord d'un patient médical et est retourné à Bombline.

                  1 nov. A quitté la ligne de bombardement dans la matinée pour effectuer des opérations de recherche et de sauvetage d'urgence pour l'avion de chasse F9F qui s'est écrasé. Nappe de pétrole trouvée, mais aucun signe de pilote. Le colonel E. A. Walker, États-Unis, officier supérieur, Groupe consultatif militaire, I ROK Corps, amené à bord par hélicoptère pour une conférence.

                  2 novembre relevé à Bombline par l'USS TOLEDO (CA133). A rejoint la TF 77.

                  2-18 nov. Opéré avec la TF 77, partant le 4 novembre pour Nagoya, Japon. Séjour de trois jours à Nagoya, où une visite générale a eu lieu pour les ressortissants japonais. Les autorités militaires et civiles locales ont reçu à bord, dont l'ambassadeur des États-Unis au Japon, Robert Murphy. De Nagoya, nous sommes allés à Yokosuka pour un entretien de routine de sept jours.

                  19 nov. En cours depuis Yokosuka pour Bombline.

                  21-22 novembre Relève l'USS HELENA sur Bombline et commence ses opérations avec l'USS LYMAN K. SWENSON (DD729) comme escorte. À 16 h 00, établi General Quarters et avec les destroyers SWENSON et HAILEY (DD556), le navire a tiré en soutien rapproché des forces terrestres.

                  23 nov. Le tir a cessé dans l'après-midi pour recevoir à bord le parti présidentiel sud-coréen : le président et Mme Syngman Rhee, lieut. Général et Mme James A. Van Fleet Lieut. Le général Paik Sun Yup, chef d'état-major de l'armée de Corée et le lieutenant. Le général Lee Hung Koon, général commandant du premier corps de la République de Corée. Partie transférée vers et depuis le navire par hélicoptère.

                  24 nov. Premier coup de feu de la tournée à Wonsan. Parmi les cibles touchées figurait un char dans une grotte - LOS ANGELES étant le premier navire à y marquer après le tir de plus de 1 500 obus par de nombreux navires.

                  25 novembre Réapprovisionné et tiré sur Bombline.

                  26-28 novembre Relevé à Bombbline par l'USS TOLEDO pour rejoindre et opérer avec la TF 77. Représentant élu William S. MaiIIIiard, Californie, (CDR. USNR) à bord pour visite et dîner de Thanksgiving.

                  28-30 novembre Patrouille Cobra dans la région de Sonjin avec l'USS PHILIP (DDE498).

                  1-7 déc. Soulagé TOLEDO sur Bombline. A mené une grève de deux heures à Wonsan le 5 décembre. Le représentant James E. Van Zandt (REP. PA.), Capitaine USNR, s'est rendu à bord du navire le 7 décembre.

                  8 déc. Relevé à Bombline par l'USS ROCHESTER (CA124) et rejoint la TF 77 vers midi. Détaché ce soir-là, avec l'USS RENSHAW (DDE499) comme escorte, pour se déplacer vers le nord pour une mission SAR à Songjin.

                  9 décembre L'hélicoptère, piloté par l'enseigne Lester B. Shackford, USNR, a récupéré le pilote de l'avion AD-5 de l'USS ESSEX (CV9) (ENS George E. Tomkins, Woodland Hills, Californie) après s'être écrasé dans l'eau près du navire .

                  10 déc. Resté sur la station SAR, mais sans incident.

                  11 décembre Rejoint la TF 77 tôt le matin, reconstitué et repart en début de soirée avec l'USS HUBBARD (DD748) pour une frappe de Songjjn.

                  12 déc. Tirs sur des cibles au sud de Songjjn

                  13 déc. Mission SAR spéciale pour l'USAF

                  14-15 déc. A rejoint et opéré avec la TF 77

                  16 décembre Avec l'USS ERBEN (DD631) comme escorte, a quitté la TF 77 et s'est rendu à Sasebo, en route vers Hong Kong pour la période de R&R

                  21-27 déc. Au mouillage à Hong Kong. Visites, échange d'appels avec des VIP et des navires britanniques, fête de Noël pour les orphelins et spectacles dans la ville de Victoria par le Glee Club

                  28 déc. Départ de Hong Kong, passant par Sasebo pour rejoindre la TF 77 dans l'après-midi du 31 déc.

                  31 déc.-2 janv. A rejoint et a opéré avec la TF 77

                  3-6 janvier Arrivé à Songjin avec l'USS JAMES E. KYES (DD787) pour une mission SAR puis s'est déplacé vers le bas de la côte pour relever TOLEDO sur Bombline. Voyage d'urgence à Nando le 4 janvier pour apporter une assistance médicale aux soldats de la République de Corée blessés dans l'explosion

                  7 janvier Je suis allé à Wonsan pour des coups de feu, mais de fortes chutes de neige ont empêché le tir.

                  9-12 janvier Service de routine de bombline. USS McDERMUT (DD677) a relevé KYES comme escorte le 10 janvier

                  13 janvier Un hélicoptère s'est écrasé sur le pont pendant le décollage. Aucun blessé, mais avion endommagé au-delà de toute réparation

                  14 janvier Réception de l'hélicoptère de TOLEDO

                  15 janvier L'un des meilleurs jours pour tirer sur Bombline. Détecteur d'air marin utilisé. Dans une zone cible détruite 8 bâtiments, endommagé 13, causé plusieurs explosions secondaires, incendies et tranchées

                  Coup de feu du 16 janvier Wonsan, entraînant la destruction de plusieurs bâtiments, des dommages à de nombreux autres et la destruction d'une position de mortier lourd

                  17-20 janv. Service de routine de bombardement, avec l'USS YARNALL (DD541) qui relève McDERMUT comme escorte le 18 janvier

                  21-24 janvier Soulagé à Bombline par l'USS ROCHESTER. Patient reçu de l'USS MACKENZIE (DD614) pour une appendicectomie d'urgence le 23 janvier. Départ de la TF en fin de soirée avec l'USS NICHOLAS (DDE449), se déplaçant vers le nord pour les coups de feu et la surveillance radar des cibles ferroviaires.

                  25-26 jan. En opération près de Hungnam. Tirant les deux batteries simultanément, 12 bâtiments détruits, 13 endommagés et 2 entrepôts endommagés. Également des coupures de rails, des wagons couverts endommagés. explosions secondaires et incendies. Apercevant un avion touché par la flak et forcé d'amerrir près du navire. Hélicoptère, avec le lieutenant W. W. Wear, USNR, aux commandes, pilote guidé (ENS David L. Drenne, Falls City, Neb.) dans l'avion d'amerrissage forcé et l'a récupéré. A embarqué un patient médical de NICHOLAS avant de quitter la région côtière pour rejoindre la TF 77.

                  27 janvier Transfert du pilote à l'USS ORISKANY (CV34) et s'est rendu à Yokosuka accompagné de RENSHAW.

                  30 janvier-7 février Yokosuka pour l'entretien courant et les loisirs. En cours le 7 février et rejoint la TF 77 le 10 février.

                  10-24 février Opéré avec TF 77. A récupéré un pilote qui s'est écrasé peu après le décollage de l'USS VALLEY FORGE (CV 45) peu après le lever du soleil. Hélicoptère piloté Ensign Shackford.

                  24-27 février Bombline retournée avec l'USS HAMNER (DD718) comme escorte, pour soulager TOLEDO. Tir sans incident.

                  28 février Déménagé à Wonsan et a commencé le feu vers 9h00, tir de quatre heures représentant la destruction de 19 bâtiments, des dommages à plusieurs autres, des incendies, des explosions secondaires dans les bâtiments et la centrale électrique, et des coups sur les positions des armes à feu.

                  1- 2 mars Tir restreint sur Bombline en raison de la visibilité limitée. HAMMER relevé par SWENSON en tant qu'unité de tamisage.

                  3 mars Bombardement pré-attaque de la colline pendant une heure, avec d'excellents résultats rapportés par les troupes à terre.

                  4 mars Gunstrike à Wonsan, avec des dégâts cibles médiocres. La batterie de trois pouces du navire est utilisée pour la première fois contre des installations à terre ennemies. L'enseigne Shackford dans l'hélicoptère du navire a fait une prise en charge élogieuse du pilote (LTJG James B. Overton, Sunnyvale, Californie) abattu par le feu AA ennemi, l'emportant au large de la plage rouge alors qu'il était sous le feu. Shackford a ensuite été recommandé pour Navy Cross. Estimation de dix ennemis tués dans un tir de barrage lourd après le sauvetage du pilote. Retourné à Bombline.

                  5 mars Soulagé par MANCHESTER (CL83) après réapprovisionnement. Nous nous sommes rendus à Yokosuka pour R&R et y sont arrivés le 8 mars.

                  18-20 Ma En cours et en route Bombline.

                  21 mars Arrivé dans la zone de Suwon-dan avec HAMNER, a commencé à tirer sur des cibles de la zone de ravitaillement.

                  22 mars Le navire a tiré pour la première fois au cours de la croisière en cours alors qu'il pénétrait dans le port de Wonsan pour une fusillade. USS HALSEY POWELL (DD686) accompagnant. Spotter a qualifié les salves de trois canons sur le groupe de construction dans le coin nord-ouest du port de tir le plus violent qu'il ait vu. L'incendie de Day a détruit sept bâtiments et en a endommagé d'autres, en plus d'endommager plusieurs ponts et de toucher directement un tunnel ferroviaire.

                  23-26 mars Missions de tirs de routine le long de Bombline, avec aumônier et groupe débarquant le 25 mars pour distribuer du savon, des bonbons et des vêtements aux réfugiés dans un certain nombre de villages de pêcheurs au-dessus de Sindaeri.

                  27 mars Début de la dixième frappe sur Wonsan, accompagné de l'USS EVERSOLE (DD789). Le navire a subi le premier coup direct du feu ennemi, un seul coup frappant une salle du directeur du radar tribord, le mettant hors service mais ne blessant personne. Le navire a procédé à la neutralisation de plusieurs des canons qui ont ouvert le feu sur nous.

                  28 mars-1er avril Missions de bombardement de routine.

                  2 avril Deuxième obus rouge, estimé à 105 millimètres, a légèrement blessé douze hommes lors d'un coup de feu à Wonsan. Shell a frappé le grand mât, jetant des éclats d'obus dans deux supports de canon ouverts. Des gilets blindés ont empêché d'autres blessures.

                  3-6 avr. Incendie de routine, échange d'aumôniers en ligne haute a amené les services divins de Pâques aux catholiques et aux protestants.

                  7 avril Coup de feu de Wonsan avec un appui aérien lourd. Navire détruit ou neutralisé environ une douzaine de positions de canons. Deux obus de contre-batterie sont tombés à 1 500 mètres.

                  8-12 avril Missions de routine de Bombline.

                  13 avril Coup de feu sans incident sur Wonsan. Une seule contre-batterie a éclaboussé de 1500 à 2000 mètres.

                  14 avril L'officier d'artillerie du navire, le LCDR Robert W. Dart, a fermé la clé de tir pour tirer le numéro 6 000 de la batterie de 8 pouces du croiseur au cours de la matinée.

                  15 avril Aumônier Orgue et combo musical transférés à la plage par petit bateau pour les services divins et "Happy Hour" au quartier général du Groupe consultatif militaire coréen, premier corps d'armée de la République de Corée.

                  Fin avril 53 En route vers Yokosuka, Japon et Long Beach (environ 17 000 coups ont été tirés en Corée du Nord)

                  Mi-mai 53 Retourné à Long Beach

                  DÉPENSES EN MUNITIONS
                  AU 16 AVRIL 1953

                  (Non compris les munitions d'entraînement)
                  8" Haute capacité 6143
                  8" Perçage d'armure 12
                  5" haute capacité 8063
                  5" éclairant 572
                  5" AA commun 1105
                  5" Phosphore blanc 170
                  5" VT362
                  3" VT 192
                  TOTAUX
                  8"/55 Calibre 6155
                  5"/38 Calibre 10272
                  3"/50 Calibre 192


                  Mardi 22 mai 2012

                  RM Rome

                  Figure 2: Rome quelque part en 1942 ou 1943, mais avant le 9 septembre 1943. Cette photographie a probablement été prise peu de temps après sa mise en service car il n'y a pas de camouflage d'éclats sur elle, qui a été utilisée vers la fin de sa carrière. Photographie de la marine italienne. Cliquez sur la photo pour agrandir l'image.

                  Figure 4 : Rome tester ses canons avancés en 1942 ou 1943, mais avant le 9 septembre 1943. Cette photographie a probablement été prise peu de temps après sa mise en service car il n'y a pas de camouflage sur elle, qui a été utilisé vers la fin de sa carrière. Photographie de la marine italienne. Cliquez sur la photo pour agrandir l'image.

                  Figure 5 : Rome entrée au port, date et lieu inconnus. Notez son nouveau camouflage splinter qui a été utilisé vers la fin de sa carrière. Photographie de la marine italienne. Cliquez sur la photo pour agrandir l'image.

                  Figure 7 : Vue arrière de Rome montrant un de ses hydravions assis sur sa catapulte, date et lieu inconnus. Photographie de la marine italienne. Cliquez sur la photo pour agrandir l'image.

                  Figure 8: Rome au port, date et lieu inconnus. Remarquez les radeaux de sauvetage au-dessus des tourelles de 15 pouces. Photographie de la marine italienne. Cliquez sur la photo pour agrandir l'image.

                  Figure 9 : Rome au port, date et lieu inconnus. Photographie de la marine italienne. Cliquez sur la photo pour agrandir l'image.

                  Figure 10 : Vue imprenable sur Rome montrant sa taille immense. Date et lieu inconnus. Photographie de la marine italienne. Cliquez sur la photo pour agrandir l'image.

                  Illustration 11 : Rome port de départ, date et lieu inconnus. Photographie de la marine italienne. Cliquez sur la photo pour agrandir l'image.

                  Figure 12 : Rome après avoir été touché par une bombe glissante radiocommandée allemande “Fritz X” larguée par un bombardier allemand Do 217 le 9 septembre 1943. Elle est montrée ici clairement listée à tribord et en sérieuse difficulté. Photographie de la marine italienne. Cliquez sur la photo pour agrandir l'image.

                  Illustration 13 : Rome en feu et gîtant encore plus à tribord après avoir été touché par une bombe planante radiocommandée allemande le 9 septembre 1943. Photographie de la marine italienne. Cliquez sur la photo pour agrandir l'image.

                  Figure 14 : Le magasin de RomeLa tourelle numéro deux de 15 pouces du ’ explose le 9 septembre 1943. Italien Photographie de la marine. Cliquez sur la photo pour agrandir l'image.

                  Figure 15 : Une chaîne d'explosions se déchire Rome le 9 septembre 1943 après avoir été touché par une deuxième bombe glissante radiocommandée allemande “Fritz X”. Photographie de la marine italienne. Cliquez sur la photo pour agrandir l'image.

                  Figure 16 : Alors qu'il coulait, le cuirassé autrefois fier Rome est éclaté et brisé en deux par des explosions internes le 9 septembre 1943. Photographie de la marine italienne. Cliquez sur la photo pour agrandir l'image.

                  Figure 17 : Ce qu'il reste de la proue du Roma avant qu'il ne glisse sous la mer le 9 septembre 1943. Photographie de la marine italienne. Cliquez sur la photo pour agrandir l'image.

                  Figure 18 : Junkers JU 88D avec une bombe glissante radiocommandée “Fritz X” au United States Air Force Museum. Deux de ces bombes radiocommandées ont été utilisées pour couler Rome le 9 septembre 1943. Ceci est une image du domaine public. Cliquez sur la photo pour agrandir l'image.

                  Nommé d'après la ville de Rome, en Italie, le 41 376 tonnes Rome était un Vittorio Vénétie cuirassé de classe de l'italien Regia Marina (RM), ou “Royal Navy.” Le navire a été construit par le chantier naval Cantieri Riuniti dell’Adriatico à Trieste, en Italie, et a été mis en service le 14 juin 1942. Rome mesurait environ 787 pieds de long et 108 pieds de large, avait une vitesse de pointe de 30 nœuds et avait un équipage de 1 920 officiers et hommes. Rome était lourdement armé de neuf canons de 15 pouces, 12 canons de 6 pouces, 12 canons de 90 mm, 40 canons de 37 mm, 32 canons de 20 mm et six canons de 8 mm. Le cuirassé transportait également trois avions.

                  Après avoir été mis en service, Rome a reçu l'ordre de se rendre à la principale base navale italienne de Tarente et y est arrivé le 21 août 1942. À ce moment-là, il a été affecté à la neuvième division navale de la marine italienne. Même si Rome a participé à des exercices d'entraînement et a été déplacé vers diverses bases dont Naples et La Spezia, il n'a été envoyé sur aucune mission de combat en raison de la grave pénurie de carburant dans la marine italienne. Il y avait également un manque de navires lourds pouvant escorter des cuirassés comme Rome, rendant presque impossible pour les cuirassés italiens de mener des opérations offensives efficaces. Le 6 décembre 1942, Rome a été envoyé de Tarente à La Spezia avec deux autres cuirassés italiens, Vittorio Vénétie et Littorio. Rome a été fait le navire amiral de la Regia Marina, mais a été contraint de rester à La Spezia en raison de pénuries de carburant au cours des six premiers mois de 1943. Pendant ce temps, il n'a participé à aucune opération de combat, mais a été utilisé pour renforcer l'anti- défenses aériennes du port.

                  Tandis que Rome était à La Spezia, le port a été bombardé à plusieurs reprises par des avions alliés. Le 5 juin 1943, un bombardement endommagea gravement les deux Rome et Vittorio Vénétie. Rome a reçu deux coups rapprochés de chaque côté de son arc. La première bombe a touché le côté tribord du navire mais a traversé la coque avant d'exploser. La deuxième bombe a raté le navire mais a explosé juste à côté de la coque dans l'eau, causant de nombreux dommages à la coque. Environ 2 350 tonnes d'eau déversées dans Rome, faisant presque couler le navire. Les ouvriers du chantier naval ont immédiatement commencé à réparer le cuirassé sinistré, essayant de le remettre en état de navigabilité le plus rapidement possible.

                  Mais La Spezia est à nouveau attaquée par des bombardiers alliés les 23 et 24 juin 1943, avec Rome recevant deux autres coups de bombe. La première bombe a touché le navire à l'arrière et à tribord de la tourelle arrière de la batterie principale et a détruit plusieurs cabines. La deuxième bombe a atterri au sommet de la tourelle arrière de 15 pouces, mais peu de dégâts ont été causés en raison du blindage lourd de la tourelle. Aucun dommage sérieux n'a été subi par le navire et il n'y a eu aucune inondation après cette attaque, mais Rome était encore envoyé à Gênes pour réparation. Rome est arrivé à Gênes le 1er juillet, puis est revenu à La Spezia le 13 août une fois les réparations terminées.

                  La guerre pour l'Italie prit fin le 8 septembre 1943 lorsque ce pays demanda et obtint un armistice avec les puissances alliées. La flotte italienne, qui était sur le point de lancer une attaque finale contre les débarquements alliés dans le sud de l'Italie, fut informée que la guerre était terminée et que tous les navires devaient naviguer vers les ports sous contrôle allié, notamment l'île de Malte. L'amiral Carlo Bergamini a quitté La Spezia ce soir-là sur son navire amiral Rome avec deux autres cuirassés, trois croiseurs et huit destroyers et se dirigea vers le port de La Maddalena, sur l'île de Sardaigne. Il a ensuite reçu l'ordre d'emmener le groupe de travail de là à Malte.

                  Le 9 septembre 1943, la task force est rejointe par trois autres croiseurs italiens et navigue à l'ouest de la Corse et s'approche du détroit de Bonifacio. À ce moment-là, l'amiral Bergamini a appris qu'il n'était plus possible d'aller à Maddalena car elle venait de tomber aux mains des troupes allemandes, leurs anciens alliés. Dans le même temps, les bombardiers allemands avaient quitté les aérodromes du sud de la France et avaient reçu l'ordre d'empêcher les navires italiens de tomber aux mains des Britanniques ou des Américains. Les bombardiers allemands Dornier Do 217 rôdaient dans le ciel à la recherche des navires de guerre italiens. Ils les ont trouvés vers 1537 heures. Au début, Bergamini ne pouvait pas dire s'il s'agissait d'avions allemands ou alliés. Mais dès que les avions ont commencé leurs bombardements, il est devenu clair qu'ils étaient allemands et Bergamini a donné l'ordre d'ouvrir le feu sur eux.

                  Inconnus des Italiens, les bombardiers allemands étaient armés des nouvelles bombes glissantes radiocommandées, guidées avec précision et perforantes, "Fritz X" (également connues sous le nom de Ruhrstahl X-1). C'était la première bombe guidée jamais créée et elle représentait la pointe de la technologie.

                  La première vague de bombardiers allemands a attaqué les navires italiens mais n'a pas touché. Les navires de guerre italiens ont effectué des manœuvres d'évitement et se sont ouverts avec tous les canons anti-aériens dont ils disposaient. Environ 15 minutes après que la première vague de bombardiers ait survolé la force opérationnelle, une autre vague d'avions Dornier Do 217 a commencé son attaque. Les avions allemands ont largué leurs bombes tôt puis se sont détournés, induisant les Italiens à penser que les Allemands avaient largué leurs charges trop tôt et allaient manquer les navires. Ce que les commandants de navires italiens ne comprenaient pas, c'est que les bombes étaient guidées vers leurs navires par radiocommande et qu'elles se dirigeaient droit sur eux. Le cuirassé Italie a été touché en premier, bien à l'arrière, où il a causé des inondations et un gouvernail coincé. Puis Rome a été touché par une bombe qui a pénétré son côté tribord au milieu du navire. La bombe a traversé la coque du navire, détruisant une salle des machines et deux chaufferies. Rome est tombé hors de la formation alors que des incendies ont éclaté dans tout le navire et le cuirassé a pris une gîte sévère. Quelques minutes plus tard, une deuxième bombe l'a frappée vers l'avant sur le côté tribord à côté de la tourelle de 15 pouces “B” ou numéro deux. La bombe perforante s'est enfouie profondément dans le navire avant d'exploser et de détruire la salle des machines avant et de déclencher d'énormes incendies partout Rome. Puis, quelques secondes plus tard, la poudrière principale a explosé, projetant toute la tourelle de 1 500 tonnes du navire. Le navire n'était plus qu'un volcan de flammes et était mis en pièces. Alors qu'une partie du feu et de la fumée se dissipait, Rome était toujours à flot, mais il y avait maintenant un énorme trou là où se trouvait la tourelle “B”. Le pont et la superstructure du navire ont commencé à s'effondrer dans le trou géant alors que l'eau se déversait dans Rome. Comme Rome a coulé plus profondément dans l'eau, l'équipage a eu du mal à abandonner le navire. Mais la force du cuirassé bien construit a permis à certains membres d'équipage de gagner quelques instants précieux pour se dégager du navire maudit. Environ 622 hommes ont réussi à s'échapper en neuf minutes alors que Rome s'est lentement renversé, se brisant en deux comme il l'a fait. La partie arrière du navire a coulé immédiatement, mais la partie avant est restée à flot pendant quelques minutes de plus avant de glisser sous les vagues. L'amiral Bergamini et 1 253 autres membres d'équipage ont été tués lorsque le navire a explosé et a coulé.

                  La perte de Rome Si les navires de guerre italiens avaient une couverture aérienne alliée en tentant de fuir vers Malte, les bombardiers allemands auraient-ils pu s'approcher suffisamment pour attaquer les navires de guerre italiens en premier lieu ? Si les bombardiers allemands transportaient des bombes conventionnelles plutôt que ces nouvelles bombes radiocommandées, les navires de guerre italiens auraient-ils eu plus de facilité à éviter la cargaison mortelle qui a été larguée par l'avion allemand ? Si les navires de guerre italiens étaient allés droit au sud plutôt que de rester au nord près de la Sardaigne, auraient-ils pu sortir hors de portée des bombardiers allemands et les éviter ? Si les Italiens avaient eu plus de carburant, leurs navires auraient-ils pu rester plus loin en mer plus longtemps et hors de portée des bombardiers allemands, mais beaucoup plus près de leur destination finale de Malte ?

                  Mais la perte de Rome a montré que l'ère du cuirassé à gros canons touchait à sa fin. Tout comme la perte britannique du HMS Repousser et HMS Prince de Galles aux avions japonais au début de la guerre, les avions se sont avérés une fois de plus être des tueurs mortels de cuirassés. Et avec ces nouvelles bombes guidées transportées par avion, tous les navires de guerre de surface allaient avoir encore plus de mal à survivre dans cette nouvelle ère de la guerre navale moderne.


                  Dictionnaire des navires de combat de la marine américaine

                  Le troisième Los Angeles (CL-135) [le second était le dirigeable rigide ZR-3] a été établi par le Philadelphia Navy Yard, Philadelphie, Pennsylvanie, le 28 juillet 1943 lancé le 20 août 1944 parrainé par Mme Fletcher Bowron et commandé le 22 juillet 1945, le Capt John A. Snackenberg aux commandes.

                  Après le shakedown de Guantanamo Bay, Cuba, Los Angeles a navigué le 15 octobre pour l'Extrême-Orient via la côte ouest et est arrivé à Shanghai, en Chine, le 3 janvier 1946. Au cours de l'année suivante, il a opéré avec la 7e Flotte le long de la côte de la Chine et dans le Pacifique occidental jusqu'aux Mariannes. Elle est revenue à San Francisco, Californie, le 21 janvier 1947, désarmée à Hunter's Point le 9 avril 1948 et est entrée dans la Flotte de Réserve du Pacifique.

                  Los Angeles remis en service le 27 janvier 1951, le Capt Robert N. McFarlane aux commandes, en réponse à l'effort américain pour contrecarrer l'agression communiste en République de Corée du Sud, il a navigué pour l'Extrême-Orient le 14 mai et a rejoint les opérations navales au large de la côte est de la Corée le 31 mai comme navire amiral de l'amiral arrière. Arleigh A. Burke's CRUDIV 5. Au cours des 6 mois suivants, elle a parcouru les eaux côtières de la péninsule coréenne de Hungnam à l'est à Haeju à l'ouest tandis que ses canons pilonnaient les bunkers ennemis et les points d'observation à Koji-ni . Au cours des mois suivants, il a continué à fournir un appui-feu off-shore pour les opérations terrestres américaines, et en plus, il a navigué dans la mer du Japon avec des porte-avions rapides de la 7e flotte. En participant au bombardement de Wosan fin mars et début avril 1953, il subit des dommages mineurs des batteries côtières ennemies, mais continua ses opérations jusqu'à ce qu'il navigue vers la côte ouest à la mi-avril. Elle est arrivée à Long Beach le 15 mai.

                  Entre novembre 1953 et juin 1963 Los Angeles a fait huit autres déploiements à l'Extrême-Orient où elle a servi de navire amiral de division de croiseur avec la 7ème Flotte à l'appui des opérations « de maintien de la paix » dans cette partie troublée du monde. Ses opérations l'ont envoyée de la côte du Japon à la mer du Japon, la mer Jaune et les mers de Chine orientale et méridionale et avec des unités de la puissante 7e flotte, elle a navigué vers des bases américaines en Corée du Sud, à Hong Kong, en Australie et à Formose. . Pendant la crise Quemoy-Matsu en 1956, elle a patrouillé le détroit de Formose pour aider à protéger Formosa d'une éventuelle invasion de la Chine communiste.

                  Lorsqu'il n'est pas déployé dans le Pacifique occidental, Los Angeles exploité à partir de Long Beach le long de la côte ouest et dans le Pacifique jusqu'aux îles hawaïennes. Il est retourné à Long Beach après son dernier déploiement en Extrême-Orient le 20 juin 1963. Il a été désarmé à Long Beach le 15 novembre 1963 et est entré dans la flotte de réserve du Pacifique à San Diego, où il reste jusqu'en 1969. Los Angeles a été rayé de la liste de la Marine le 1er janvier 1974 et vendu le 16 mai 1975.]

                  Los Angeles a reçu cinq étoiles de bataille pour son service pendant le conflit coréen. Transcrit et formaté pour HTML par Patrick Clancey, HyperWar Foundation


                  Déclassement et vente [ modifier | modifier la source]

                  Bien que l'on ait envisagé de convertir Los Angeles dans un croiseur lance-missiles Talos à bout unique, avec des installations phares (essentiellement une version croiseur lourd du La Ville d'Oklahoma) les fonds n'ont pas été affectés pour cela, (ou pour une révision générale pour permettre son service continu de la flotte), donc elle a été désarmée à Long Beach le 15 novembre 1963 et est entrée dans la Flotte de Réserve du Pacifique à San Diego. Frappé le 1er janvier 1974 et vendu le 16 mai 1975 (vente #16-5049) à la National Steel Corporation pour 1 864 380,21 $, et mis au rebut à San Pedro, en Californie.

                  Le pont volant et une petite partie de la partie avant du Los Angeles sont exposés au Los Angeles Maritime Museum de San Pedro, en Californie.


                  USS Los Angeles (CA-135) bombardant Wonsan, 15 octobre 1951 - Histoire

                  USS Los Angeles (CA-135)
                  COURS - BALTIMORE
                  Déplacement 13 600 tonnes, dimensions, 673 & 39 5 & quot (oa) x 70 & 39 10 & quot x 26 & 39 10 & quot (Max)
                  Armement 9 x 8"/55, 12 x 5"/38AA, 48 x 40 mm, 24 x 20 mm, 4 avions
                  Armure, ceinture 6 ", tourelles 8 ", pont 2 1/2 ", tourelle 6 1/2 ".
                  Machines, 120 000 SHP G. E. Turbines à engrenages, 4 vis
                  Vitesse, 33 nœuds, équipage 2000.
                  Données opérationnelles et de construction
                  Commandé le 07 AOT 1942
                  Quille posée le 28 juillet 1943 par le Philadelphia Navy Yard, Philadelphie, Pennsylvanie
                  Lancé le 20 AOT 1944
                  Mise en service le 22 JUIL 1945
                  Déclassé 09 AVR 1948
                  Remise en service le 27 janvier 1951
                  Déclassé le 15 NOV 1963
                  Frappé le 1er janvier 1974
                  Sort: Vendu à la ferraille à la National Metal and Steel Corp. de Terminal Island le 16 mai 1975 pour 1 036 089 $

                    , (1947-1989)
                  • , (1954-1987)
                • Duda, Ed, Cpl , (1951-1954)
                  , (1952-1955)
              • Lewis, Richard, Cpl , (1960-1964)
              • Robinson, Ramon, Cpl , (1959-1963)
              • Smlth, Paul c, Cpl , (1953-1955)

              La crise a commencé avec le bombardement d'artillerie 823 à 17h30 le 23 août 1958, lorsque l'Armée populaire de libération de la RPC (APL) a commencé un intense bombardement d'artillerie contre Quemoy (Kinmen). Les troupes du ROC sur Kinmen se sont retranchées puis ont riposté. Dans les échanges de tirs nourris, environ 440 soldats du ROC et 460 soldats de la RPC ont été tués.

              Ce conflit était une continuation de la première crise du détroit de Taiwan, qui avait commencé immédiatement après la fin de la guerre de Corée. Les nationalistes chinois avaient commencé à construire sur l'île de Kinmen et l'archipel voisin de Matsu. En 1954, l'APL a commencé à tirer à l'artillerie à la fois sur Kinmen et sur certaines des îles voisines de Matsu.

              L'administration américaine Eisenhower a répondu à la demande d'aide de la ROC conformément à ses obligations dans le traité de défense mutuelle qui avait été ratifié en 1954. Le président Dwight D. Eisenhower a ordonné le renforcement de la septième flotte de l'US Navy dans la région, et il a ordonné Des navires de guerre américains pour aider le gouvernement nationaliste chinois à protéger les lignes d'approvisionnement des îles.

              De plus, dans le cadre d'un effort secret appelé "Opération Black Magic", la marine américaine a modifié certains des avions de combat F-86 Sabre de la ROC Air Force avec ses nouveaux missiles air-air AIM-9 Sidewinder (premiers modèles). Ces missiles ont donné aux pilotes chinois nationalistes un avantage décisif sur les chasseurs MiG-15 et MiG-17 de fabrication soviétique dans le ciel des îles Matsu et du détroit de Taiwan. Les pilotes du ROC ont utilisé les missiles Sidewinder pour tuer de nombreux avions de la PLAAF MiG.

              La contribution de l'US Army a été de renforcer la capacité stratégique de défense aérienne du ROC. Un bataillon Nike provisoire a été organisé à Fort Bliss, TX, et envoyé via USMTS USS General J. C. Breckinridge (AP-176) à Taiwan. Le 2e bataillon de missiles a été augmenté de détachements de transmissions, d'artillerie et du génie, totalisant quelque 704 personnes. Des recherches récentes de la National Archives and Records Administration des États-Unis indiquent également que l'US Air Force était préparée à une guerre nucléaire contre la RPC. [citation nécessaire]

              Douze pièces d'artillerie d'obusier M115 à longue portée de 203 mm (8 pouces) et de nombreux obusiers de 155 mm ont été transférés du Corps des Marines des États-Unis à l'Armée de la République de Chine. Ceux-ci ont été envoyés à l'ouest de l'île de Kinmen pour gagner la supériorité dans le duel d'artillerie dans les deux sens sur les détroits là-bas. L'impact de ces pièces d'artillerie puissantes (mais conventionnelles) a conduit certains membres de l'APL à croire que les artilleurs américains avaient commencé à utiliser des armes nucléaires contre eux.

              Bientôt, l'Union soviétique a dépêché son ministre des Affaires étrangères, Andrei Gromyko, à Pékin pour discuter des actions de l'APL et de l'armée de l'air chinoise rouge, avec des conseils de prudence aux Chinois rouges.

              On September 22, 1958, the Sidewinder missile was used for the first time in air-to-air combat as 32 Nationalist Chinese F-86s clashed with 100 Red Chinese MiGs in a series of aerial engagements. Numerous MiGs were shot down by Sidewinders, the first "kills" to be scored by air-to-air missiles in combat.


                damaged by North Korean coastal artillery during the landing at Inchon 7 hits with 5 wounded, 13 September 1950 minor damage from coastal artillery during the landing at Inchon 3 hits, no casualties, 13 September 1950 2 near misses by coastal artillery during the landing at Inchon 1 killed and 1 wounded, 13 September 1950. damaged after striking a mine at off the coast of Tanchon, North Korea 9 killed and 10 wounded, 26 September 1950. damaged after striking a mine 5 missing and 48 wounded, 30 September 1950. damaged by 3 hits from a shore battery at Songjin, North Korea, 23 December 1950. damaged after being hit by a shore battery at Wonsan, North Korea, 2 casualties, 23 December 1950. extensively damaged after striking a mine off the east coast of North Korea, 26 killed. Ώ] 12 June 1951. extensively damaged after being hit by a shore battery at Songjin, North Korea, 3 killed and 4 wounded, 14 June 1951. On 20 August 1052 Chinese battery hit the flying bridge killing 4 and wounding 9. slightly damaged after being hit by a shore battery at Songjin, North Korea, 1 casualty, 7 May 1951. slightly damaged after being hit by a shore battery at Wonsan, North Korea, 4 casualties, 20 May 1951. minor damage after being hit by a shore battery at Wonsan, North Korea, 8 casualties, 22 May 1951. slightly damaged after being hit by a shore battery at Wonsan, North Korea, 4 casualties, 18 June 1951. superficial damage after being hit by a shore battery at Wonsan, North Korea, 28 June 1951. minor damage after being hit by a shore battery at Wonsan, North Korea, 8 casualties, 3 July 1951. minor damage after being hit by a shore battery at Wonsan, North Korea, 2 casualties, 31 July 1951. superficial damage after being hit by a shore battery at Wonsan, North Korea, 1 killed and 3 wounded, 11 August 1951. fireroom flooded after being hit by a shore battery at Wonsan, North Korea, no casualties, 8 September 1951. superficial damage after being hit by a shore battery at Wonsan, North Korea, no casualties, 10 September 1951. minor damage after being hit by a shore battery at Wonsan, North Korea, no casualties, 10 September 1951. slight damage after being hit by a shore battery at Hungnam, North Korea, no casualties, 5 October 1951. extensive damage after striking a mine off the East coast of North Korea, 27 casualties, 7 October 1951. slight damage after being hit by a shore battery at Songjin, North Korea, 1 casualty, 11 October 1951. moderate damage after being hit by a shore battery at Hungnam, North Korea, 3 casualties, 17 October 1951. - slight damage after being hit by a shore battery at Hungnam, North Korea, 4 casualties, 23 October 1951. considerable damage after being hit by a shore battery at Wonsan, North Korea, 1 casualty, 29 October 1951. light damage after being hit by a shore battery at Hongwon, North Korea, 12 casualties, 11 November 1951. minor damage after being hit by a shore battery at Wonsan, North Korea, no casualties, 23 November 1951. superficial damage after being hit by a shore battery, no casualties, 22 December 1951. minor damage after being hit by a shore battery at Wonsan, North Korea, 3 casualties, 11 January 1952. minor damage after being hit by a shore battery at Sokto, North Korea, no casualties, 3 February 1952. minor damage after 2 hits from a shore battery at Songjin, North Korea, no casualties, 4 February 1952. minor damage after 1 hit from a shore battery at Hungnam, North Korea, no casualties, 22 February 1952. moderate damage after 3 hits from a shore battery at Songjin, North Korea, 15 casualties, 22 February 1952. minor damage after being hit by a shore battery at Hungnam, North Korea, no casualties, 23 February 1952. insignificant damage after 1 hit from a shore battery at Songjin, North Korea, 3 casualties, 16 March 1952. moderate damage after 1 hit from a shore battery at Wonsan, North Korea, 5 casualties, 24 March 1952. insignificant damage after being hit by a shore battery at Chongjin, North Korea, no casualties, 7 April 1952. minor damage after 1 hit from a shore battery at Songjin, North Korea, no casualties, 19 April 1952. minor damage after 1 hit from a shore battery at Songjin, North Korea, no casualties, 24 April 1952. minor damage after 1 hit from a shore battery at Wonsan, North Korea, 2 casualties, 26 April 1952. superficial damage after being hit by a shore battery at Wonsan, North Korea, no casualties, 30 April 1952. superficial damage after being hit by a shore battery at Wonsan, North Korea, no casualties, 30 April 1952. superficial damage after being hit by a shore battery at Wonsan, North Korea, no casualties, 2 May 1952. considerable damage after 6 hits from a shore battery at Songjin, North Korea, 10 casualties, 7 May 1952. superficial damage after 1 hit from a shore battery at Wonsan, North Korea, no casualties, 12 May 1952. minor damage after 1 hit from a shore battery at Hungnam, North Korea, 2 casualties, 14 May 1952. superficial damage after being hit by a shore battery at Wonsan, North Korea, 2 casualties, 25 May 1952.
          • USS Swallow (AMS-26) slight damage after 3 hits from a shore battery at Songjin, North Korea, no casualties, 25 May 1952. slight damage after being hit by a shore battery at Songjin, North Korea, no casualties, 26 May 1952. minor damage after hits from machine gun mounts. No casualties, 30 May 1952. motor launch damaged after being hit by a shore battery at Kojo, North Korea, 2 casualties, 13 June 1952. minor damage 1 hit after receiving 50 rounds of 75 mm from North Korean shore batteries 4 casualties, 13 June 1952. minor damage after 4 hits from North Korean shore batteries 8 casualties, 14 July 1952 moderate damage after 7 hits from a North Korean shore battery at Tanchon, North Korea, 10 casualties, 6 August 1952. minor damage after 1 hit from a shore battery at Wonsan, North Korea, 2 casualties, 10 August 1952. minor damage after 1 hit below the waterline from a shore battery at Wonsan, North Korea, no casualties, 12 August 1952. minor damage in the vicinity of the bridge after an air burst and near misses from a shore battery at Songjin, North Korea, 13 casualties, 20 August 1952. superficial damage and lost sweep gear after a shrapnel near miss from a shore battery at Pkg. 4-5, no casualties, 27 August 1952. superficial damage after receiving 60 rounds at 3,700 yards while at Pkg 4-5, no casualties, 27 August 1952. superficial damage after being hit by a shore battery at the Kangsong, North Korea area bombline, 1 casualty, 1 September 1952. slight damage from near misses, after receiving 69 rounds, from a shore battery at Tanchon, North Korea, no casualties, 8 September 1952. major damage after striking a mine 90 miles east of Wonsan, North Korea, 11 casualties, 16 September 1952. moderate damage from 5 hits and 7 air bursts from North Korean shore batteries. Received 150 rounds of 105 mm from 3 guns. First round was a direct hit at an initial range of 3,500 yards. 8 casualties, 19 September 1952. superficial damage after being straddled by 5 rounds, from a shore battery at range of 5,000 yards, at Kojo, North Korea. The ship was sprayed with shrapnel from 2 near misses, 18 casualties, 13 October 1952. minor damage after being hit by a shore battery at Kojo, North Korea, 4 casualties, 14 October 1952. moderate damage from 2 hits after receiving 50 rounds from 4-6 guns at Wonsan, North Korea, 8 casualties, 21 October 1952. minor shrapnel damage after receiving 40 rounds from 4 shore battery guns. The suspected radar controlled guns straddled the ship at a range of 4,300-8,000 yards. No casualties, 28 October 1952. minor damage from 3 hits after receiving 160 rounds from a shore battery, 13 casualties, 3 November 1952. 1 small boat destroyed by a shore battery at Wonsan, North Korea, 5 casualties, 19 November 1952. minor damage from 1 hit after receiving 89 rounds from a shore battery at Wonsan, North Korea, 1 casualty, 20 November 1952. moderate damage from 1 hit after receiving 60 rounds from a shore battery at Songjin, North Korea, 1 casualty, 24 November 1952. whaleboat damaged after being hit by a shore battery at Hwa-do, North Korea, 2 casualties, 6 February 1953. minor damage from 1 hit after receiving 60 rounds at a range of 5,400-10,000 yards from a North Korean shore battery while at Pkg 2, 2 casualties, 16 March 1953. slight damage from 1 hit after receiving 45 rounds from a shore battery at a range of 6,400-10,000 yards, 1 casualty, 17 March 1953. slight damage from 1 hit after receiving 40 rounds of 105 mm from a shore battery at Wonsan, North Korea, no casualties, 27 March 1953. minor damage after 1 hit from a shore battery at Wonsan, North Korea, 13 casualties, 2 April 1953. slight damage from 1–76 mm hit after receiving 209 rounds of heavy fire from a shore battery at Wonsan, North Korea, 3 casualties, 16 April 1953. slight damage from 1 hit after receiving 60 rounds of 155 mm at a range of 8,000-12,000 yards from a shore battery near Wonsan, North Korea, 9 casualties, 19 April 1953. moderate damage from 1 hit from a shore battery at Hodo Pando, North Korea. The ship received 186 rounds of 105 mm and several near misses from 4 guns. No casualties, 2 May 1953. minor damage from 1 hit from a shore battery at Hodo Pando, North Korea. The ship received 100 rounds of 105 mm with 1 near miss and several straddles from 4 guns. No casualties, 2 May 1953. superficial damage after 1 near miss from a shore battery at Wonsan, North Korea. The ship received 18 rounds of 76 mm - 135 mm, 2 casualties, 5 May 1953. superficial damage from 1 hit from a shore battery at Wonsan, North Korea. The ship received 60 rounds of 90 mm, no casualties, 8 May 1953. minor damage after 1 hit from a shore battery at Wonsan, North Korea. The ship received 20 rounds of 76 mm, 9 casualties, 15 May 1953. superficial damage from 1 hit from a shore battery at Yang-do, North Korea. The ship received 30 rounds of 76 mm, 1 casualty, 29 May 1953. minor damage after 2 hits from a shore battery at Walsa-ri, North Korea. The ship received 30 rounds of 76 mm, 5 casualties, 4 June 1953. superficial damage after 1 hit from a shore battery at Wonsan, North Korea. The ship received 35 rounds of 76 mm with several air bursts, no casualties, 11 June 1953. superficial damage after being hit by a shore battery at Wonsan, North Korea, 17 June 1953. minor damage from 1 hit after receiving 90 rounds near Wonsan, North Korea, 5 casualties, 18 June 1953. moderate damage from 5 hits after receiving 45 rounds of 76–155 mm, at 7,500 yards, near Wonsan, North Korea, 9 casualties, 18 June 1953. slight damage from 2 hits and shrapnel from 5 near misses after receiving 150 rounds of 76–90 mm, at 6,000 to 11,000 yards from a North Korean shore battery, near Songjin, North Korea, 3 casualties, 25 June 1953. superficial damage after near misses during a 30-minute gun duel with a shore battery at Wonsan, North Korea, no casualties, 30 June 1953. minor shrapnel damage after near misses from 150 rounds of 107 mm from a shore battery at Hodo Pando, North Korea, 7 July 1953. minor damage after 80 rounds of 76 mm air bursts close aboard from a shore battery at Pkg 2, 5 casualties, 8 July 1953. Damaged on 17 November 1950, 6 wounded on Chongjin, on 21 April 1952 an accident during attacks against the ports of Wonsan and Chongjin left 30 killed. ΐ] Underwater damage after one 76mm to 90 mm hit from a shore battery at Wonsan, North Korea, no casualties, 11 July 1953.
          • This page is based on the public domain list at the US Department of the Navy web site [1].


            “The Call To Join” – Veteran Vernon Walther Describes Service Aboard the USS Los Angeles during Korean War

            As a young man at the outbreak of the Korean War, Vernon Walther was not surprised when he received a notice to report for his military physical. Since many of his acquaintances were already serving in the armed forces, he assumed it would only be a matter of time before he would be called to join them.

            “Everybody was expecting it back then, you know,” Walther said of his notice. “It wasn’t like it was something that just came out of the blue.”

            After passing the requirements for his military physical in April 1951, Walther recalls asking the draft board clerk for Cole County, Mo., how long before his draft number would likely be selected.

            “She told me that my number would probably come in the next round,” said Walther. “Instead of waiting to get drafted into the Army, I decided to go ahead and enlist in the Navy.” Grinning, he added, “I ended up doing a four-year enlistment rather than the two I would have done had I waited to be drafted.”

            In August 1951, the 21-year-old recruit left his family’s farm on the east end of Jefferson City, Mo., and traveled to the Naval Training Center in San Diego, where he remained for the next several weeks as he was molded into a sailor. Upon completion of his boot camp in November 1951, he received assignment to the USS McKean—a World War II-era destroyer.

            Enlisting in the U.S. Navy in 1951, Vernon Walther served as a cook aboard the USS Los Angeles—a WWII heavy cruiser that was recommissioned during the Korean War. He is pictured with a cruise book highlighting the routes the ship sailed during the war. Courtesy of Jeremy P. Ämick.

            “That thing was like riding a Brahma bull,” Walther laughed. “It was small enough that whenever it sailed through rough waters, it was bucking all the time.”

            Since the new sailor did not have an official job classification (known as a rating in the Navy) while aboard the ship, he became what he describes as “the lowest of the low,” and was assigned to a position called the “deck force.”

            “I spent a lot of time chipping paint and then painting it, and then would start all over doing it again,” he said. “Luckily, I was only on that ship for eight months before it was decommissioned.”

            The end of the USS McKean heralded an opportunity for Walther as he was then able to attend ten weeks of “commissary school” in San Diego, which provided him with the training to serve as a cook aboard a ship.

            When finishing the school in the fall of 1952, he was assigned to the galley aboard the USS Los Angeles (CA-135), a WWII-era heavy cruiser that had been recommissioned for the Korean War. As Walther explained, the ship soon sailed for Pearl Harbor while he and his fellow cooks worked together to prepare meals for the ship’s complement of more than 1,100 sailors.

            Days after arriving at Pearl Harbor, they set sail for Yokosuka, Japan, to take on supplies. From there, they traveled through the Straits of Shimonoseki (a length of water separating four of the main islands of Japan) to begin patrols along the eastern coast of the Korean peninsula. During these patrols, he said, they would use the ship’s guns to destroy enemy coastal positions.

            Walther is pictured in his naval uniform while serving aboard the USS AFDM-8 in Guam in 1954. Courtesy of Vernon Walther.

            “We spent a lot of time around Wonsan Harbor and got hit a couple of times by enemy shore batteries,” the former sailor recalled. “The first time no one was wounded but they put a fair size hole in the radar shack. Less than a week later,” he continued, “we were hit again and it damaged the superstructure of ship. That time 18 sailors were wounded.”

            As Walther explained, when General Quarters (battle stations) was announced, he would leave the galley, grab a helmet and life vest, and then head “topside” to help pass shells to one of the gunner’s mates.

            “This was over 60 years ago and I can still hear those splatters of water as the enemy shells kept getting closer to the ship,” he said. “Then,” he grinned, “it became like the Fourth of July and every one of our guns opened up and took care of any of the enemy firing positions.”

            On one occasion, Walther noted, they had a Korean fishing vessel under surveillance. When it was discovered that the ship was laying mines intended to sink American ships, it was “blown out of the water” by the guns of the Los Angeles.

            When their overseas duty was finished in May 1953, the crew of the Los Angeles returned to their home port of Long Beach, Calif., where Walther received a promotion and orders to report to Guam to serve in the galley aboard the USS AFDM-8, which was floating dry-dock used to repair naval vessels.

            “I was cooking for about 75 sailors (in Guam) instead of the nearly 1,200 on the Los Angeles,” he said.

            Completing his enlistment in July 1955, Walther returned to the United States. He went to work in the landscaping business for nearly a decade and eventually retired from the Jefferson City Street Department after 27 years of employment. In 1960 he married Lorene, who passed away 12 years ago, and is the proud father of three stepchildren.

            Many veterans choose to view their own participation in the country’s military history in an undistinguished light and Walther is certainly no exception. He humbly stated, “At that time, when you were called to serve the country, you just went and did it and there was no big deal made about it.”

            The veteran admits that throughout the years, he has been somewhat hesitant in sharing the details of his experiences aboard the USS Los Angeles, but he now realizes the importance of preserving the integrity of such accounts while they still exist through firsthand recollection.

            “For fifty years or so, I never talked about what happened … such as when the Los Angeles was hit,” Walther said. “None of that really seemed very important to me at that time. "

            Fervently, he concluded, “But when you get a little older, you begin to think that maybe somebody ought to know a little bit about what went on while we were in Korea or else it might be something that disappears from history forever.”


            USS Los Angeles (CA-135) bombarding Wonsan, 15 October 1951 - History

            Los Angeles Maritime Museum

            DECLARED
            HISTORIC-CULTURAL MONUMENT NO. 146
            BY THE
            CULTURAL HERITAGE COMMISSION
            CULTURAL AFFAIRS DEPARTMENT
            CITY OF LOS ANGELES

            The USS LOS ANGELES was a United States Navy heavy cruiser ("CA"), number 135, commissioned in 1945 and financed through the sale of war bonds purchased by the people of Los Angeles. The USS LOS ANGELES was the third Navy ship to be named after the city, and held special symbolism for the public and for the men who served aboard her. After operating with the 7th fleet off the coast of China, USS LOS ANGELES was decommissioned in 1948, but returned to service in 1951 to fight in the Korean War. As the flagship for then Rear Admiral Arleigh A. Burke, the USS LOS ANGELES received five battle stars for her Korean War service.

            In 1975 she was sent to the scrap yard, but her story did not end. Officers, crew, and members of the community saved what they could from their ship. The monuments outside the museum and the artifacts in this exhibit are testiments to her career and to the dedication of those who preserve the history of the USS LOS ANGELES.

            This exhibit was made possible through the generous support of the USS LOS ANGELES CA-135 Association.

            Known as the "First and Finest", the LOS ANGELES is the lead ship of the largest submarine class (Los Angeles Class) in the Navy's arsenal, and the fourth US Navy vessel to bear the name LOS ANGELES.

            Launched on April 6, 1974 at Newport News, Virginia, she was commissioned on November 13, 1976, and made her first operational deployment to the Mediterranean Sea in 1977. The following year, LOS ANGELES was transferred to the Pacific Fleet, where she made her first visit to the port of Los Angeles before being assigned to Submarine Squadron Seven in Pearl Harbor, Hawaii.

            In July of 1992 LOS ANGELES arrived at her new home port at the Mare Island Naval Shipyard, Vallejo, California. At this time she was outfitted with a new sonar system, reactor core, and noise reducing equipment.

            The LOS ANGELES completed an extensive 31-month overhaul in March of 1995. Reassigned to Pearl Harbor and attached to Submarine Squadron One, she now combines unmatched endurance and speed with the latest stealth technology. Her armament consists of heavyweight MK 48 torpedoes, Harpoon anti-ship missles, and all variants of the Tomahawk cruise missiles. With upgraded SEAL delivery capabilities, the LOS ANGELES continues to provide a 'forward presence' for the United States.

            Three U.S. Ships have been named Long Beach. The first, AK-9, was a cargo ship commissioned on 20 December 1917. She was assigned to the U.S. Naval Force operating in Europe, transporting coal from England and Ireland to France for use by the U.S. Army. Following World War I, she continued operation as a transport until decommissioned on 26 April 1921 and sold to a private citizen for $20,000 on 24 May 1922.

            The second, PF-34, was a patrol frigate launched on 5 May 1943 and commissioned on 8 September under the command of lieutenant Commander T. R. Midtlying, U. S. Coast Guard. The Long Beach participated in the landings on Manus in the Admiralties and in the invasion of Aitape. She also took part in numerous convoy escort missions and earned a total of four battle stars for World War II service. In June of 1945 the Long Beach was transferred to Alaska where she took part in a training exercise. In July 1945, she was decommissioned and trasferred to the Soviet Navy under the Lend-Lease Act. Returned to the United States on 17 October 1949 and lent to the Japanese government in November 1953, remaining there until she was scrapped in 1967.

            The third, CGN-9, was a cruiser -- with the distinction of being the world's first nuclear-powered surface warship. Her keel was laid on 2 December 1957 by Bethlehem Steel Company in Quincy, Massachusetts. She was launched on 14 July 1959 and commissioned on 9 September 1961 under the command of Captain B. P. Wilkinson, U. S. Navy. The cruiser was home ported at Norfolk, Virginia. After many productive training exercises, the Long Beach with the carrier Enterprise (then CVAN-65) and the frigate Bainbridge (then DLGN-25) formed the first all nuclear-powered task group. These ships were assigned to Operation Sea Orbit, an around-the-world cruise that began in July of 1964 and lasted for 58 days.

            Four years later, while on station in the Gulf of Tonkin, the Long Beach again made history by employing her Talos missle system to shoot down a North Vietnamese jet that was more than 70 miles away - the first time in U. S. history that a surface-to-air missle downed an enemy aircraft. By the end of U. S. involvement in Vietnam, the Long Beach was involved with downing nine enemy jets and rescuing 17 U. S. pilots.

            The Long Beach was fitted with Tomahawk cruise missles in 1985 and later participated in the War on Drugs and supported UN sanctions against Iraq. Following several reprieves, the Long Beach was decommissioned on 2 July 1994.

            Although Commissioned by the Navy, this World War II Patrol Frigate was manned by 215 officers and men of the United States Coast Guard.

            Armed with three inch-50's, twin 40's, 20mm machine guns, depth charges, K-guns, and hedgehog, this vessel served in the South Pacific 7th Amphibious Force, Seventh Fleet, often referred to as "MacArthur's Navy".

            SAN PEDRO earned 6 battle stars and credited with downing five enemy planes in actions along the North New Guinea Coast, invasion of Hollandia, Dutch New Guinea, shelled troop concentrations, supply dumps on Biak and Soepiori Island. Convoyed resupply and troops to New Britain, the Admiralties, Morotai and Palau. At Sansapor she was the first frigate to shoot down an enemy plane. During the epic of Leyte Gulf in the Philippines of October 1944, Coast Guardsmen stayed at their guns seventy-two hours shooting down some of the first Kamikaze planes seen in the war.

            December 5, 1944 while escorting a convoy southeast of Leyte Gulf, the liberty ship ANTOINE SAUGRAINE carrying an entire army radar unit was torpedoed. While attempting rescue of men from the water and liferafts, the enemy bombers returned to attack. The courageous Coast Guard crews of the SAN PEDRO and a sister frigate fought them off, shooting down one plane and despite being under fire, completed the rescue of 413 men. On December 15, 1944 the SAN PEDRO departed Boston and was subsequently loaned to the Russian Navy. After the war the ship was transferred to the Japanese Coastal Security Force.

            Her meritorious service at an end, the USS San Pedro ended ignominiously as a target ship.


            Voir la vidéo: USS Los Angeles CA-135 in Early 1950s (Août 2022).